Conseils

Comment devenir freelance ? Le guide de démarrage

Si vous avez pour projet de démarrer votre activité et vous souhaitez savoir comment devenir freelance ? Ce petit guide est fait pour vous.

Nous allons vous proposer un ensemble de conseils qui vous permettront de démarrer correctement votre activité de travailleur indépendant et d’accumuler les chances de succès.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur  ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

Nous vous invitons à venir participer sur notre forum si vous avez des questions, et à utiliser notre plate-forme pour trouver des nouveaux clients au lancement de votre activité.

Comment devenir freelance ?

Le sommaire

Comprendre et trouver ses motivations

devenir-freelance-1

Avant de commencer à rentrer dans le vif du sujet, vous devez d’abord vous interroger sur les raisons et sur vos motivations qui vous poussent à faire ce métier de freelance.

Prenez le temps de bien réfléchir :

  • Pourquoi voulez-vous plus que tout au monde devenir freelance ?
  • Que recherchez-vous en créant votre activité ?

Cette aventure sera excitante, c’est sûr, mais elle sera aussi remplie de difficultés et de doutes. Vos motivations les plus fortes vous aideront à continuer d’avancer dans ces moments là.

Trouvez en vous la motivation et cultivez la force qui vous fera travailler dur, garder le cap en cas de doutes et relever la tête en cas de difficultés.

Pour connaître un peu les différentes motivations, nous avons demandé à nos freelances les avantages et les inconvénients de leur vie de freelance. N’hésitez pas à venir leur poser vos questions.

Choisissez un statut

Avant de démarrer, renseignez-vous correctement sur les différents statuts pour le freelance. Lequel correspond le mieux à votre projet, votre expérience et votre contexte.

N’hésitez pas à venir échanger et poser vos questions sur le forum, nous avons une discussion sur les différents statuts, retours d’expériences et conseils.

Prenez le temps de faire vos calculs

Inspirez-vous de ce qui se fait sur le marché et faites votre prévisionnel. Calculez votre revenu horaire moyen et ayez une idée du chiffre d’affaires à ramener par mois pour vivre correctement. Cela vous paraît-il envisageable ? Parfait, continuons.

Utilisez un outil de facturation Facture.net (gratuit).

Définissez une stratégie

Prenez un crayon et réfléchissez à votre stratégie.

Définissez :

  • Qui serait votre client idéal ? (type, secteur, besoin etc.)
  • Pourquoi serait-il prêt à vous choisir vous ?
  • Comment allez-vous faire la différence ?
  • Comment allez-vous le démarcher ?

Commencez ainsi à chercher votre valeur ajoutée pour vous faire une place sur le marché.

Commencez à capitaliser

Pour devenir freelance, il faut se laisser le temps de lancer le mouvement.

Il est important de prévoir des mois de trésorerie disponibles devant soi pour tenir durant les périodes creuses et l’arrivée des premiers contrats.

Commencez à lire les bonnes pratiques

Explorez le web à la recherche d’informations, de retours d’expériences et de formations utiles sur :

  • Le démarrage d’une activité
  • Trouver et travailler avec des clients
  • Le développement personnel (organisation, efficacité et production).

Voici quelques lectures recommandées :

Participez et posez vos questions sur des forums

Trouvez et participez à des forums pour vous faire aider et trouver des réponses précises à vos questions.

Sur le forum de Codeur.com par exemple, nous parlons de création d’entreprise et nous partageons également des bonnes pratiques et des outils pour les freelances.

Une bonne opportunité pour se former et échanger avec d’autres freelances.

S’installer en freelance

devenir-freelance-2

Vous êtes maintenant prêt à franchir le cap et à rejoindre la grande famille des freelances. Voici quelques conseils pour réussir votre installation.

J’ai partagé dans un article les bonnes pratiques pour réussir son activité de freelance. Je vais reprendre ici les grandes lignes mais je vous invite à lire cet article pour avoir plus d’informations.

Adaptez votre contexte

Si vous travaillez à la maison, vous devez vous créer un contexte favorable au bon déroulement de votre activité.

Il sera donc important de clairement délimiter l’espace et le temps accordé au travail et à la vie personnelle.

  • De préférence travaillez dans une pièce coupée de la vie de la maison.
  • Prévenez votre entourage de vos horaires d’indisponibilité
  • Expliquez vos règles de fonctionnement aux habitants de la maison

Faites vous plaisir avec un joli bureau

Egalement abordé dans l’article conseillé ci-dessus, ne faites pas les choses à moitié sur votre bureau.

Trouvez un bureau qui vous inspire et créez un univers qui vous fera vous sentir bien tous les jours, 8h par jour.

Obligatoire : pensez à travailler dans une pièce lumineuse !

S’organiser en freelance

devenir-freelance-3

Comme vous l’avez sûrement vu dans la création de votre taux horaire moyen, vous ne passerez pas 100 % de vos heures de travail à créer de la valeur ajoutée.

Ainsi, une bonne partie de la réussite de votre activité va consister à organiser votre temps correctement et à éliminer, simplifier ou sous-traiter un maximum de tâches à faible valeur ajoutée.

Pour gérer votre temps, nous avons partagé des outils pour faire des « to do list » et travailler en équipe.

Pour gérer les tâches à faible valeur ajoutée, voici une liste d’outils qui vous permettront de sous-traiter ou simplifier les différentes tâches :

Trouvez des clients

Une fois les bases de votre entreprise définies, vous allez devoir passer du temps à trouver vos clients.

Il existe de nombreuses bonnes pratiques pour y arriver, voici quelques pistes :

  • Avoir un kit de démarrage :
    • cartes de visite
    • site Internet
    • profil sur les réseaux sociaux
  • Codeur.com pour trouver des clients ou sous-traiter
  • Les réseaux sociaux pros (Linkedin, Viadeo, Twitter)
  • Les outils pour la veille
  • Le téléphone !
  • Les événements
  • Les apéros web
  • Les réseaux de partenaires
  • La recommandation

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre guide pour trouver des nouveaux clients.

La relation client

Pensez également à organiser votre travail avec le client.

Essayez de standardiser un maximum de choses pour éviter de passer trop de temps dans la construction de document.

Créez une méthode pour la création d’un compte client, la rédaction d’une proposition, etc. Laissez le moins de place possible à l’improvisation.

Pour gagner du temps avec vos clients :

  • Soyez clair dans vos demandes, questions et définitions du besoin
  • N’acceptez pas de mission si vous ne sentez pas le client ou vos compétences.
  • Standardisez un maximum les échanges
  • Demandez à la fin de la mission une recommandation

Les bonnes pratiques

Nous partageons régulièrement des conseils et des bonnes pratiques pour vous aider à devenir un meilleur freelance.

Mais, si je devais vous donner un dernier conseil, ce serait de ne jamais arrêter d’apprendre. Soyez curieux et prenez le temps d’approfondir vos connaissances, sur vos compétences et votre développement personnel.

Les avantages et les inconvénients

Nous avions demandé sur notre ancien forum les avantages et les inconvénients de la vie de freelance. Vous les réponses des membres de Codeur.com.


 

Fabien

Personnellement je dirais :

Les + :

  • Liberté et autonomie,
  • Salaire non plafonné,
  • Peu de routine,
  • Pas obligé de se déplacer pour commencer à travailler.

Les – :

  • Isolement / solitude (si pas d’espace de co-working),
  • Gérer des aspects éloignés de nos compétences et de notre passion (facture, relance etc.)

Info_bousson

Les + :

  • Liberté + autonomie (Quand je veux prendre une après-midi, je peux)
  • Pas de charge locative (bureau spécifique chez moi)
  • Pas de charge ‘essence’ pour aller bosser
  • Permet d’avoir un éventail de connaissances

Les – :

  • Isolement (tout seul à la maison)
  • Bien savoir cloisonner la partie « pro » de la partie « perso » –> Les enfants savent que je suis là donc ils viennent pour un rien
  • Adopter un rythme « boulot » et s’y astreindre sinon journée non productive

hummar

Les + :

  • liberté, choix des projets

Les – :

  • avoir dû prendre un bureau pour ne plus être dérangée à la maison
  • ne pas pouvoir se mettre en arrêt maladie quand on est vraiment mais vraiment très malade (et je suis pas du genre à abuser)

Oui, super heureuse !


echosgraphik

Le + :

  • Je touche deux fois plus qu’en étant salarié
  • La liberté
  • Ne plus entendre le mot « Corporate »
  • Plus de collègues
  • Profiter de mon petit quand je le veux ( Il reste a la maison avec sa maman )

Les – :

  • Le RSI
  • Les horaires ( 8h -19h )

Si je le peux, Salarié, plus jamais


ChristianA

Les + :

  • Opérationnel rapidement (je bosse de chez moi)
  • Le calme pour se concentrer (adieu Open Spaces)
  • On gère son temps.

Les – :

  • Les creux d’activité
  • Le lien social
  • Le niveau absurde des charges en France

gkehren

L’important a déjà été dis mais j’aimerai ajouter 2 citations qui illustrent bien la situation à mon gout :
“Les entrepreneurs sont d’accord pour travailler 80 heures par semaine afin de ne pas avoir à travailler 40.”

Et :
“Si tu ne construis pas ton propre rêve, quelqu’un va t’embaucher pour te faire construire les siens.”

En résumé, on en bave mais on a signé pour ça smile

Quant à redevenir salarié… à voir, peut être pour un projet vraiment intéressant mais certainement pas comme job alimentaire !

 


frmsoc

Les + :

  • L’impression grisante d’avoir sa vie entre les mains
  • La chance de prouver qu’on peut se démerder seul
  • Plus de friday wear, de collègues en bras de chemise et en représentation, plus de tout ce qu’on n’aime pas dans cette vision de la vie

Les – :

  • Expérience délicate du concept utopique de liberté
  • Plus de collègue à admirer, dont s’inspirer ou à aimer
  • Difficultés de monter une structure professionnelle à l’huile de son coude

Heureux quand je peux rendre les proches qui m’entourent heureux. Délicat à concilier avec n’importe quel boulot et n’importe quelle carrière, freelance ou pas.


Serge

Le plus dur reste selon moi de travailler en solo. Mais je ne suis pas sûr que de se mettre à plusieurs freelances pour créer une structure soit pour autant plus performant…


 

Charlie_01

Indep depuis 1986, je me suis aperçu que c’était dans les gênes de la famille en faisant mon arbre généalogique : Tous indeps du Grand-Père à l’arrière, arrière, etc .. jusque 1700 ! après j’ai arrété de chercher.

Les dernières annonces de clients qui recherchent un freelance sur Codeur.com :

Vous cherchez un freelance ? Déposez un projet

heureux, bien sûr !

Avantages : nous sommes responsables de ce qui nous arrive.
Inconvénients : j’en vois pas ..


 

startechup

Bonjour a tous,
je suis responsable d’une agence Web a l’étranger, alors je ne connais pas les avantages, mais plutôt le pourquoi je ne l’ai jamais fait, et voici les raisons :

  • Isolement et solitude (déjà cité) => Mais pour moi le plus gros problème est le suivant : N’avoir personne avec qui partager les problématiques du projet, et ainsi apporter un certain recul
  • Restriction avec ses propres compétences => Nous ne sommes pas des super héros, et parfois des clients nous demandent des choses qui nous dépassent. Une équipe complémentaire permet de relever les défis.
  • Tout un tas de tâches administratives qui empêchent de produire.
  • Être bon vendeur, bon développeur/technicien, bon administrateur n’est pas donné à tout le monde.

Un jour peut-être que le freelance en mode solo me touchera, mais en attendant je suis heureux de travailler avec mon équipe et nous travaillons sur des projets passionnants que tout seul je n’aurais pas été capable de faire.


 

Fabien

Bonjour Baptiste,

Beaucoup de ces raisons peuvent se corriger assez simplement.

  • La solitude > Aller travailler dans des espaces de coworking / cafés / faire des événements etc. tu peux toujours parler et voir du monde.
  • La restriction des compétences > Tu peux te créer un réseau de freelances pour assurer des compétences complémentaires.
  • Tout un tas de taches administratives > Il existe des logiciels pour simplifier la facturation ou des solutions comme le portage salarial pour minimiser les tâches administratives.

Après être un bon vendeur et un bon technicien, oui, c’est un peu plus compliqué. Mais c’est comme tout, on peut l’apprendre.


 

startechup

Salut Fabien,
Je suis d’accord avec toi. Dans l’histoire je joue l’avocat du Diable. Ne me detestez pas chers confreres.

Les incovenients de ce que tu cites :

  • Co-working space : pétard que c’est cher !
  • Un reseau de freelancers pour échanger un max : Oui c’est vrai, mais avoir des gens à côté de toi qui sont dans le même bateau pour finaliser le projet et satisfaire le client, c’est plus simple. Quand je travaillais en agence, tout le monde était sur le qui-vive pour que le projet avance à chaque secondes.
  • Les tâches administratives : L’avantage d’un groupe de personnes (ou entreprise), c’est que ces choses là sont mutualisées.

Le grand point commun entre un travailleur en agence et un freelancer c’est la volonté d’apprendre en permanence et de se surpasser.


 

alaindeseine

Et Alors ? Freelance ne signifie pas travailler tout seul dans son coin … Ca peut arriver sur certains projets, mais il y a aussi des projets où on peut travailler à plusieurs, des projets où il faut travailler avec les équipes du clients, etc.

Ca fait 23 ans que je suis indépendant, j’ai fait de la formation, à une certaine époque, j’avais pas l’impression d’être seul, j’ai fait de l’administration système & réseau chez des clients, PM et GC, pareil, il y avait du monde …

Je travaille sur des projets de sites ou de BO avec quelque fois des équipes de 3 ou 4 personnes.

Faire des choses qu’on ne sait pas faire ou que l’on n’a jamais fait ? Heureusement que cela arrive ! Sinon je m’ennuierais. Ca fait 23 ans que c’est comme cela.

Tu sais un jour au début, un de mes clients SSII m’a appelé pour me demander de faire une sauvegarde en mode rescue sur un HP9000. Je connaissais unix à l’époque mais pas spécialement HPUX, j’y suis allé n’ayant jamais fait cela. Derrière j’ai pratiqué l’HP-UX pendant presque 10 ans chez de nombreux autres clients.

J’en ai même fait un de mes critère de sélection de projet. J’ai une short list de « sujets » que je n’ai pas encore eut l’occasion de pratiquer dans le cadre d’un projet et je réponds en priorité aux demandes sur ces sujets.

L’administratif ? La TVA trimestrielle est devenue semestrielle, l’administration effectue pour toi tous les calculs et le comptable est là pour s’occuper de tout cela … En 1992, quand j’ai commencé, c’était pas aussi simple et pourtant cela n’a jamais été un problème. En fait, je pense que le freelance a moins d’administratif à gérer que l’entrepreneur d’une structure de 10 salariés ou plus …

Ceci étant j’ai rien du tout contre les structures entrepreneuriales classiques. C’est sûr que pour être freelance il faut avoir un certain état d’esprit … qui je pense est proche de celui de tout entrepreneur.


 

BreTweb

Bonjour à tous …

Freelance (autoentrepreneur) depuis quelques années suite à une sortie de route forcée (licencié par une boite anglaise) il a fallu se remettre en question et se relancer …mais passé les 55 balais aujourd’hui 61 autant dire en France quasi impossible de retrouver un job …no comment …

Les avantages sont comme pour beaucoup :

  • Home office ; pas de problème de dérangement car plus d’enfant au domicile
  • Liberté de l’organisation du travail
  • Pas de charge locative car bureau chez moi .. mais ils viennent quand même cette année de me taper 223 € de taxe foncière entreprise ! ! ! ! ! !
  • salaire non plafonné ? effectivement mais c’est aussi dur dans l’autre sens car le plancher lui aussi est open !
  • le côté multitâches est sympa quoique ayant fait du commercial depuis plus de 30 ans la partie prospection commence un peu à me prendre la tête  ( je rechercherai d’ailleurs un potentiel partenaire de ce coté là)

Les inconvénients :

  • Les creux d’activité et donc les revenus qui font le YOYO
  • La position d’autoentrepreneur qui me convient bien, vu les charges sous d’autres status, mais qui m’a fait perdre plusieurs appels d’offres de collectivités mairies et autres alors que j’étais dixit certains « bon partout » ! Les élus mettaient en doute la pérennité du statut ! A ce sujet rencontrez vous aussi le même type de problème ? Personnellement après avoir passé des heures à remplir des dossiers AO pour arriver a des râteaux , j’ai laissé tombé ..
  • Le RSI ..
  • Effectivement le lien social faible …

 

Pour finir

J’espère que ce guide vous donnera les bonnes ressources pour vous aider à vous lancer et devenir un freelance heureux.

N’hésitez pas à poser vos questions et partager vos retours d’expérience dans les commentaires de cet article.

Bonne chance de cette aventure.

 

 

Comment devenir freelance  ? Le guide de démarrage
5 (100 %) 2 votes
3 Commentaires

3 Comments

  1. Marie Cerisel

    4 juillet 2016 at 14 h 17 min

    Bonjour,

    Je suis étudiante en alternance (en webdesign) et je voudrais commencer à faire du freelance en parallèle. Est-ce jouable de joindre les deux ? Comment effectuer au mieux les démarches ?

    Merci beaucoup pour votre aide!

  2. Fabien Berthoux

    5 juillet 2016 at 8 h 56 min

    Bonjour Marie,

    Oui c’est jouable, mais il faut s’organiser pour ne pas planter les clients et gaspiller un minimum de temps.

    Bonne chance dans votre aventure.

  3. anais

    21 septembre 2016 at 15 h 51 min

    Bonjour!
    Je souhaiterais me lancer en freelance (com’) mais je suis en voyage depuis plusieurs mois et je vais l’etre encore pendant au moins 1 an. Je voulais savoir comment c’était d’avoir un statut juridique depuis l’etranger pour commencer mon activité et démarcher des entreprises francaise ou autre? Existe t il un autre moyen?
    Merci!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boostez votre stratégie marketing avec les conseils de nos spécialistes

  • Conversion e-commerce
  • Tendances mobile
  • Optimisation webmarketing

À ne pas manquer

To Top