Migrer un site e-commerce : nos 12 conseils pour réussir

Migrer un site e-commerce : nos 12 conseils pour réussir

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet E-commerce. Voir les freelances e-commerce disponibles

En tant que gérant.e d’une boutique en ligne, vous devrez tôt ou tard migrer votre site e-commerce. C’est un passage obligé de la vie de chaque site marchand ! Plusieurs raisons peuvent pousser à changer de solution, d’hébergeur ou de nom de domaine.

Peu importe votre objectif, une migration doit se préparer minutieusement pour éviter d’entraver le travail effectué jusqu’à présent et conserver (voire améliorer) son positionnement dans les moteurs de recherche.

Dans ce dossier complet, découvrons 12 conseils pour migrer un site e-commerce avec succès, ainsi que les techniques pour effectuer une migration vers les CMS connus comme Prestashop, WooCommerce et Shopify. Bonne lecture !

 

À quoi s’attendre lors de la migration de sa boutique en ligne ?

Si l’on peut généralement s’attendre à une baisse du référencement lors de la migration d’un site e-commerce, l’anticipation peut aider le trafic à rester stable. Dans certains cas, cela peut même contribuer à optimiser le référencement naturel (notamment si c’est votre objectif premier).

Ce qui est sûr, c’est que votre boutique en ligne risque d’être indisponible pendant un certain temps. Cela peut aller de quelques minutes, si la migration s’effectue sans encombre, à plusieurs heures ou jours en cas d’anomalie (ce que nous ne vous souhaitons pas !).

D’où l’importance de réaliser cette opération lorsque vous n’avez pas d’autre choix et de bien vous préparer en amont pour fluidifier au maximum le processus.

À quoi s’attendre lors de la migration de sa boutique en ligne ?

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

Quand et pourquoi migrer un site e-commerce ?

Dans quels cas devez-vous envisager la migration de votre boutique en ligne ? Il existe plusieurs raisons qui peuvent vous pousser à trouver une autre solution pour votre e-commerce :

  • Votre site marchand commence à dater, vous souhaitez le moderniser et simplifier sa gestion
  • Votre e-commerce change de priorités ou d’offres de services, vous devez ajouter de nouvelles fonctionnalités plus complexes.
  • Vous changez complètement d’identité de marque.
  • Vous souhaitez passer à une plateforme CMS offrant des fonctionnalités qui vous manquent actuellement.
  • Votre boutique en ligne existante n’est pas rentable et vous souhaitez repartir de zéro sur un nouveau domaine.
  • Vous utilisez un outil ou un CMS lourd, sans possibilité de personnalisation et vous souhaitez retrouver de la flexibilité.

Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Cependant, bien clarifier la raison qui vous pousser à migrer votre site -ecommerce vous aidera à entamer cette démarche avec performance.

 

Nos 12 principaux conseils pour bien migrer un site e-commerce

Entrons dans le vif du sujet ! Vous êtes sûr.e et certain.e d’avoir besoin de migrer votre site e-commerce vers une autre solution, plus adaptée à vos besoins ? Alors, comment mettre en œuvre ce processus avec efficacité, sans perdre vos données et votre classement dans les moteurs de recherche ? Suivez ces 12 conseils pour une migration sans accroc !

 

1. Lister les aspects à modifier

Contenus, design, call-to-action, fonctions de vente, modules de support client… Que souhaitez-vous changer / améliorer sur votre boutique actuelle ? Lister ces éléments vous aidera à mettre en place votre projet et à choisir une solution adaptée.

Cependant, sauf si vous changez radicalement d’image de marque ou d’entreprise, évitez de tout révolutionner d’un coup ! Vos clients risquent d’être surpris ou déroutés si trop de changements interviennent en même temps. Vous pourriez perdre des consommateurs fidèles…

 

2. Faire un plan stratégique

Maintenant que vous avez une vision claire de ce que vous voulez modifier, ajouter ou optimiser, il est temps d’élaborer un plan avec votre équipe et, si nécessaire, avec le spécialiste qui vous aidera à migrer votre e-commerce.

Il est important que vous considériez chaque étape du processus : comment elle sera réalisée, qui sera responsable de chaque action, le temps estimé que prendra chaque tâche, etc. N’hésitez pas à vous aider d’un outil de gestion de projet, car c’est vraiment de ça qu’il s’agit : d’un projet ! La migration va faire intervenir de nombreux acteurs et nécessiter plusieurs missions synchronisées. Vous devez tout orchestrer et suivre avec minutie pour assurer une migration efficace.

Fixez des objectifs clairs pour l’ensemble du projet, ainsi que des objectifs intermédiaires pour chaque étape du processus, comme la migration du contenu et des données, le déploiement des applications, la mise à jour du design, la création des redirections, etc.

Faire un plan stratégique

3. Établir un calendrier réaliste

Une fois que vous avez découpé votre projet en plusieurs tâches, vous aurez une vision claire de l’ampleur de la migration. Ce sera le moment de fixer des délais réalistes et réalisables à votre équipe.

Si vous faites appel à un développeur web expérimenté pour gérer la migration, collaborez avec lui sur ce calendrier. Son expérience vous aidera à définir précisément le temps nécessaire à chaque mission.

La clé n’est pas de se précipiter, mais de fluidifier le projet pour éviter les erreurs.

 

4. Bien choisir la plateforme où migrer son site e-commerce

Autre conseil pour migrer un site e-commerce avec succès : bien choisir votre CMS, en fonction de vos besoins. Il est essentiel de s’assurer que la plateforme sélectionnée offre tous les outils nécessaires à votre nouveau projet. Et si elle propose des solutions de facilité pour transférer votre boutique, c’est encore mieux !

Afin de choisir le CMS qui vous aidera à remplir vos objectifs, interrogez-vous sur vos frustrations actuelles :

  • Que manque-t-il à votre plateforme actuelle ?
  • Quelles fonctionnalités devez-vous impérativement retrouver ?
  • Quels sont les petits « plus » auquel vous êtes sensible ? (le support client, la langue de l’interface, la documentation technique mise à disposition, etc.)

Pensez aussi à sonder vos compétences techniques et votre budget. Certains CMS sont plus faciles à administrer que d’autres, mais offrent peut-être moins d’options de personnalisation.

Encore une fois, n’hésitez pas à faire appel aux compétences d’un développeur web pour vous aiguiller sur le meilleur choix en fonction de vos attentes.

 

5. Effectuer une sauvegarde

Imaginez à quel point ce serait catastrophique de perdre toutes vos données clients, vos contenus et autres informations essentielles ! On ne démarre jamais une migration sans avoir sauvegardé son site actuel, la base de données et tout ce qui est indispensable au fonctionnement de votre entreprise. Vous devez pouvoir faire marche arrière en cas de problème lors du transfert vers le nouvel environnement.

Chaque plateforme offre une manière différente de le faire. Nous vous suggérons de vous renseigner directement sur le site de votre CMS ou auprès de votre webmaster pour connaître les étapes à suivre.

Renseignez-vous également auprès de votre hébergeur concernant la sauvegarde de votre base de données.

Effectuer une sauvegarde

6. Bien gérer les redirections

La redirection 301, au cas où vous ne le sauriez pas, est un statut qui indique à Google qu’une URL se trouve dans un nouvel emplacement. En d’autres termes, elle veille à ce qu’aucune erreur technique indésirable ne se produise, tout en contribuant à préserver le classement de votre e-commerce.

Les redirections permettent également de conserver le trafic provenant d’anciens liens qui peuvent encore traîner sur la toile (comme vos anciens posts sur les réseaux sociaux, par exemple).

Toutefois, au moment de migrer votre site e-commerce, il est crucial de conserver les mots-clés utilisés dans les titres, les URL et les descriptions de produits. Vous devrez également surveiller de près les pages de destination, à l’aide d’outils tels que Google Analytics, afin de vérifier que le trafic reste régulier.

Pour gérer les redirections, vous pourrez passer par le CPanel de votre hébergeur, modifier le fichier .htaccess à la racine du site ou utiliser un plugin. Votre choix va dépendre de vos compétences techniques et des solutions proposées par votre nouveau CMS.

 

7. Penser à l’aspect sécurité

Pour garantir la sécurité des données de vos clients, il est essentiel de vérifier que la nouvelle plateforme d’e-commerce offre le certificat SSL. Ou assurez-vous que le certificat SSL que vous avez déjà sur votre domaine est compatible avec le nouveau système. Ainsi, tous vos produits, commandes et données clients seront protégés tout au long du processus de transaction.

Il est important de noter que l’activation du certificat SSL peut prendre jusqu’à 24 heures. Pendant cette période, votre boutique en ligne sera identifiée comme “non sécurisée”.

Ce qui nous amène au conseil suivant…

 

8. Se mettre en mode maintenance

La migration doit se dérouler loin des regards. Cela évitera les conflits en cas de commande ou la frustration des acheteurs si votre boutique devient inutilisable en cours de route. La plupart des solutions e-commerce proposent une fonction « maintenance » qui s’active en quelques secondes.

Vous pourrez personnaliser cette page. Il est conseillé d’expliquer la raison de la maintenance et surtout, le temps que cela va prendre. Vos visiteurs sauront qu’ils doivent patienter, ce qui vous évitera de perdre des ventes.

Si la maintenance risque de perdurer, proposez aux internautes de vous suivre sur les réseaux sociaux et/ou de laisser leur adresse email pour être informé de la remise en ligne de votre boutique.

Se mettre en mode maintenance

9. Choisir le bon moment

Vous l’aurez compris, votre site e-commerce risque d’être indisponible pendant plusieurs heures, voire quelques jours. Afin d’éviter de perdre trop de chiffre d’affaires, analysez votre trafic.

Repérez les moments où vos utilisateurs sont peu présents (la nuit, en début de semaine, durant tel mois…) afin d’organiser la migration à un moment calme.

 

10. Tester votre e-commerce

Vous devez savoir que votre site web migré nécessitera quelques ajustements après le transfert des données. Vous pouvez d’ailleurs choisir de continuer à vendre via votre ancienne boutique pendant quelque temps. Tout va dépendre de la nature de la migration et de son déroulement, bien entendu.

Avant d’activer officiellement votre nouvelle boutique en ligne et de communiquer auprès de vos clients, pensez à effectuer des tests. N’hésitez pas à solliciter votre équipe et même votre entourage (amis et famille, par exemple) pour naviguer sur le site et réaliser des achats (factices, bien sûr).

Vous pourrez contrôler le parcours utilisateur et vous assurer que les liens sont fonctionnels, que les processus d’inscription, d’achat, de paiement et de suivi des commandes se déroulent parfaitement.

 

11. Demander à Google d’explorer votre e-commerce

Vous êtes sûr.e que votre nouvelle boutique en ligne est complètement opérationnelle ? Il est temps d’encourager les robots de Google à venir visiter vos pages toutes fraîches pour indexer les nouvelles URL.

Nous vous conseillons de créer un sitemap afin de faire inspecter vos liens plus facilement. Surtout si votre e-commerce comporte de nombreuses pages ! Avec un sitemap, vous pourrez vous rendre dans votre Google Search Console, rubrique « Sitemaps ». Indiquez alors l’adresse où est hébergée cette « carte », puis cliquez sur « Envoyer ».

Ce processus indique aux robots qu’ils doivent parcourir votre contenu. Ils viendront plus vite sur votre nouveau site, ce qui va favoriser votre référencement naturel (à condition d’avoir bien respecté toutes les règles SEO !).

 

12. Communiquer sur le changement de site

Maintenant que vous avez migré votre site e-commerce avec succès, il est temps d’informer vos consommateurs ! Sur vos réseaux sociaux, par email, sur votre blog, pensez à annoncer la bonne nouvelle.

Décrivez les nouvelles fonctionnalités que les acheteurs peuvent retrouver sur votre boutique et surtout celles qui améliorent leur expérience (vidéos de démonstration, produits en réalité augmenté, wishlist, interface plus fluide, menu plus détaillé…).

Vous pouvez également proposer un code de réduction pour inciter les internautes à visiter votre boutique en ligne. Ajoutez également un cadeau pour les X premières commandes afin de favoriser les ventes.

Enfin, faites savoir à vos clients et prospects que vous êtes à leur écoute. Si jamais ils rencontrent des difficultés ou des bugs, qu’ils n’hésitent pas à vous le dire. Transformez cela en un jeu et dites que vous offrez un bon d’achat pour chaque erreur rencontrée ! Cela vous permettra de faire tester votre e-commerce et de l’améliorer plus rapidement.

 

 

Prestashop, Shopify, WooCommerce : comment gérer la migration sur ces CMS ?

Les 12 conseils listés ci-dessous sont valables, peu importe la solution e-commerce choisie. Mais maintenant, nous allons étudier, plus en détail, les facilités de migration que proposent 3 des plus grands acteurs du marché : Prestashop, Shopify et WooCommerce.

Prestashop, Shopify, WooCommerce : comment gérer la migration sur ces CMS ?

Migrer son site e-commerce vers Prestashop

Prestashop facilite la migration de votre boutique en ligne depuis de nombreuses solutions comme Shopify, Magento, Opencart, OSCommerce, Volusion ou encore Zen Cart.

Vous aurez le choix entre 3 méthodes, qui vont dépendre de votre CMS actuel, de vos besoins et de vos compétences techniques.

 

1. Migrer de site à site

Il s’agit ici d’effectuer un ou plusieurs exports CSV, que vous réintégrerez sur la nouvelle boutique. Très simple et rapide, ce processus reste limité. Vous ne pourrez migrer qu’une partie du back-office et peu d’éléments du front-office.

Par ailleurs, la manipulation de tableaux Excel est toujours un peu fastidieuse et sujette aux erreurs.

 

2. Migrer un site e-commerce à partir de la base de données

Cette technique vous permet d’importer bien plus d’éléments que la précédente. Si vous disposez d’un outil de gestion commerciale (ou un CRM) qui se synchronise aussi avec Prestashop, vous pourrez transférer toutes les données clients (coordonnées, mots de passe, historiques des commandes…). Vous aurez aussi la possibilité de migrer les produits et leurs tarifs.

 

3. Migrer via un outil de migration

Prestashop est partenaire de Cart2Cart, une application qui facilite la migration entre deux boutiques en ligne. L’outil garantit le transfert d’un maximum de données pour éviter une maintenance trop longue et limiter les erreurs. Néanmoins, cette solution génère un coût supplémentaire et nécessite quand même quelques compétences techniques.

 

Migrer via un outil de migration

Migrer son site e-commerce vers Shopify

Vous avez opté pour la plateforme Shopify ? Tout comme pour Prestashop, vous disposez de la méthode « site à site » qui vous permet d’exporter des données, sous format CSV, dans votre nouvelle boutique. Un import pratique si vous avez reconstruit votre site marchand sur Shopify et que vous avez seulement besoin de migrer les données clients.

Cette technique vous permettra aussi d’importer votre catalogue produits, à condition de l’avoir correctement mappé au préalable.

Pour migrer vos articles de blog, vos pages et vos fiches produits, Shopify propose l’outil open source Transporter. Attention, il est important de maîtriser les logiciels d’exécution de commandes pour l’utiliser correctement.

Enfin, Shopify est également partenaire Cart2Cart, qui vous permet d’automatiser le transfert de nombreuses données entre votre ancienne et votre nouvelle boutique en ligne.

 

Migrer son site e-commerce vers WooCommerce

Vous avez opté pour WordPress et sa célèbre solution e-commerce WooCommerce ?

L’avantage de cette solution est de proposer de nombreux plugins qui vont vous aider à migrer votre site e-commerce avec efficacité. Vous disposez d’extensions pour mettre en application les 12 conseils vu ci-dessus, comme Redirections 301, WP Maintenance, Really Simple SSL…

WordPress propose également d’un plugin Cart2Cart qui, comme vous l’aurez compris, facilite le transfert entre vos sites marchand.

Bien entendu, comme ses concurrents, WooCommerce vous permet d’importer les données clients et vos fiches produits via un import CSV.

Notre astuce

Migrer un site e-commerce est un processus délicat, qui nécessite une réflexion préalable et une préparation étape par étape. Pensez à solliciter un développeur web freelance sur Codeur.com pour vous accompagner durant cette transition, avant de récupérer une boutique en ligne parfaitement fonctionnelle !

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire