E-commerce : 6 conseils pour vendre à l'étranger

ecommerce-vendre-etranger

Votre site e-commerce est bien installé en France et les affaires tournent bien ?

Mais peut-être souhaitez-vous maintenant passer la vitesse supérieure et vendre vos produits à l’étranger ?

Vendre à l’international n’est pas chose aisée pour un site d’e-commerce, mais avec ces 6 conseils, vous aurez de quoi vous préparer au mieux pour cette nouvelle étape très importante.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

1) Adaptez votre site

La chose la plus évidente à faire pour vendre dans un autre pays est d’adapter votre site web afin qu’il soit visible et lisible par la nouvelle clientèle qui s’offre à vous . Et, pour être compris, il faut d’abord parler la même langue.

Votre site doit impérativement être traduit dans la langue de votre pays cible (s’il n’est pas francophone). Mais il ne doit pas s’agir d’une bête traduction mot à mot : chaque terme doit être choisi avec attention, et ce pour plusieurs raisons :

  • Optimiser le référencement naturel.

Même si votre site est bien référencé par les moteurs de recherche en France, cela ne signifie pas que les mots clés que vous utilisez peuvent être simplement traduits dans une autre langue et garder leur efficacité. Vous devez mettre en place une stratégie SEO spécifique au pays en question.

  • S’adapter aux spécificités culturelles de vos nouveaux clients.

Par exemple, en Italie, le tutoiement est la norme sur de nombreux sites d’e-commerce, alors qu’il serait tentant de traduire votre site en conservant le vouvoiement d’usage dans notre pays.

La traduction d’un site n’est pas une mince affaire : c’est un travail qui doit être confié à un professionnel compétent. Sur Codeur.com, de nombreux traducteurs professionnels sont disponibles pour adapter votre site pour l’étranger.

2) Proposez d’autres moyens de paiement

En France, la carte bancaire et les solutions comme Paypal ou Stripe sont les moyens de paiement les plus utilisés sur Internet. Mais ce n’est pas le cas partout : pour vendre à l’international, il est important d’adapter vos moyens de paiement aux pays dans lesquels vous souhaitez vous exporter.

  • En Allemagne, le moyen de paiement le plus populaire est une forme de prélèvement automatique.
  • Aux Pays-Bas, la plupart des acheteurs e-commerce utilisent iDEAL, une solution  100 % néerlandaise pour sécuriser les transactions en ligne.
  • Dans certains pays comme la Turquie ou la Russie, le paiement par carte bancaire est très répandu, mais la plupart des cartes ne sont ni des Visa ni des Mastercard (pourtant très fréquentes dans nos contrées).

Ce genre d’information ne doit pas vous échapper lorsque vous décidez de vendre à l’international : à quoi bon gagner de nouveaux clients si vous ne leur permettez pas de payer comme ils le souhaitent ?

3) Distinguez votre marque

Sortir des frontières de son pays signifie beaucoup plus de clients potentiels, mais aussi beaucoup plus de concurrents. C’est pourquoi il est important que votre site et, mieux encore, votre marque sorte du lot. Pour développer l’identité de votre marque :

  • Racontez une histoire : le storytelling peut donner beaucoup de personnalité à votre marque.
  • Trouvez une Unique Selling Proposition (USP), c’est-à-dire un argument de vente ou une promesse qui vous distingue clairement de vos concurrents.
  • Adoptez un logo original et distinctif : c’est une façon très efficace de sortir du lot.

Sur Graphiste.com, des milliers de graphistes sont à votre disposition pour créer le logo de vos rêves et vous aider à vous distinguer à l’international.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

4) Connaissez la loi

La législation du pays dans lequel vous souhaitez exporter peut être radicalement différente de la notre, et il est indispensable de s’y intéresser. Prêtez une attention particulière :

  • Aux conditions d’étiquetage.

Cela concerne surtout les produits consommables (nourriture, boissons…) qui peuvent être soumis à des exigences très différentes selon les pays (composition, origine, etc.)

  • Aux modalités du retour d’articles.

En France, les clients disposent d’un droit de rétractation valable 14 jours après réception d’un article, mais ce délai n’est pas le même partout. De plus, il peut être intéressant de se renseigner sur les habitudes des clients en matière de retour dans tel ou tel pays : par exemple, l’Allemagne est connue pour ses taux de retours particulièrement élevés. Mieux vaut anticiper !

5) Clarifiez vos délais de livraison

À moins que vous ne soyez implanté physiquement dans les pays étrangers où vous souhaitez vendre, vos délais de livraison à l’international seront nécessairement plus longs. Ne le cachez surtout pas à vos clients : la transparence est très importante pour gagner la confiance des internautes.

Prévoyez-donc une page récapitulant les délais de livraison (même approximatifs) pour tous les pays dans lesquels vous livrez.

6) Anticipez les coûts

Livrer vos produits à l’étranger peut être bien plus coûteux qu’en France, et ce pour au moins 2 raisons :

  • Les frais de port sont plus élevés.
  • Des taxes et des droits de douane peuvent être appliqués.

Il est important de mesurer ces coûts avant de vendre dans un pays étranger : sont-ils soutenables ? Vos clients accepteront-ils de les couvrir ? Ce sont des questions à se poser absolument.

 

En suivant ces conseils, vous serez mieux préparé pour vendre à l’international et donner un nouvel élan à votre e-commerce.

E-commerce : 6 conseils pour vendre à l’étranger
5 (100%) 7 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *