Comment booster votre marketing de contenu avec les émotions ?

Emotions-in-content-marketing

Nous éprouvons tous des émotions chaque jour que ce soit dans un moment de lutte acharnée ou pour un doux rêve.

C’est votre travail en tant que professionnel du marketing de contenu de découvrir ces émotions et de découvrir leurs matières premières.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Cet article est une traduction du blog Jeffbullas.com.

Emotions-in-content-marketing
  • Effrayé.
  • Peur.
  • Soucieux.
  • Excité.
  • Inspiré …

Nous essayons toujours de comprendre pourquoi certains contenus deviennent viraux et se hissent vers le haut – et d’autres se transforment en flops. Jusqu’à maintenant, nous avons mis l’accent sur le contenu lui-même en l’optimisant pour la recherche et le partage en espérant désespérément qu’il obtienne une certaine attention.

Mais qu’en est-il des besoins émotionnels de vos lecteurs ? Le sentiment d’appartenance, l’ego, l’expression de soi et l’obligation.

Il y a plusieurs façons de jouer sur ces émotions et elles devraient faire partie de toute stratégie de marketing de contenu.

Vous avez environ 2 secondes pour obtenir l’attention des internautes. En d’autres termes, vos deux premières phrases sont très importantes. Dans mon cas, mon espoir est de vous attirer par ma première phrase à découvrir le reste de mon article. Ensuite, le reste de mon travail consiste à stimuler votre engagement, à continuer de nourrir vos émotions et à vous amener vers l’un de mes objectifs :

  1. Si l’objectif est de faire connaître la marque, construire des liens, et partager une information utile et pratique, alors je stimule les émotions de mes lecteurs pour qu’ils partagent le contenu sélectionné.
  2. Si l’objectif est de déplacer le visiteur vers la phase d’achat, je vais utiliser la psychologie des ventes et des neurosciences pour stimuler les réponses émotionnelles nécessaires pour atteindre certaines actions. Résolution d’un problème grâce à mon produit, bienfaits du service, etc.

L’attention en 2 secondes et après – créer l’engagement

Une fois que vous avez l’attention d’un client potentiel, la prochaine étape est de solliciter l’engagement de ce client avec le contenu que vous fournissez. Durant cette étape, le client est encore à un stade émotionnel, continuez donc à faire appel à ses émotions pour atteindre cet engagement.

À ce stade, vous pouvez utiliser l’humour, l’amusement, l’excitation de la curiosité et miser sur la douleur, la peur et / ou de l’anxiété de leurs problèmes. Le tout pour former une narration efficace qui entraînera un engagement certain.

Cette idée de l’engagement par l’émotion est ancrée dans nos gênes. Il y’a quelques années, deux chercheurs de Wharton ont étudié le contenu qui devient viral afin de déterminer les points communs. Ils ont découvert que dans le contenu, ces éléments apparaissent :

  1. Positivité – quand les gens se sentent bien ou amusés par ce qu’ils lisent, ils sont beaucoup plus susceptibles de partager ce qu’ils ont lu et / ou vu.
  2. Choc et crainte- les faits ou les données qui choquent les gens sont plus susceptibles d’être partagés.
  3. La colère, la peur, l’anxiété – il y a quelque chose dans la nature humaine qui fait que les personnes souhaitent partager des choses qui les mettent en colère. Cette nature pousse également à réagir et à faire des commentaires dessus. Une réaction en chaîne se met en place provoquant la viralité du contenu. On retrouve la même chose pour la peur ou l’anxiété.
Emotions-for-viral-content-marketing

L’aspect pratique du contenu – Après l’engagement

Lorsque le lecteur a répondu favorablement à la première étape et a été sensible à votre contenu, il est temps de présenter les aspects pratiques et utiles de votre contenu.

Vous pouvez répondre à la «douleur» ou à un problème de votre visiteur et démontrer que vous avez une solution pour ce problème. Si vous faites bien votre travail, avec un langage simple, clair et des médias attractifs, votre lecteur verra la valeur de votre produit ou service et passera à la phase d’achat.

Si votre objectif n’est pas de vendre mais d’accroître la sensibilisation et la reconnaissance de la marque, alors vous voudrez que le lecteur partage le contenu. Encore une fois, si le contenu est bien fait et que le lecteur voit la valeur, il sera partagé.

Certaines émotions déclenchent des réponses plus intenses concernant le partage de contenu.

Heat-map-for-emotions-that-make-content-marketing-better

 

Comment faire

Vous ne pouvez pas faire appel aux émotions spécifiques de votre public cible, sauf si vous êtes absolument certain de connaître votre cible. C’est un élément essentiel dans votre stratégie et qui engage forcément votre responsabilité.

Pour bien connaître votre public cible, vous allez devoir analyser en profondeur :

  1. Créez un groupe démographique de votre clientèle actuelle pour élaborer un profil. Utilisez le profil et de bons outils d’analyse pour déterminer les fréquentations de votre client typique concernant les sites, médias sociaux, etc. Si vous souhaitez en savoir encore un peu plus, enquêtez et interrogez vos clients existants. Visitez les sites Web qu’ils visitent, regardez ce qu’ils partagent et publient sur Facebook.
  2. Commencez à développer un profil psychologique. Par exemple, quel type d’humour apprécient-ils ? Utilisent-ils un langage simple ou élaboré ? Qu’est-ce qui les frustrent, les mettent en colère, leur plaisent et de quels problèmes parlent-ils ? Les psychologues ont fait une liste qui inclut des choses telles que le contrôle, la supériorité, les valeurs familiales, l’appartenance, l’amusement, l’autoréalisation, aider les autres, etc. Si, par exemple, vous découvrez que votre groupe démographique semble être très fort sur les valeurs de la famille, partagez des histoires de vous et votre équipe avec leurs familles sur votre blog.
  3. Gardez toujours en tête votre public au moment d’écrire votre contenu. Si ces personnes sont correctement identifiées, vous pouvez alors répondre à leurs douleurs et problèmes en leur montrant comment votre produit ou service peut les résoudre. Une fois qu’ils voient en vous un expert plein d’empathie et qu’ils se sentent dans une relation avec vous, vous pouvez passer à la prochaine phase du processus de conversion. Obtenez par exemple les adresses électroniques grâce à des offres spéciales, comme un e-book gratuit, ou proposez un abonnement à votre newsletter. Si vous avez développé les émotions de confiance et de sécurité, vous aurez du succès. Même si la personne n’est pas encore prête à acheter, elle se tournera vers vous quand elle aura besoin de votre produit ou de votre service.

Une courte étude de cas concernant l’humour

Parce que les résultats des chercheurs de Wharton ont montré que la plupart des gens veulent s’amuser et que l’humour et les blagues ont été systématiquement partagés, utiliser l’humour dans le marketing de contenu est extrêmement efficace. Les grandes entreprises le font tout le temps.

Ils savent que l’humour entraîne les choses suivantes :

  1. Il attrape et retient l’attention.
  2. Il provoque une réaction émotionnelle – une connexion vers vous et votre marque.
  3. Il montre que vous êtes quelqu’un de normal, qui sait rire et plaisanter.
  4. On se souvient de vous et votre contenu est partagé. Et si vous utilisez l’humour sur l’ensemble de vos pages sur les réseaux sociaux, vous allez continuer à augmenter votre nombre de followers ou fans.

Vous pouvez également utiliser des mèmes et autres visuels humoristiques pour attirer l’attention de votre lecteur et générer encore plus d’interactions avec vos internautes.

Attention, il est nécessaire de connaître votre public et votre humour doit être approprié pour lui. Il ne faut surtout pas l’offenser.

Ne négligez pas les émotions de votre public

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Parfois, les responsables du contenu sont tellement pris dans les dernières technologies et techniques de SEO, l’analyse du trafic et le contenu lui-même qu’ils oublient que l’achat est constitué d’environ 85 % d’émotions et seulement 15 % de logique.

N’hésitez pas à réagir à cet article et à partager vos impressions en nous laissant un petit commentaire.

Notez cet article

Un commentaire

  1. Sujet très intéressant merci Fabien pour cette traduction :)

    C'est fascinant de voir à quel point les mots choisis peuvent faire une énorme différence.
    Entre un buzz et un flop.

    A quel point on est contrôlé par nos émotions aussi.
    Alors qu'on pense toujours être logiques et rationnels.

    J'essaie d'utiliser ces techniques sur mon blog.
    Ma difficulté est de ne pas en faire trop et pas passer pour un marchand de tapis.

    a+
    Mehdi.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *