Comment reconnaître un mauvais payeur ? 5 signes qui ne trompent pas !

Sans-titre-1

Plus vous aurez de clients, plus le risque de faire face à un défaut de paiement est grand. S’il existe plusieurs méthodes pour recouvrer l’argent, le mieux reste de se prémunir dès le départ en fuyant les clients avec un profil de mauvais payeur. Mais, comment les détecter avant qu’il ne soit trop tard ?

Sans-titre-1

1 – Ils refusent de payer un acompte

En tant que freelance, il est recommandé de toujours demander un acompte au moment d’entamer une mission. Notamment si celle-ci représente un coût important et vous demande de nombreuses heures/journées de travail.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Si le client refuse dès le départ de régler une partie de la somme, alors il y a sûrement anguille sous roche. Essayez de comprendre les raisons de son refus. Si c’est à cause d’un manque de confiance ou d’une mauvaise expérience passée, proposez-lui de signer un contrat pour le rassurer et surtout rendre officiel la prestation.

Mais s’il est toujours réticent, préférez refuser la mission.

2 – Ils refusent de signer un contrat

C’est le même principe que le point précédent.

Il est important de toujours officialiser la prestation en faisant signer un bon de commande ou un contrat. Si votre futur client tarde à vous faire parvenir le document signé, c’est qu’il n’a pas vraiment envie de respecter sa part du marché.

Sinon, pourquoi refuserait-il de signer un papier qui va également le protéger lui ?

3 – Ils vous demandent d’établir une facture au nom d’une autre société

L’annonce portait sur une entreprise X et, finalement, le client vous demande une facture au nom d’une société Y ?

Cela n’est pas forcément suspect, mais demande tout de même une vérification pour s’en assurer. Certains clients ont une entreprise et plusieurs filiales. Ils préfèrent alors facturer au nom de la maison-mère. Dans ce cas, tout est normal.

Mais d’autres jonglent entre plusieurs entreprises, en liquident certaines, en rouvrent d’autres… Là, cela devient suspect.

Donc, faites toujours une recherche sur votre futur client avant de signer quoique ce soit et surtout d’accepter d’établir des factures pour différentes entités.

4 – Ils vous parlent des difficultés financières de leur entreprise

Si, dès que vous commencez à évoquer vos tarifs, le client essaie de vous tirer la larme à l’œil avec ses difficultés de trésorerie, fuyez !

Au mieux, il fait son cinéma pour tenter de faire baisser les tarifs et vous devrez courir après votre règlement ; au pire, il a réellement des problèmes financiers et vous risquez de vous retrouver en face d’une entreprise en liquidation judiciaire quand vous aurez terminé la mission.

5 – Ils repoussent sans cesse l’échéance

Ce mauvais payeur se reconnaît parfois trop tard. Mais si votre client vous demande un délai, puis encore un autre, et encore un autre.

S’il vous promet qu’il va s’en occuper la semaine d’après, mais rien ne se passe, stoppez tout si ce n’est pas trop tard !

Arrêtez le travail fourni et prévenez que vous ne continuerez que lorsque vous aurez reçu le versement promis. S’il ne paie jamais, vous aurez limité la casse.

Pour le bien-être de votre activité, il est essentiel de reconnaître ces signes qui ne trompent pas et d’éviter une perte de temps et d’argent avec des mauvais payeurs.

Cela vous évitera également de devoir envoyer des lettres de relance et d’entamer une procédure souvent longue et fastidieuse pour obtenir le règlement de votre mission.

Enfin, sachez que sur Codeur, nous mettons tout en œuvre pour que nos freelances soient payés dans les temps grâce à notre outil Codeur Tasks.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Ce dernier permet de diviser la mission en tâches et de déclencher un versement à chaque réalisation. Ainsi, si le freelance n’a pas effectué le travail, le client n’a pas à payer. À l’inverse, si le client refuse de payer une tâche, le freelance peut stopper la mission.

Sécurité de paiement garantie pour les deux parties !

Comment reconnaître un mauvais payeur  ? 5 signes qui ne trompent pas  !
3 (60 %) 1 vote

Un commentaire

  1. Vrai. Surtout pour l'acompte !!

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *