Comment devenir freelance ? Le guide de démarrage

image-a-la-une-article-codeur

Vous avez pour projet de démarrer votre activité et vous souhaitez savoir comment devenir freelance ? Ce petit guide est fait pour vous.

Nous allons vous proposer un ensemble de conseils qui vous permettront de démarrer correctement votre activité de travailleur indépendant et d’accumuler les chances de succès.

Nous vous invitons à venir participer sur notre forum si vous avez des questions, et à utiliser notre plate-forme pour trouver des nouveaux clients au lancement de votre activité.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Comment devenir freelance ?

Comprendre et trouver ses motivations

Avant de commencer à rentrer dans le vif du sujet, vous devez d’abord vous interroger sur les raisons et motivations qui vous poussent à faire ce métier de freelance.

Prenez le temps de bien réfléchir :

  • Pourquoi voulez-vous plus que tout au monde devenir freelance ?
  • Que recherchez-vous en créant votre activité ?

Cette aventure sera excitante, c’est sûr, mais elle sera aussi remplie de difficultés et de doutes. Vos motivations les plus fortes vous aideront à continuer d’avancer dans ces moments là.

Trouvez en vous la motivation et cultivez la force qui vous fera travailler dur, garder le cap en cas de doutes et relever la tête en cas de difficultés.

Choisissez un statut

Avant de démarrer, renseignez-vous correctement sur les différents statuts pour le freelance. Lequel correspond le mieux à votre projet, votre expérience et votre contexte.

N’hésitez pas à venir échanger et poser vos questions sur le forum, nous avons une discussion sur les différents statuts, retours d’expériences et conseils.

Prenez le temps de faire vos calculs

Inspirez-vous de ce qui se fait sur le marché et faites votre prévisionnel. Calculez votre revenu horaire moyen et ayez une idée du chiffre d’affaires à ramener par mois pour vivre correctement. Cela vous paraît-il envisageable ? Parfait, continuons.

Notre conseil
Utilisez un outil de facturation tel que Facture.net (gratuit).

Définissez une stratégie

Prenez un crayon et réfléchissez à votre stratégie.

Définissez :

  • Qui serait votre client idéal ? (type, secteur, besoin etc.)
  • Pourquoi serait-il prêt à vous choisir vous ?
  • Comment allez-vous faire la différence ?
  • Comment allez-vous le démarcher ?

Commencez ainsi à chercher votre valeur ajoutée pour vous faire une place sur le marché.

Commencez à capitaliser

Pour devenir freelance, il faut se laisser le temps de lancer le mouvement.

Il est important de prévoir des mois de trésorerie disponibles devant soi pour tenir durant les périodes creuses et l’arrivée des premiers contrats.

Commencez à lire les bonnes pratiques

Explorez le web à la recherche d’informations, de retours d’expériences et de formations utiles sur :

  • Le démarrage d’une activité
  • Trouver et travailler avec des clients
  • Le développement personnel (organisation, efficacité et production).

Voici quelques lectures recommandées :

Une bonne opportunité pour se former et échanger avec d’autres freelances.

 

S'installer en freelance

Vous êtes maintenant prêt à franchir le cap et à rejoindre la grande famille des freelances. Voici quelques conseils pour réussir votre installation.

Adaptez votre contexte

Si vous travaillez à la maison, vous devez vous créer un contexte favorable au bon déroulement de votre activité.

Il sera donc important de clairement délimiter l'espace et le temps accordé au travail et à la vie personnelle.

  • De préférence travaillez dans une pièce coupée de la vie de la maison.
  • Prévenez votre entourage de vos horaires d’indisponibilité
  • Expliquez vos règles de fonctionnement aux habitants de la maison

Faites vous plaisir avec un joli bureau

Ne faites pas les choses à moitié sur votre bureau. Trouvez un bureau qui vous inspire et créez un univers qui vous fera vous sentir bien tous les jours, 8h par jour.

Obligatoire
Pensez à travailler dans une pièce lumineuse !

 

S’organiser en freelance

Comme vous l’avez sûrement vu dans la création de votre taux horaire moyen, vous ne passerez pas 100% de vos heures de travail à créer de la valeur ajoutée.

Ainsi, une bonne partie de la réussite de votre activité va consister à organiser votre temps correctement et à éliminer, simplifier ou sous-traiter un maximum de tâches à faible valeur ajoutée.

Pour gérer votre temps, nous avons partagé des outils pour faire des « to do list » et travailler en équipe.

Pour gérer les tâches à faible valeur ajoutée, voici une liste d’outils qui vous permettront de sous-traiter ou simplifier les différentes tâches :

Trouvez des clients

Une fois les bases de votre entreprise définies, vous allez devoir passer du temps à trouver vos clients.

Il existe de nombreuses bonnes pratiques pour y arriver, voici quelques pistes :

  • Avoir un kit de démarrage : cartes de visite, site Internet, profil sur les réseaux sociaux…
  • Codeur.com pour trouver des clients ou sous-traiter
  • Les réseaux sociaux pros (Linkedin, Viadeo, Twitter)
  • Les outils pour la veille
  • Le téléphone !
  • Les événements
  • Les apéros web
  • Les réseaux de partenaires
  • La recommandation

"En faisant les choses bien, en s’appliquant à réussir les projets à fond, en cherchant vraiment à satisfaire le client, on se crée une image de qualité. Et c’est grâce à ces petits projets que j’ai fait au début, sur lesquels j’ai pu prouver la qualité de mon travail, qu’aujourd’hui je peux en vivre."
Victor Weiss, à propos de Codeur.com

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre guide pour trouver des nouveaux clients.

La relation client

Pensez également à organiser votre travail avec le client.

Essayez de standardiser un maximum de choses pour éviter de passer trop de temps dans la construction de document.

Notre conseil
Créez une méthode pour la création d’un compte client, la rédaction d’une proposition, etc. Laissez le moins de place possible à l’improvisation.

Pour gagner du temps avec vos clients :

  • Soyez clair dans vos demandes, questions et définitions du besoin
  • N’acceptez pas de mission si vous ne sentez pas le client ou vos compétences
  • Standardisez un maximum les échanges
  • Demandez une recommandation à la fin de la mission

Les bonnes pratiques

Nous partageons régulièrement des conseils et des bonnes pratiques pour vous aider à devenir un meilleur freelance.

Mais, s’il fallait vous donner un dernier conseil, ce serait de ne jamais arrêter d’apprendre. Soyez curieux et prenez le temps d’approfondir vos connaissances, sur vos compétences et votre développement personnel.

 

Les avantages et les inconvénients

Quels sont les avantages et les inconvénients de la vie de freelance ?

Les avantages :

Si tu ne construis pas ton propre rêve, quelqu’un va t’embaucher pour te faire construire les siens.

Le premier avantage que l’on entendra dans la majorité des bouches de freelances, c’est la liberté et l’autonomie. Il est effectivement plus simple de prendre un après-midi lorsqu’on en a besoin, c’est possible.

Ensuite, il y a bien évidemment un avantage lié au salaire ! En tant que freelance, vous êtes libres de déterminer votre salaire et gagnerez probablement bien plus qu’en était salarié, à condition bien-sûr de le vouloir.

Si l’on reste sur le sujet salaire, charges, etc., vous gagnez effectivement en économisant vos frais liés aux déplacements domicile/travail, essence, péage. Mais également en économisant vos frais de charges locatives grâce au bureau que vous vous serez installé chez vous, dans la mesure où ne louez pas d’espace de co-working, bien-sûr.

La routine n’existe pas chez les freelances. Vous apprendrez chaque jour un peu plus et élargirez votre éventail de connaissances. Quelle meilleure impression que d’avoir sa vie entre les mains et de pouvoir prouver à tous que vous pouvez la gérer en totale autonomie, sans patron ?

Enfin, quoi de mieux que de pouvoir profiter du calme de votre bureau personnel, sans collègues, open spaces ou réunions à rallonge…

Les inconvénients :

Le premier inconvénient et qui semble relativement évident, c’est l’isolement et la solitude de travailler en freelance, dans le cas où vous ne travailleriez pas en espace de co-working. Il peut effectivement paraître difficile voire impossible de se passer d’un certain lien social que l’on retrouve en entreprise.

Un second inconvénient, et pas des moindres, est lié à la gestion d’aspects éloignés de vos compétences à savoir la gestion administrative (factures, relances, compta, etc.). Cela peut effectivement paraître difficile à gérer, malgré l’intervention et l’aide de votre comptable (sur lequel il ne faut pas hésiter à vous appuyer).

Bien distinguer sa vie professionnelle de sa vie personnelle est compliqué, que l’on soit freelance ou salarié. Toutefois, en tant que freelance, vous serez parfois amené à sortir de votre domicile pour avoir du calme, ou à vous battre pour ne pas être dérangé toute la journée…

Enfin, la notion de liberté peut être difficile à gérer pour beaucoup : il faut savoir adopter un rythme “boulot” et s’y astreindre, auquel cas vous aurez passé une journée complètement improductive. Il faut également prendre en compte la complexité de monter une structure professionnelle soi-même, seul, sans parler du RSI et du niveau des charges en France.

Les conciliations :

Mais freelance ne signifie pas travailler tout seul dans son coin ! Cela peut en effet arriver sur certains projets, mais il y a aussi des projets où l’on peut travailler à plusieurs, des projets où il faut travailler avec les équipes du clients, etc.

Ensuite, la crainte de ne pas savoir réaliser une tâche, d’arriver au bout de ses compétences de freelance ou tout simplement ne pas trouver de solution par soi-même sur le fait… Est-ce que cela ne serait pas trop simple si vous saviez tout faire et répondre aisément à toutes les questions de vos clients ? Ou même de ne jamais être confronté à faire quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant ?

Pour finir, l'administratif est effectivement une partie dont vous ne pouvez vous passer en tant que freelance et qui paraît très complexe. Transformez votre TVA trimestrielle en TVA semestrielle ! Aujourd’hui, l’administration effectue pour vous tous les calculs et votre comptable est là pour s'occuper de tout cela, profitez-en et appuyez vous sur ses connaissances. Le freelance a moins d'administratif à gérer que l'entrepreneur d'une structure de 10 salariés ou plus.

 

Pour finir

J’espère que ce guide vous donnera les bonnes ressources pour vous aider à vous lancer et devenir un freelance heureux.

N’hésitez pas à poser vos questions et partager vos retours d’expérience dans les commentaires de cet article.

Trouvez des projets et envoyez vos devis en vous inscrivant et en souscrivant un abonnement dès maintenant sur Codeur.com ! Des centaines de clients recherchent chaque jour des freelances web pour leur projet !

5 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis étudiante en alternance (en webdesign) et je voudrais commencer à faire du freelance en parallèle. Est-ce jouable de joindre les deux ? Comment effectuer au mieux les démarches ?

    Merci beaucoup pour votre aide!

    • Bonjour Marie,

      Oui c'est jouable, mais il faut s'organiser pour ne pas planter les clients et gaspiller un minimum de temps.

      Bonne chance dans votre aventure.

  2. Bonjour!
    Je souhaiterais me lancer en freelance (com') mais je suis en voyage depuis plusieurs mois et je vais l'etre encore pendant au moins 1 an. Je voulais savoir comment c'était d'avoir un statut juridique depuis l'etranger pour commencer mon activité et démarcher des entreprises francaise ou autre? Existe t il un autre moyen?
    Merci!

  3. Bonjour! Vous avez test Shine sinon ? https://shine.fr

    Apparemment ça fait tout à ta place et c'est gratuit mais j'aimerais bien avoir des avis.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *