9 A/B tests simples pour augmenter le taux de conversion de vos emailings 

A/B test email

Pour optimiser le taux de conversion de vos emailings, vous ne pouvez pas seulement compter sur votre intuition. Pour savoir comment séduire votre audience, vous avez besoin de faits concrets et d’analyser en profondeur le contenu et le design de vos emails. C’est ici que le A/B test intervient !

Cette stratégie vous permet de proposer deux versions d’un contenu web de façon à déterminer lequel produit les meilleurs résultats. Ces deux variations sont appelées A et B et sont proposées de façon aléatoires à votre audience. L’analyse des ces versions permet de tester l’efficacité de chacune.

Voici 9 éléments simples à A/B tester pour augmenter le taux de conversion de vos emails.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

1. L’objet du mail

C’est la première chose que voit votre audience lorsqu’elle ouvre sa boîte de réception. L’objet peut à lui seul convaincre ou non votre prospect d’ouvrir le mail. Si le sujet ne l’attire pas, il peut simplement décider de l’envoyer directement dans la corbeille.

Selon votre domaine, l’objet peut être très simple : “frais de port offerts sur toute la boutique” ou mystérieux et accrocheur : “Vous allez adorer cette offre”.

Vous pouvez même utiliser des emojis pour ajouter une touche de gaieté !

Pensez-y
Il est est également possible d’intégrer le nom ou le prénom du destinataire pour personnaliser vos envois. 

 

2. Le ton utilisé

Selon le profil de votre audience, quel est le ton le plus adapté ? Vous pouvez tester un ton plus informel de façon à créer un lien personnalisé avec vos prospects.

Aujourd’hui, il est même possible de proposer au prospect de choisir le contenu des newsletters dès son inscription en définissant certains paramètres. Ainsi, il peut décider de recevoir des offres promotionnelles ou des emails informatifs sur votre marque, etc.

La personnalisation est largement utilisée en webmarketing mais ne convient pas forcément à tous les domaines.

 

3. Les call to action

call to action email

Les éléments visuels sont à prendre en compte et les boutons d’appel à l’action ont un rôle essentiel en email marketing. Votre email doit attirer l’attention de vos lecteurs mais il doit surtout générer du trafic vers votre site.

Le call to action a le dernier mot, c’est lui qui détermine l’envie de votre audience d’accéder ou non à votre site web. Pensez à tester ces boutons par leur taille, leur texte et leur positionnement.

 

4. La longueur du contenu

Est-ce que votre audience apprécie les contenus plutôt longs ou courts ? Si vous souhaitez avant tout générer du trafic vers votre site, le test A/B sur des contenus plus courts sera prioritaire.

En revanche, si vous voulez établir un lien de confiance et de proximité avec votre audience, le contenu peut être plus long avec une vraie valeur ajoutée.

 

5. Le préheader

préheader

Il s’agit plus ou moins d’un second objet de mail et d’une autre carte à jouer pour attirer l’attention du prospect. Le préheader incite à lire le contenu de l’email.

Certains expéditeurs utilisent toujours le même et d’autres sont plus inventifs. Si vous n’en utilisez pas, c’est le moment d’essayer cette version !

 

6. Votre nom d’expéditeur

En général, les spécialistes du marketing utilisent leur nom de marque, le nom d’une personne ou un mix des deux.

Si votre audience a des relations solides avec une personne liée à votre entreprise, mettre un nom en tant qu’expéditeur peut générer plus d’ouverture d’email.

Pensez-y
La personnalisation de l’adresse d’expéditeur peut également permettre à vos contacts de mieux s’identifier avec votre offre.

 

7. Votre design

La refonte de votre template de newsletter peut vous paraître décourageante mais si votre emailing ne fonctionne pas, cela peut valoir le coup ! Il peut aussi s’agir de petites modifications pour votre A/B test mais le design est à prendre en compte.

Ainsi, la façon dont vous utilisez les images, a son importance. Utilisez-vous une seule grande image ou plusieurs petites ? D’ailleurs savez-vous que trop d’images ou des images trop lourdes peuvent être pénalisantes ? Elles peuvent mettre du temps à charger et décourager vos prospects.

Vous pouvez tester plusieurs visuels et même des gifs dans différentes tailles puis identifier le plus performant.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

8. La période d’envoi

À quel moment votre audience est-elle plus disponible pour ouvrir ses emails ? La plupart des marques font les envois d’emailing tôt le matin ou en soirée mais cela dépend de votre public.

Testez plusieurs périodes et heures d’envoi de votre newsletter : en semaine, le week-end, la matinée ou l’après-midi. Faites différents tests pour identifier les habitudes de votre audience.

 

9. Les liens vers vos réseaux sociaux

réseaux sociaux emailing Salomon

En tant que marque, il est essentiel d’être présent sur différents canaux. Vous avez donc forcément une présence sur un ou plusieurs réseaux sociaux.

Vous pouvez tester l’ajout de boutons associés à tous vos réseaux pour savoir si c’est attrayant pour votre audience. Essayez plusieurs formes et tailles de boutons, comme pour le call to action.

 

Faites ces tests A/B puis vérifiez vos statistiques pour savoir quelles modifications sont efficaces auprès de votre fidèle audience ! C’est une excellente façon de rendre votre campagne d’email marketing plus performante et d’augmenter votre taux de conversion.

Vous pouvez également faire appel à des prestataires freelances pour des nouveaux designs d’emailings. Pour cela, publiez gratuitement votre annonce sur Codeur.com et recevez de nombreux devis, rapidement.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *