Développement mobile : qu’est-ce qu’une application native ?

Application mobile native

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Mobile. Voir les développeurs mobile disponibles

Vous avez envie de développer une application native ?

Codeur décrypte aujourd’hui ce format aux nombreux avantages. Nous verrons également les techniques pour créer une application native sur iOS et Android, ainsi que des conseils pour retenir vos utilisateurs !

Qu’est-ce qu’une application native ?

Une application native est développée spécifiquement pour un système d’exploitation : iOS ou Android. Elle est installée directement sur le smartphone et peut fonctionner sans connexion Internet, selon son objectif et sa nature.

Application native

Le mode d’installation d’une application native

Pour l’installer, le mobinaute passe par l’intermédiaire d’un store tel que Google Play Store ou Apple Store. L’utilisateur n’a pas besoin d’un outil (sauf de son smartphone ou de sa tablette bien sûr !) ou d’un navigateur pour la lancer. Les données qu’elles génèrent sont stockées dans la mémoire de l’application ou dans le cloud, selon la configuration de l’appareil mobile.

Le mode de fonctionnement d’une application native

Les applications natives tirent pleinement parti des fonctionnalités de l’appareil (sous conditions d’acceptation par l’utilisateur), comme :

  • Le GPS
  • L’appareil photo
  • Le micro
  • La liste des contacts
  • Les fichiers multimédias

Par ailleurs, elles exploitent la puissance du processeur du téléphone, ce qui booste leurs performances. Sur certains smartphones, une application native peut contrôler les appareils et intégrer des paramètres différents de ceux du système d’exploitation.

Enfin, une app installée sur le téléphone peut utiliser le système de notification de l’appareil pour envoyer des alertes à l’utilisateur (toujours sous condition d’acceptation).

Les paramètres d’installation d’une application native

Attention, une application native conçue pour un système d’exploitation ne fonctionnera que sur ce dernier. Vous ne pourrez pas installer d’app pour iOS sur un mobile Android, et vice-versa, par exemple.

Ces applications sont écrites dans des langages acceptés spécifiquement par ces plateformes. Elles suivent les directives techniques et d’expérience utilisateur du système d’exploitation. Par exemple, Swift ou Objective-C est utilisé pour des applications iOS natives ; Java, pour écrire des applications Android natives.

À lire aussi : Application mobile hybride ou native : comment choisir ?

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

Quels sont ses principaux atouts ?

Les applications natives offrent plus d’avantages que leurs homologues hybrides ou web. Lesquels ? On vous dit tout :

Une meilleure performance

Optimisée pour une plateforme particulière, à partir d’une API de base, l’application native se distingue par sa rapidité et sa réactivité. Stockée sur l’appareil, elle exploite toute la puissance du processeur du smartphone. Le contenu et les éléments visuels sont déjà installés sur le téléphone, accélérant ainsi le temps de chargement de l’application.

Par ailleurs, ce type d’application offre une meilleure gestion du contenu 3D ou de la réalité augmentée.

À l’inverse, une application web utilise surtout la connexion Internet pour fonctionner. Elle peut donc connaître des ralentissements si le réseau est faible.

Une expérience utilisateur plus fluide

Les applications mobiles natives sont beaucoup plus réactives aux saisies des utilisateurs. La raison ? Elles respectent les directives qui améliorent et alignent l’expérience utilisateur avec le système d’exploitation.

Par conséquent, le flux de l’application est plus naturel, plus fluide, car il respecte les normes d’interface spécifiques à la plateforme. Les utilisateurs se familiarisent plus rapidement avec l’application, car ils peuvent l’utiliser avec des actions et des gestes dont ils ont l’habitude (zoomer avec 2 doigts ou un double clic, swiper à droite pour passer à l’écran suivant, etc).

De plus, les applications natives gardent un meilleur contrôle sur leur orientation, taille et résolution. Les développeurs ont accès à des fonctions de mise en page pendant la création, ce qui permet de les adapter parfaitement à tous supports.

Moins de risques de bugs

Avec les applications natives, vous dépendez moins des outils multiplateformes comme Xamarin ou Cordova, réduisant ainsi les bugs. Ce qui n’est pas le cas, par exemple, des applications hybrides.

Lors de mises à jour, les développeurs bénéficient de nouveaux kits de développement logiciel (SDK) pour construire leurs applications avec les fonctionnalités les plus récentes. Grâce à ce délai, les utilisateurs d’applications natives ont accès aux nouvelles fonctionnalités de la plateforme dès qu’ils mettent à jour le système d’exploitation.

Une sécurité renforcée

Les applications natives sont connues pour leur fiabilité et leur sécurité. Avant d’être acceptées sur le store (que ce soit celui de Google ou d’Apple), elles subissent des contrôles et des tests.

Par ailleurs, dans le cadre d’une application gérant et stockant des données sensibles (comme les applications bancaires ou de paiement en ligne), les développeurs peuvent coder des protocoles d’authentification renforcés. Ils ont aussi la possibilité d’intégrer l’authentification à double facteur, d’épingler des certificats SSL et de mieux contrôler les appels d’API vers et depuis le serveur.

Une plus grande stabilité

Android et iOS, en plus de fournir aux applications natives une assistance complète, poursuivent leurs efforts pour améliorer leur plateforme de manière constante. Ces derniers offrent une meilleure expérience aux développeurs, ainsi qu’aux utilisateurs.

Ces initiatives permanentes pour s’améliorer se traduisent par des applications mobiles natives plus stables. De moins en moins d’anomalies surviennent lors de leur développement et de leur maintenance. L’expérience de l’utilisateur s’en trouve également améliorée, puisque l’application fonctionne de manière transparente avec un minimum de bugs ou de rapports de panne.

De la flexibilité

La flexibilité se caractérise par la possibilité de gérer la croissance de l’application native, que ce soit au niveau de l’augmentation du trafic, de la charge, des utilisateurs et de la mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, l’architecture de l’application native lui permet d’acquérir un trafic plus important sans avoir à modifier sérieusement la base.

Comment créer une application mobile native ?

Les applications natives répondent aux spécificités de chaque système d’exploitation. Voyons donc comment se déroule le développement d’une application pour Android et pour iOS.

Le développement d’applications natives pour Android

Vous pouvez créer des applications Android natives en Java, Kotlin et C++. Google met à votre disposition des outils de développement Android performants tels que :

  • Le kit de développement logiciel (SDK), livré avec Android Studio, l’IDE (environnement de développement intégré) officiel du système d’exploitation.
  • Des outils de ligne de commande pour Windows, Mac et Linux.
  • Firebase, une plateforme de développement mobile complète.
  • Android Jetpack, une collection de composants Android préconçus.

Vous pouvez créer des applications natives Android aussi bien sur PC que sur Mac. Lorsque votre programme mobile est prêt, vous devez le soumettre à l’app store Google Play où les utilisateurs peuvent le télécharger ou l’acheter.

Le développement d’applications natives pour iOS

Le système d’exploitation iOS, contrairement à Android, est entièrement fermé et conçu exclusivement pour les appareils Apple. Pour développer des applications mobiles natives pour cette plateforme, vous aurez besoin d’un ordinateur Mac.

Objective-C et Swift sont les deux options pour créer des applications iOS natives. Apple offre plusieurs outils et ressources tels que :

  • iOS SDK intégré à Cocoa Touch.
  • XCode, l’IDE officiel pour le développement iOS.
  • Swift Playgrounds, une plateforme d’apprentissage pour le développement Swift.
  • TestFlight, une application de test bêta.

iOS dispose également d’un écosystème tiers avec des outils de développement comme AppCode et CodeRunner. Une fois l’application native développée, il ne vous reste plus qu’à la soumettre sur l’Apple Store.

5 conseils pour développer une application native avec succès

Une application utile reste celle qui est téléchargée et appréciée par ses utilisateurs cibles. Pour réussir cette étape, voici 5 conseils à suivre.

1. Définir l’objectif principal de l’application

Avant de lancer une application mobile native, vous devez comprendre ce que vous pouvez obtenir en la développant. Par exemple, vous pouvez créer :

  • Une application e-commerce mobile: son objectif est de cibler un nouveau segment de clientèle qui préfère faire ses achats uniquement via son smartphone.
  • Une application pour votre produit/service: qui améliore l’expérience utilisateur et permet aux clients de découvrir toutes les fonctionnalités de votre offre.
  • Une application de marque: afin de réunir votre audience et une communauté autour de votre marque

2. Déterminer votre modèle économique

Comment allez-vous rentabiliser votre application mobile ? Si vous avez un e-commerce, la réponse est simple, puisqu’il s’agira de vendre vos produits directement depuis ce nouveau canal. Mais autrement ?

Plusieurs business model s’offrent à vous :

  • Le freemium: il s’agit d’offrir une version gratuite, mais limitée de votre application. Pour obtenir davantage de fonctionnalités, l’utilisateur doit payer (un abonnement ou en une fois).
  • Les achats in-app: ce modèle ressemble au freemium. Au lieu de proposer une version renforcée de votre application à l’achat, vous permettez aux utilisateurs d’ajouter des options « à la carte » en fonction de leurs besoins.
  • Le téléchargement payant: toutes les applications natives ne sont pas gratuites. Vous pouvez demander quelques euros en échange de votre outil.
  • La publicité: comme partout sur Internet, vous pouvez vendre des emplacements publicitaires dans votre application.
  • Le sponsoring: cela ressemble à la publicité. La différence c’est que vous n’avez qu’un seul annonceur qui dispose de l’exclusivité publicitaire dans votre app.

Chaque modèle économique d’application mobile dispose de ses avantages et ses inconvénients. Analysez la concurrence pour avoir une idée de départ.

3. Améliorer la rétention des utilisateurs

25% des utilisateurs abandonnent une application après un seul usage. Vous devez donc les retenir le plus longtemps pour garantir le succès de votre programme.

Voici quelques pistes à explorer :

  • Simplifier le processus d’accueil et de découverte : le tutoriel ne doit pas nécessiter plus de 3 étapes et les utilisateurs doivent pouvoir le passer en un clic.
  • Utiliser la gamification pour stimuler l’engagement des utilisateurs (points de fidélité, obtention de badges, animations ludiques…).
  • Mettre en place des notifications push envoyées au bon moment, selon le comportement de l’utilisateur.
  • Utiliser la messagerie in-app pour donner des conseils pertinents ou transmettre des informations, promotions, exclusivités…

Bon à savoir : trackez également les données sur le comportement des utilisateurs dans votre application. Vous obtiendrez des informations intéressantes pour améliorer l’ergonomie de votre interface, les contenus, ainsi que les heures et jours de notifications.

4. Développer une approche axée sur le contenu

Que ce soit un message d’erreur ou un mémo marketing, le contenu de votre application mobile doit favoriser l’expérience utilisateur. Les textes, descriptifs et punchlines doivent être parfaitement synchronisés avec l’entonnoir de vente.

Au moment de rédiger vos messages, considérez :

  • Le ton : il doit correspondre à celui de votre marque.
  • Votre audience : comment communique-t-elle ? Quel est le jargon utilisé ?
  • L’objectif : voulez-vous convaincre l’utilisateur ou l’informer et attendre qu’il se convertisse ultérieurement ?

5. Répondre aux questions techniques

Pour garantir le succès de votre application native, vous devez :

  • Déterminer le nombre de versions antérieures d’Android et iOS que vous souhaitez prendre en charge en fonction de votre marché cible. Cet aspect est très important, car selon le public, certains utilisateurs possèdent des smartphones récents… et d’autres sont plutôt « ancienne génération » !
  • Éviter d’utiliser les mêmes designs sur iOS que sur Android, et vice-versa. Les interfaces sont différentes, tout comme les habitudes et attentes des utilisateurs.

Notre astuce pour développer une application native

Développer une application native peut être un long processus. D’autant plus si vous n’avez aucune connaissance en codage.

Notre conseil : postez votre projet sur Codeur.com pour trouver un développeur mobile freelance qui s’occupera de tout !

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire