Comment intéresser et persuader les gens avec le Storytelling ?

Capture d’écran 2015-05-11 à 10.24.04

Saviez-vous que les histoires représentent 65% de toutes les conversations dans notre vie quotidienne ? Raconter des histoires est un phénomène puissant qui existe depuis plus de 40.000 ans.

Alors comment pouvez-vous utiliser des histoires pour intéresser et persuader les visiteurs qui viennent sur votre site web ? Pour vous apprendre à tirer parti de cette technique, voici quelques éléments qui pourraient vous aider.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Storytelling : la manière la plus efficace pour intéresser et persuader les gens

Les cerveaux des gens sont pensés pour être réceptifs aux histoires. Comme nous l’avons dit précédemment, 65% des conversations de la vie de tous les jours portent sur les histoires et les potins. Les humains communiquent ainsi depuis 40.800 ans.

Persuasion

Vous pouvez utiliser les histoires pour influencer les décisions des personnes en créant des expériences.

Nous pensons en termes de causes et conséquences basées sur nos expériences précédentes. Ces dernières sont créées par les histoires.

Vous pouvez utiliser les histoires pour influencer les décisions d’un public en leur faisant croire que votre idée est la leur en utilisant les relations émotionnelles.

Selon Uri Hasson de l’université de Princeton, le cortex insulaire d’une personne qui raconte une histoire et l’écoute peut être synchronisé.

Le cortex insulaire est la partie de notre cerveau qui nous aide à relier les émotions aux expériences en utilisant par exemple l’inspiration, la douleur, la joie, le dégoût ou la peur.

L’intérêt

Par le biais des métaphores, les histoires peuvent engager d’avantage le public !

En février 2012, les recherches de l’université d’Emory d’Atlanta aux Etats-Unis ont porté sur l’effet des métaphores sur les activités du cerveau.

On distingue deux groupes.

Dans le premier groupe, les personnes lisent des phrases porteuses de sens comme : le chanteur a une voix plaisante, il a des mains puissantes.

Dans le second groupe, les personnes lisent des métaphores comme : le chanteur avait une voix de velours, il avait des mains coriaces.

Les zones activées dans le cerveau sont différents en fonction des phrases.

Pour le premier groupe, l’aire de Broca et de Wernicke sont actives. Des aires qui aident à traiter et comprend le langage. Dans le second groupe, le cortex sensoriel est actif. Les phrases renvoient à des émotions et sont donc plus efficaces.

Les histoires peuvent également atteindre directement un sens et activer la partie du cerveau qui contrôle les sens.

Dans une étude de 2006 réalisée en Espagne, les participants vont dire à haute voix deux séquences de mots. Le cerveau pendant ce temps est analysé grâce aux IRM.

Pour le premier groupe, les mots sont « chaise » et « clé ». Dans le second groupe, les mots font appel à des sens : « parfum » et « café ». Les deux zones du langage (Broca et Wernicke) sont activées pour les deux groupes, mais dans le deuxième groupe le cortex olfactif primaire entre en action.

Les histoires peuvent aussi intéresser le public en optant pour les parties du cerveau qui contrôlent le mouvement.

Véronique Boulenger est une scientifique cognitive du Laboratoire dynamique du langage situé en France.

Elle a scanné les cerveaux des personnes qui lisaient les phrases suivantes : « John saisit l’objet » et « Pablo frappe le ballon ». Elle a alors pu constater que la zone du cortex moteur était active.

Dans votre approche marketing, il est préférable de ne pas utiliser les mots qui sont trop souvent employés. Les scientifiques ont ainsi pu déterminer quelques mots devenus si familiers qu’ils ne sont traités que comme des mots et plus comme des informations.

  • Une rude journée
  • Maladroit
  • Je ne vais pas mentir
  • Responsable
  • Proactive
  • Créatif

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Si vous n’utilisez pas encore le Storytelling dans votre société, ce serait peut-être le moment de commencer.

Que pensez-vous des résultats des expériences mentionnées ? L’intérêt peut-il à ce point être piqué au vif par une narration réfléchie et bien construite ?

N’hésitez pas à faire part de vos avis, critiques ou impressions en laissant un commentaire au bas de l’article.

How to Engage and Persuade People Through Storytelling
Courtesy of: Quick Sprout

Comment intéresser et persuader les gens avec le Storytelling ?
4 (80%) 1 vote

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *