Les 5 galères du freelance (et comment les surmonter)

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Freelance. Voir les freelances disponibles

Il est vrai qu’être freelance est souvent synonyme de liberté et de créativité dans la tête des gens. Néanmoins, il faut se rendre à l’évidence : ce statut est parfois aussi synonyme de galères ! Voici comment les surmonter.

probleme-freelance
Un freelance ne peut compter que sur lui-même et il doit donc porter les casquettes de commercial, manager, comptable, secrétaire, avocat et parfois banquier, en plus de son métier principal.
À cet effet, Codeur.com vous propose aujourd’hui de découvrir les difficultés les plus souvent rencontrées par les freelances et comment y remédier…

1 – Savoir se vendre

Un freelance n’est pas forcément un commercial né et pourtant, il n’a pas le choix ! Il va devoir prospecter et rédiger des offres commerciales. Pour cela, il n’aura pas d’autres solutions que d’apprendre à se valoriser et à mettre en avant ses compétences pour trouver des clients.
Pour réussir en tant qu’indépendant, vous devez absolument faire un travail sur vous-même pour prendre confiance en vous. Faites du sport, utilisez la méthode Coué et apprenez à affronter les situations qui vous font peur.
Quant à l’aspect purement commercial, formez-vous ! Lisez des livres, participez à des webinaires, rendez-vous à des sessions de formation à votre chambre de commerce… Les programmes pour vous aider à valoriser vos offres sont légion sur la toile et dans la vie réelle.

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

2 – Les revenus irréguliers

Les premiers mois, votre compte bancaire va connaître des hauts et des bas. C’est normal, car avant d’atteindre un revenu régulier, vous devez trouver des clients réguliers !
Il est tentant, surtout au début, de se jeter sur toutes les demandes de devis et d’essayer de les satisfaire. Si vous allez rapidement engranger de l’argent, dès que la mission sera terminée, vous devrez à nouveau vous démener pour en trouver une autre et ainsi de suite. Ce qui peut vite devenir épuisant.
Essayez de conserver des plages de temps pour une prospection diversifiée.

  • Travaillez votre branding et votre relationnel avec des prospects dans votre région
  • Travaillez vos outils professionnels blog, portfolio etc.
  • Misez sur des plateformes freelance comme Codeur.com, Adwords etc. pour rentrer en contact avec des prospects chauds.

Pensez également à mettre en avant les offres de long terme que vous proposez.
Par exemple, pour un rédacteur, valorisez les prix dégressifs pour une collaboration mensuelle, pour un webmaster, proposez des offres de maintenance du site internet, etc.
Trouvez toujours comment garder un client le plus longtemps possible, avec des services complémentaires ou des tarifs plus attractifs.

3 – La comptabilité

La comptabilité peut être particulièrement galère dès que vous sortez du statut d’auto-entrepreneur. Il n’y a pas que la gestion pure qu’il faut prendre en compte, mais il faut connaître parfaitement les taux de cotisations, les différents impôts et autres taxes, pour savoir au mieux comment les anticiper.
Il est généralement conseillé de provisionner 50% de son bénéfice pour faire face aux multiples charges. Cependant, comme cela dépend fortement du statut, le mieux reste de faire appel à un comptable.

4 – Les mauvais payeurs

Nous l’avons évoqué précédemment, mais les mauvais payeurs sont une plaie pour les freelances.
Ils peuvent mettre en danger votre trésorerie en vous faisant perdre un temps précieux et parfois un investissement en matériel.
Apprenez alors à les repérer dès le départ pour éviter de vous engager dans cette galère.
À défaut, soyez parfaitement informé des procédures légales existantes pour récupérer la somme due. Pour vous aider à faire le suivi des paiements, vous pouvez utiliser des logiciels de facturations et notre modèle de lettre de relance pour relancer les mauvais payeurs.

5 – La solitude

Le freelance se sent souvent bien seul face à son ordinateur.
Ce qui peut conduire à la démotivation ou à la procrastination. Pour parer à cet inconvénient, essayez de sortir de chez vous pour déjeuner. Vous avez peut-être des amis que vous pouvez rejoindre ?
Vous pouvez aussi utiliser les espaces de co-working. Très conviviaux, ces bureaux collectifs vous aideront à rencontrer d’autres freelances, pour vous motiver, vous aider et pourquoi pas pour démarrer une collaboration fructueuse.
Enfin, de manière générale, ne restez pas la tête dans le guidon de 7h à 23h. Essayez de vous accorder du temps pour vous, voir vos amis, vous rendre à la salle de sport, etc.
Être freelance, c’est beaucoup d’avantages, mais aussi quelques inconvénients qu’il est essentiel de contourner.
Rien n’est insurmontable et avec de la motivation, de la confiance en soi et parfois l’aide d’autres professionnels, vous pourrez faire décoller votre activité et vous épanouir pleinement dans votre travail !
Quelles sont les plus grosses galères que vous avez rencontrées en tant que freelance ? Racontez-nous en commentaire.

3 commentaires

  • Cela ne fait pas longtemps que je suis free-lance a plein temps et je me reconnais bien dans ces points.
    Une « galère » que je rencontre régulièrement est cette fâcheuse tendance à bloquer mon temps pour un client qui promet une mission qui est sur le point de se conclure. On signe la semaine prochaine promis ! Finalement, la suivante… Une mission qui requiert du temps et qui fait que l’on veut pas forcément prendre un autre contrat pour s’y consacrer. Deux semaines après, le verdict tombe, le projet n’est pas viable et il faut se remettre à prospecter.
    J’apprends à toujours avoir autre chose sous le coude mais à vouloir trop bien faire les choses et ne pas être trop gourmand, je me suis fait avoir deux fois.

  • Alors, la solitude mais il y a aussi parfois la famille, les proches. C’est malheureux à dire mais quand on travaille de chez soi, on donne l’impression surement de pouvoir être disponible tout le temps. En tout cas, c’est comme ça chez moi. Mais non, j’ai des contrats avec des délais à respecter. Et je n’ai pas toujours envie de me justifier de ne pas avoir pu aller faire les courses durant la journée.
    C’est là l’une de mes pires galères. Je ne sais pas si d’autres ont déjà connus ça ? Après, c’est peut être comme ça au début (ça fait pas longtemps que j’ai démarré) et ensuite on arrive à trouver un rythme familiale ?