Conseils

Freelance, comment trouver des clients ? 20 conseils à partager

Une question importante est présente chez tous les freelances qui démarrent : comment trouver des clients ? Je vous propose 20 conseils pour vous aider à trouver vos prochaines missions. Freelance junior ou senior, j’espère qu’ils vous aideront à démarrer et développer votre activité.

S’il est facile de devenir freelance, le plus dur reste l’acquisition d’une clientèle ! Dans cet article, nous vous avions donné toutes les clés pour assurer une présence on et offline, afin d’élargir votre notoriété pour trouver des clients.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur  ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

Cependant, il ne suffit pas d’être actif pour espérer vendre ses produits et services. Il est essentiel d’analyser son environnement, les besoins des clients et les concurrents pour se positionner au mieux et faire en sorte que sa stratégie d’acquisition fonctionne pleinement.

Nous avons donc mis à jour cet article pour le rendre encore plus complet. Mise à jour : 7 Octobre 2015.

Sommaire :

Proposer des offres adaptées aux besoins du marché

Proposer une offre qui répond aux attentes du consommateur est primordial pour dénicher de nouveaux clients. Après avoir identifié votre clientèle cible, soyez certain que vos produits et services répondent bien à leurs objectifs et problématiques.

En plus de bien choisir les prestations à proposer, vous devrez avoir un œil sur leur qualité et le prix idéal. Renseignez-vous toujours sur la grille tarifaire de votre secteur, afin de proposer des prix correspondant à ce que vous offrez.

N’essayez pas d’être moins cher que les concurrents, mais veillez à mettre en place un prix psychologique. En effet, si des prix trop hauts font fuir vos prospects, des prix trop bas peuvent aussi induire une notion de mauvaise qualité dans l’esprit des clients et les pousser à voir ailleurs.

Prenez le temps de bien sonder ce que les clients attendent et n’oubliez pas aussi de voir de quel service supplémentaire ils peuvent avoir besoin et que les concurrents ne proposent pas !

Prendre en compte les avis clients

Peu importe votre activité, attendez-vous à recevoir des commentaires positifs ou négatifs de la part des clients.

Les demandes et les revendications de vos clients peuvent vous aider à améliorer sensiblement la qualité de vos offres.

Par conséquent, il est nécessaire d’écouter et de prendre chaque avis en considération, afin de déceler leurs attentes réelles.

Savoir transformer ses prospects en clients

L’acquisition client passe forcément par la conversion des prospects obtenus grâce à votre présence digitale : followers, inscrits à la newsletter, visiteurs ayant téléchargé un ebook… Mais aussi par ceux rencontrés sur des événements.

Cela implique donc la mise en place d’une stratégie de prospection personnalisée, en fonction de vos discussions préalables ou des actions effectuées sur votre site internet.

Contactez chacun de ses prospects « chaud » par téléphone ou par email pour faire une offre adaptée à leurs besoins ou prendre rendez-vous pour les rencontrer.

Analyser ses concurrents

L’environnement concurrentiel de votre marché comprend une mine d’informations à exploiter pour améliorer vos prestations et acquérir de nouveaux clients.

Le marché étant très évolutif, surtout pour les freelances du web, il faut toujours analyser les tendances, afin d’ajuster vos offres et votre stratégie aux nouvelles attentes des consommateurs.

Pour cela, gardez l’œil sur vos concurrents et inspirez-vous des bonnes pratiques des entreprises leaders de votre secteur. Veillez aussi sur leurs évolutions, ils sont souvent précurseurs de nouvelles pratiques, en lien avec les futurs besoins de votre marché.

Faire preuve de persévérance

« Tout vient à point à qui sait attendre » dit le proverbe. Cela est aussi valable lorsque vous êtes freelance !

En effet, l’acquisition des premiers clients est souvent l’étape la plus difficile, mais une fois qu’elle est franchie avec brio, ils viendront naturellement. Il faut juste patienter le temps que les premiers clients vous fassent confiance et recommandent vos services.

Bien entendu, il faut aussi attendre que le référencement de votre site internet et votre présence sur les réseaux sociaux portent leurs fruits. Mais si votre stratégie est performante, les résultats arriveront rapidement !

En tant que freelance, vous devez régulièrement scruter votre environnement pour dénicher des tendances, adapter vos offres et améliorer votre stratégie. C’est grâce à cette veille sectorielle régulière que vous serez en mesure d’acquérir de nouveaux clients et de renforcer leur fidélité.

Le kit de démarrage pour trouver des clients

kit-de-demarrage

Afin d’assurer efficacement la promotion et la communication de votre entreprise auprès de vos futurs clients, je vous recommande la mise en place des supports suivants pour bien commencer.

Cartes de visites

Ce support vous permettra de tisser un lien avec vos prospects. Appliquez-vous et renseignez-vous correctement pour créer une carte de visite efficace et originale, afin d’utiliser au mieux sa puissance et sa portée.

Site internet

Indispensable, il sera votre vitrine jour et nuit, 24 heures sur 24 pour trouver vos clients. Voici quelques recommandations pour la mise en ligne de votre site internet :

  • Utilisez un nom de domaine simple à retenir et à écrire ;
  • Soyez précis sur votre activité et vos compétences ;
  • Affichez vos coordonnées dans le header du site ;
  • Rassurez vos visiteurs en affichant des commentaires clients ;
  • Ajoutez votre site sur tous les sites internet ou vous disposez d’un profil ;
  • Ajoutez un module pour sauvegarder les mails de vos visiteurs ;
  • Optimisez le référencement naturel de votre site (si vous ne savez pas faire, demandez un devis sur codeur.com).

Profil Linkedin

Un profil Linkedin est aussi important qu’un site internet (si vous en avez déjà un, ajoutez-moi ;) ).

Pour optimiser votre profil Linkedin, je vous conseille :

  • De renseigner les compétences qui correspondent à votre expertise ;
  • D’inclure un maximum d’informations pour prouver votre savoir-faire ;
  • De soigner votre description et votre photo de profil ;
  • D’ajouter des mots-clés intéressants pour le référencement dans le résumé et dans l’url de votre profil ;
  • D’insérer un lien vers votre site.

Vous voilà désormais équipé des 3 principaux supports pour démarrer votre recherche et trouver des clients potentiels. Voyons ensemble comment assurer votre présence en ligne pour générer des contacts qualifiés.

Trouver des clients en ligne

presence-en-ligne

L’idée est de bien vous organiser et de travailler sur votre présence en ligne en temps limité. Si vous ne vous fixez pas de durée pour réaliser cette tâche, vous risquez de perdre du temps à naviguer sur internet sans but précis.

Inscrivez-vous sur Codeur.com

S’inscrire sur Codeur.com pour trouver des clients

Vous inscrire sur notre place de marché vous assurera une présence en ligne auprès de prospects « chauds », c’est à dire avec un besoin réel et défini. L’avantage est de gagner du temps dans la recherche de prospects qualifiés.

Vos compétences, vos coordonnées et votre site internet, seront directement présentés au prospect qui pourra alors choisir. Même si la concurrence s’avère un peu plus importante, les prospects ont des critères de sélection (localisation, disponibilité, expérience, budget, qualité de la prestation, recommandation, etc.) qui peuvent correspondre à votre profil.

Un véritable gain de temps pour trouver des clients !

Captez des signaux

Vous pouvez essayer de capter des signaux envoyés sur la toile. Par exemple, utiliser des outils de veille pour recevoir dans votre boite mail les meilleurs résultats pour la recherche « Recherche Développeur Freelance ».

Exemples d’outils pour capter des signaux :

Envoyez des mails

Le mail est un outil puissant ! Récoltez et tenez à jour une base de données contenant les mails des personnes avec qui vous êtes entré en contact à des soirées ou sur les réseaux sociaux.

Je partage sur mon blog personnel une astuce pour extraire les mails de vos contacts Linkedin.

Utilisez des outils comme Mailjet ou Mailchimp pour envoyer régulièrement des mails événementiels à cette base de contacts. Partagez les mises à jour de votre site, vos nouvelles réalisations, vos promotions, vos nouveaux partenariats, vos vœux, vos conseils pour préparer la rentrée ou les soldes d’hiver, etc…

Pensez également à soigner la signature de vos mails. Elle doit contenir au minimum les informations suivantes :

  • Vos nom et prénom ;
  • La baseline contenant votre valeur ajoutée, votre savoir faire ;
  • Un lien vers le site de votre entreprise et votre fonction ;
  • Téléphone, adresse et réseaux sociaux.

Vous pouvez utiliser des applications comme Rapportive pour ajouter votre profil Linkedin à votre messagerie Gmail. Une fois ajouté sur Linkedin, votre interlocuteur pourra vous recommander ou partager votre activité sur cette plateforme regorgeant de professionnels.

Créez du contenu

Vous avez surement remarqué que je ne vous encourage pas à faire un blog pour commencer la promotion de votre entreprise.

En effet, pour moi, cette activité chronophage ne présente pas forcément d’intérêt dans l’apport de clients. Je vous conseillerais plutôt le guest blogging.

Ne perdez pas de temps à créer du contenu de qualité sur le blog de votre société (sauf pour des petites actualités propres à votre entreprise visant à rassurer vos clients).

Pour le reste, il faudra passer autant de temps à écrire ou créer un contenu de bonne qualité, qu’à le faire connaître.

Profitez des blogs qui ont déjà une bonne notoriété dans votre milieu et postez du contenu sur leurs supports, avec une mise en avant de votre profil. Vous drainerez bien plus rapidement beaucoup de visites sur votre site et sur vos profils sociaux.

Voici des exemples de contenus à créer et partager sur des sites reconnus :

  • CV original ;
  • Cartes de visite originales ;
  • Infographie ;
  • Articles de fond et tutoriels ;
  • Etudes de cas ;
  • Dessins / BD humoristiques.

Vous pouvez également mettre en ligne un concept de site (explicatif ou humoristique) dans le cadre de votre activité. Vous aurez peut-être la chance de drainer un peu de trafic et d’avoir un peu de popularité sur votre site d’entreprise.

Inscrivez-vous sur les réseaux sociaux

Votre présence en ligne passera également par la création de profils sociaux.

Je vous conseille de ne pas trop vous disperser. Choisissez soigneusement les réseaux sociaux les plus pertinents pour votre activité, en fonction de vos cibles. Utilisez notre guides pour utiliser correctement les réseaux sociaux.

Pensez à rejoindre des groupes de pros sur ces plateformes. Nous avons par exemple un groupe Linkedin et un groupe viadeo pour Codeur.com. Nous ajoutons des discussions régulièrement. Participer à ces discussions ou en ajouter à votre tour, vous permettra d’obtenir un peu plus de visibilité sur votre profil.

Utilisez des forums

Trouvez des forums qui pourraient comporter des prospects pour votre activité.

Vous vendez des sites internet, écumez les sites d’entrepreneurs, de commerçants ou d’e-commerçants et apportez votre aide. Encore une fois, je ne vous conseille pas la quantité, mais plutôt la qualité. Discutez avec les membres, faites-vous connaître, rendez-vous utile et affichez clairement vos compétences à travers la signature de votre profil.

Faites des recherches sur les posts pour savoir si certains membres rencontrent des problèmes que vous pouvez régler et contactez-les directement par messages privés pour amorcer la discussion. Important : évitez de déterrer des sujets postés il y a plusieurs années !

Pour bien choisir son forum :

  • Il doit posséder des cibles qui correspondent à votre activité ;
  • Vous devrez être capable d’apporter une valeur ajoutée ;
  • Il doit avoir une activité régulière. Si le dernier message date de quelques semaines, laissez tomber.
  • Il doit posséder un nombre de vues intéressant. Si le message le plus lu contient 200 vues, passez votre chemin.
  • Vérifiez qu’il tolère la présence de liens dans la signature. (Regardez si les anciens membres ont un lien.)

Créez un échange de visibilité

N’hésitez pas à créer une page partenaire sur le site de votre entreprise pour mettre en avant les freelances avec qui vous travaillez.

Montrez que vous n’êtes pas seul à assurer l’intégralité d’une mission qui requiert des compétences très diverses, afin de rassurer votre client. Offrez également un peu de visibilité sur l’activité et les compétences complémentaires de vos partenaires. Encouragez-les à faire de même pour avoir des synergies positives dans le temps.

Utilisez Google Adwords

Je ne vous le recommande pas forcément dès le départ, car il y a déjà tellement à faire avant de commencer à acheter du trafic sur votre site.

Si vous êtes cependant décidé à utiliser Adwords pour drainer du trafic payant sur votre site d’entreprise, je vous conseille la lecture des liens suivants, afin d’optimiser un minimum vos campagnes et vos pages d’atterrissage.

Ne vous amusez pas à lancer une campagne qui pointe directement sur votre home. Renseignez-vous un minimum avant. Comprendre les grandes lignes vous demandera deux à trois soirées de lecture, mais vous aidera à économiser sur le long terme ! Pour une sensibilisation rapide au SEA, je vous recommande :

 

Trouver des clients hors ligne

presence-hors-ligne

Votre présence hors ligne sera aussi importante que votre présence en ligne. Elle vous permet de diversifier vos sources d’apports d’affaires, de rencontrer des prospects ou amis de prospects, des partenaires et d’apprendre à mieux connaître les besoins de vos cibles.

Avec la présence hors ligne, vous pouvez espérer marquer des points grâce à votre amabilité, au feeling que vous aurez avec votre interlocuteur, à la pertinence de vos connaissances sur une problématique et ainsi, proposer un accompagnement rassurant, pour vous démarquer de vos concurrents.

Pour démarrer, voici les conseils qui m’ont été utiles pour lancer mon ancienne entreprise.

Utilisez le téléphone

Un outil peu coûteux qui peut vous permettre de décrocher rapidement vos premiers rendez-vous. Avant de commencer votre prospection téléphonique, je vous encourage vivement à élaborer un petit scénario pour standardiser vos appels. Ainsi, vous éviterez de bafouiller, de poser des questions qui pourront vous bloquer, ou encore oublier des informations importantes. En construisant ce scénario au préalable, cela vous permettra également d’anticiper les réactions négatives de vos clients et de préparer vos contre-arguments.

Participez à des rencontres près de chez vous

Essayez de trouver les conférences autour de votre activité, les apéros web comme les twapéros, pour venir présenter votre personnalité et vos compétences aux internautes avec qui vous avez l’habitude d’échanger sur les réseaux sociaux. Cela pourra favoriser ensuite les recommandations, lorsque des missions pouvant vous concerner, passeront sous le nez de vos amis sur Twitter par exemple.

Trouvez des groupements près de chez vous

Les supports ne manquent pas :

  • CCI,
  • associations de ville ou de village,
  • association de commerçants,
  • clubs business, etc.

Recherchez des groupements d’entrepreneurs ou de confrères, pour présenter votre activité à des prospects potentiels. Cela vous aidera à développer votre réseau et à récolter des mails et des cartes de visites.

Utilisez la recommandation

Envoyez un court email expliquant vos compétences et les problématiques que vous pouvez aider à résoudre.

Avertissez ainsi vos contacts, vos amis, votre famille, vos anciens collègues de bureau, vos anciens employeurs et vos anciens professeurs ! Demandez-leur de partager l’adresse de votre site et votre profil sur les réseaux sociaux. Faites-vous recommander sur Linkedin.

N’hésitez pas à leur demander également les coordonnées des personnes que vous pourriez contacter, afin de mettre en place d’éventuelles synergies.

La recommandation marche également avec vos clients ! Une fois la prestation terminée avec celui-ci, récoltez son avis et demandez-lui l’autorisation de l’afficher sur votre site.

Demandez également à votre client s’il n’a pas des connaissances professionnelles qui auraient besoin de vos services. Vous récolterez, quelques fois, un numéro de téléphone à démarcher.

Conclusion

Démarrer une activité de freelance n’est pas chose facile. Je vous recommande d’appliquer ces conseils quelques mois avant le démarrage de votre activité. Cela vous permettra d’amorcer le bouche-à-oreille et d’obtenir de premiers contacts.

Merci d’avoir lu cet article. J’espère que ces conseils vous aideront à démarrer ou booster un peu votre activité de freelance.

N’hésitez pas à ajouter vos remarques et vos méthodes pour trouver des nouveaux clients dans les commentaires.

Un grand merci à ceux qui partagent l’article sur les réseaux sociaux.

Les discussions sur notre ancien forum

Fabien

Bonjour à tous, quels sont vos conseils pour apprendre aux nouveaux à se vendre en tant que prestataire freelance ?

presencity1

Faire de belles propositions PPT Mettre en avant son portfolio quand on a de belles marques dans son portefeuille Ne pas chercher à vendre peu cher pour décrocher à tout prix

Fabien

Sympa ces précisions ! Le point numéro 4 sent le vécu ^^

Advency

Je suis d’accord avec les points évoqués par Presencity, j’en rajoute quelques uns

  • S’intéresser (vraiment) au projet du client
  • Ne surtout pas faire de copier-coller pour leur répondre, personnaliser le contact
  • Lui dire franchement si il veut faire n’importe quoi (conseil)

GL tout le monde

Serge

  • Orthographe
  • Détails de la prestation : ce qui est compris, ce qui ne l’est pas
  • Références similaires

Réactivité Réactivité Réactivité C’est fou le nombre de gens qui perdent des projets parce qu’ils répondent X heures après. Vous êtes freelance sur le web, le bon temps de réponse c’est 10 minutes. Si vous n’avez pas le temps, répondez juste : « Bonjour, j’ai bien reçu votre demande, votre projet m’intéresse et j’ai de la disponibilité, mais je suis en clientèle aujourd’hui ! Je vous réponds en détail ce soir sans faute. Merci pour votre intérêt ! »

echosgraphik

Tout bon pour moi aussi mais je rajoute que la présentation est importante, de mon côté, je propose souvent ce type de présentation qui fait son petit effet http ://echos-demo.com/clients/echosgraphik

 

Fabien

@Harmonie Ne te décourage pas, ils ne sont pas tous comme cela. Essaye de renvoyer un message avec des références même hors Codeur.com. @echosgraphik Sympa le slide et jolies références.

echosgraphik

@Fabien Merci

Serge

@Harmonie : effectivement la réputation et l’historique sur toute plateforme jouent un rôle important, c’est pour ça qu’il ne faut pas se décourager et ne pas abandonner avant d’avoir reçu 2 ou 3 évaluations. Un conseil tout de même : soignez et mettez en avant votre portfolio. Il ne remplacera pas les éval à 100 % mais donne une bonne idée de vos compétences et réalisations.

Advency

100 % d’accord avec toi sur la réactivité, et c’est vrai que l’orthographe est également hyper important. @echosgraphik très sympa aussi la présentation ! c’est cool comme idée. @Harmonie c’est normal c’est plus difficile au début mais il faut persévérer et postuler à de nombreux projets sans se décourager

presencity1

Je voudrais ajouter ou insister sur ce point Faire des réponses ou des propositions en accord avec le projet du pdp. Sur le dernier projet que j’ai posté ici, sur 10 presta, 2 seulement ont repris des éléments du projet dans leur message. Tous les autres m’ont dit « je suis le plus beau/meilleur, bossez avec moi ». Les propositions toutes faites, c’est une perte de temps pour tout le monde…

zybe

Les dernières annonces de clients qui recherchent un freelance sur Codeur.com :

Vous cherchez un freelance ? Déposez un projet

Toujours apporter un plus : encouragement du projet, suggestions… le tout avec diplomatie.

Serge

Apporter des références sur le même marché et démontrer / prouver qu’on connait techniquement son sujet. Pas simplement dire : « je suis expert WordPress » mais montrer pourquoi.

zybe

Prendre le temps d’écouter les besoins du client. Etudier avec lui ses attentes. L’aider au besoin dans ses hésitations à finaliser son projet. Lui proposer un plus.

 

FRED92

Je partage l’avis d’@Harmonie, Il est regrettable de devoir constater certaines situations, cela ne favorise pas non plu l’image générale des prestataires de services IT. On ne pourra pas totalement empêcher certaines pratiques comme « l’offshoring » (sous-traitance dans les pays à bas coût) ou le « nearshoring » (sous-traitance à bas coût, dans une région). Il y a toutefois des choses fort heureusement qui évoluent dans le bon sens… Pour les cela les indépendants doivent êtres plus solidaires… et il peuvent garder pour autant cette indépendance qui leur est cher. L’union fais la force ! Pour ce qui est de la question, à la finale la meilleure des pub c’est le client satisfait, grâce au bouche à oreilles. Un client insatisfait le fera savoir et cela peu faire de gros dégâts. Il faut que l’indépendant se garde d’accepter tout et n’importe quoi en terme de missions mais, aussi de tarifs et ce même dans le cadre d’une sous-traitance.

 

FRED92

Une sélection du prestataire par le prix n’à jamais été la bonne approche quelle que soit la prestation. Dans le secteur du numérique, 60 % des projets dépassent de 60 % les budgets et délais, pour la simple raison que outre le prix initiale il y’a souvent de nombreux oublis dans l’offre, comme les tests par exemple.

Serge

Oui, le prix d’origine d’une prestation change souvent pendant le projet. Et il faut compter aussi les projets qui viennent ensuite. Nous travaillons avec des freelances depuis des années, mais on a toujours commencé avec eux avec un petit projet. Concernant le taux moyen de 3 € c’est du au fait que certains font des offres très basses pour « appâter » le client. Nous déconseillons fortement cette « technique » car elle donne invariablement lieu à des incompréhensions et des litiges…

FRED92

Dans le domaine du numérique, proposer une prestation à des tarifs de 3€ de l’heure c’est du grand n’importe quoi. Les clients n’y comprenne plus rien et vous dise si on nous propose ce prix là, alors pourquoi pas mais ce n’est pas sans conséquence, sur la qualité entre autre. Déjà qu’il on du mal à cerner la valorisation des compétences et l’expérience, d’ou un problème de « jeunisme » et donc de pyramide des âges chez les ESN et un grand nombre de senior indépendant. Ce n’est pas demain que la réalisation d’un logiciel ou d’un site Internet se fera par des machines, il faut des humains derrières et ça à un coût. Comme je l’ai déjà évoqué les disparités de prix de prestation peuvent également venir du fait de la sous-traitance à l’étranger, dans des pays francophone ou pas. Cela comporte des risques pour le clients, car loin l’éloignement provoque pas mal de problème logistique et je ne parle des difficultés liées aux différences de cultures. Comme l’on vécu certaines grandes entreprises du CAC 40 il y’à quelques années. Naturellement, chacun est libre de faire comme il l’entend, cependant il faudrait ce poser la question de la prise de risque en confiant à tel ou tel prestataire une mission, un projet, … avant de s’interroger sur le coût qui reste important malgré tout.

Serge

Personne ne propose 3€ de l’heure sur Codeur, en tout cas si vous voyez ça, il faut nous le signaler.

FRED92

Ce sera fait bien sûr, car c’est entre autre de la concurrence déloyale !

F_Developpement

Ce n’est pas de la concurrence déloyale, juste un prestataire qui vit dans un pays avec un cout de vie moins élevé. Je vois pas pourquoi serait interdit les offshores qui proposent 3€/h, c’est justement le principes des offshores d’avoir des tarifs compétitifs. Soit faut tous les interdire, soit en interdire aucun. En Inde, les bons informaticiens gagnent dans les 200-250€/mois et c’est encore moins dans les pays comme le Bangladesh

Serge

J’ajoute que la productivité de quelqu’un à 3€ n’est pas la même que quelqu’un qui prend 10x plus. Enfin ce sont souvent des tâches sans expertise ni compétence particulière, genre de la saisie de donnée.

FRED92

@F_Developpement, @Serge, Peut-être, c’est même probable toutefois pour des tâches qui n’ont pas forcément de rapport avec les métiers de l’IT. Connaissant bien le secteur puisque j’y travail depuis plus de 20 ans, avec une présence de 10 ans dans différentes SSII. Je crois que je peux en parler et j’ai ainsi travaillé dans une ESN française qui avais une filiale en Asie et ça ne date pas d’hier. J’ai vu aussi chez un client un prestataire venant des pays de l’est vendu au prix français et rémunéré au tarif de son pays, fin des années 90. En générale et sauf pour quelques ESN pure player locaux qui développent une activité dans la zone EMEA, la plupart ont des centres en Inde, Chine mais, aussi dans les pays du Maghreb. Certaines développent également des centres en France, en province. Je n’ai rien contre les collaborateurs « offshorisés » ou pas, bien au contraire, qui ont besoin de manger comme tout le monde ! Ce sont les pratiques des ESN qui sont malheureusement regrettables… Et je n’ose penser que je suis le seul à l’avoir vécu. Ce qui est regrettable en fait, c’est que généralement le client final va payer le même prix. Il n’y gagne rien. Et je ne parle pas des problèmes sur les projets, comme évoqué précédemment. Le coeur du sujet de cette échange est « comment se vendre en tant que prestataire ? » et pour recentrer le débat, je vais aborder/lister un certain nombre de points : Il y’a en france de nombreux informaticiens aux chômages, c’est regrettables… tandis que le discours officiel à tendance à dire qu’il en manque ce qui en pratique n’est pas vrai mais, c’est le discours ! Ces professionnels ne retrouvent pas de poste, du fait que leurs compétences ne sont pas en adéquation avec la demande. En plus de 10 ans de prestation en SSII, je cumule 8 jours de formations

Serge

Merci pour cette réponse détaillé et argumentée @FRED92 !

morkolorz

Très belle discussion mais je m’interroge sur le point précédent celui ci : comment trouver des clients ? J’ai du prendre contact avec une centaine de société ou agence de com tout simplement mais les réponses sont pour la plupart négatives… Est ce mon portfolio le problème ? www.morkolorz.com Enfin je ne veux pas qu’on me mâche le travail bien entendu mais avez vous des conseils ? Des astuces ayants fait leurs preuves ? Merci à vous.

Fabien

@morkolorz il y’a un article sur le blog pour trouver des clients si cela peut t’aider

morkolorz

Super je ne l’avais pas vu, merci Fabien.

morkolorz

Super ton article Fabien. Mine de rien la prospection n’est vraiment pas une mince affaire mais en même temps c’est un sacré défi qui ne demande qu’à être relevé

FRED92

En effet, dans le numérique ce n’est pas une mince affaire que de trouver des clients en directe. Et tout du moins de travailler avec de grands en comptes, ces derniers ayant des procédures de référencement, des acheteurs, … J’ai du déjà l’écrire par si par là mais, le marché des ETI, PME/TPE et même des indépendants est peu ou pas exploité par les grandes ESN. C’est dommage pour elles et une grande chance pour nous. Car nous avons une chance… nous sommes généralement pro-actifs, réactifs et nos clients aiment ça. il y’a également une action en faveur de la Transition Numérique, des petites structures piloter par ATN+. Qui représente un potentiel clients conséquents. Cela n’empêche pas de devoir se faire connaître, au travers de différents moyens (site institutionnel, blog, plaquette, cartes de visites, …). Il est vrai que tout maîtriser est d’un premier abord difficile mais, qui à dit que la vie d’un indépendant était « un itinéraire d’enfant gâté ! »

morkolorz

Je pense que les points de vue diffèrent selon la situation de chacun mais les privilèges que ce statut offre sont non négligeables. Qu’entends tu par ATN+ ?

RymS

@echosgraphik : super ton slide ! Quel logiciel as-tu utilisé pour faire ça ?

echosgraphik

@RymS Merci :). Pas de logiciel, juste du JS.

FRED92

ATN+ (http ://www.transition-numerique-plus.fr/) est une association conventionnée par l’Etat, ayant pour charge de faire le pilotage et la promotion du programme « Transition Numérique » (http ://www.economie.gouv.fr/transition-numerique-des-tpe-pme-levier-croissance-et-demploi). Les acteurs institutionnels et industriels du secteur du numérique mais, pas que eux y sont… C’est une action qui vise à long terme à ce que les dirigeants de très petite structures, TPE/PME aient une bonne compréhension global du numérique. Et que du coup, ils utilisent le numérique comme vecteur de développement économique, n’ont pas comme investissement contraint.

morkolorz

Merci pour l’info

Freelance, comment trouver des clients  ? 20 conseils à partager
4.5 (90 %) 2 votes
12 Commentaires

12 Comments

  1. fred de ConseilsMarketing.com

    14 août 2014 à 9 h 25 min

    Merci pour le lien vers mon article sur Adwords 😀

  2. Fabien

    14 août 2014 à 9 h 26 min

    Merci à toi pour ton article 😉

  3. Ibrahim

    5 septembre 2014 à 13 h 58 min

    Merci pour votre article, très simpa.
    Je suis nul au téléphone et je voulais savoir s’il y’a des tutos ou un exemple de petit scénario pour standardiser vos appels : un texte standard pour la prospection par téléphone.
    Merci 😉

  4. Sylvie

    12 septembre 2014 à 12 h 34 min

    Merci pour ces bons conseils, très intéressant.

  5. Fabien

    15 septembre 2014 à 15 h 20 min

    Merci Sylvie, n’hésitez pas à partager l’article 😉

  6. Cédric

    3 juillet 2015 à 9 h 33 min

    Bonjour Fabien,

    merci pour ces très très bons conseils.

    Aurais tu par hasard des exemple de site (blog) assez populaire, permettant de poster des articles pertinents stp ?

    Cordialement,

    Cédric

  7. Raphael

    26 septembre 2015 à 12 h 06 min

    Pour répondre à la question de Cédric du 3 juillet : exemple de site (blog) , permettant de poster des articles ?
    moigltemps.com est un réseau social+place de marché qui va surement décoller dans les mois à venir 🙂

  8. Eric

    9 novembre 2015 à 17 h 29 min

    Pour trouver des missions il y a maintenant une application mobile  » Freelance Jobs « .
    Elle est disponible pour iPhone dans l’Appstore.
    L’énorme avantage est que vous pouvez répondre à des offres en attachant votre CVs depuis l’appli et avec un message type.

    Les missions sont géolocalisées (quand c’est possible).

    Elle est gratuite (il existe aussi une version premium a 2€ sans pubs pour ceux qui n’ont pas envie de supporter la pub).

  9. PETRELLUZZI BERNARD

    19 janvier 2016 à 8 h 18 min

    En phase de concrétisation de reconversion d’ancien cadre dirigeant en freelance, le hasard m’a conduit sur vos recommandations fort utiles; ces pages mentionnent les réelles difficultés à trouver ses premiers clients, et invitent à approfondir les démarches d’accès aux réseaux, autres difficultés réelles de cadre sénior fort expérimenté , isolé et pas nécessairement à l’aise avec ces outils actuels;
    merci de cet article simple et encourageant;

  10. Fabien Berthoux

    19 janvier 2016 à 9 h 27 min

    Merci à vous pour ce retour Bernard et bonne continuation.

  11. Caroline

    3 mars 2016 à 18 h 50 min

    C’est l’article le plus complet que j’ai trouvé sur le sujet, merci beaucoup !!

  12. Arno

    10 janvier 2017 à 5 h 25 min

    Merci beaucoup pour cet article. N’étant pas un grand fan des réseaux sociaux et expert de « comment tenir éveiller une communauté », je ne comprenais pas vraiment l’intérêt auparavant de prendre du temps à tenir un blog ou poster sur facebook…
    Maintenant je comprends mieux les retombées 🙂

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top