50 astuces de développement d’application mobile pour l’acquisition, la conservation et tout le reste

9aa4949d-1f98-4bfe-9131-9a2b493a5382_ScreenShot2015-08-04at5.26.26PM

En Juillet 2015, il y avait plus de 1,5 million d’applications sur l’App Store et 1,6 million sur Google Play Store. Il est donc important de se démarquer de la foule. Pour faire parler vous. Pour être remarqué.

L’article est une traduction du blog Optimizely.

La question est : Comment développer une application mobile si précieuse que les gens l’utiliseront tous les mois ? Chaque semaine ? Ou mieux encore, tous les jours ?

Durant ces dernières années, j’ai conçu 13 applications mobiles. 4 sont entrés dans le Top 100 dans la catégorie divertissement, lifestyle et affaires.

J’ai également travaillé sur des applications dans des secteurs tels que la technologie, le transport, le voyage, l’e-commerce , la vente et bien plus encore.

Durant tout ce temps, j’ai pris beaucoup de notes sur ce qui permet aux applications de se démarquer des autres et de sécuriser les premières places tant convoitées.

J’ai résumé tout ça dans une liste de conseils pour aider les développeurs, les responsables de projets et les professionnels du marketing dans le secteur de l’application mobile qui souhaitent lancer leur application dans la stratosphère.

Les conseils sont organisés par phases de développement d’une application. Vous pouvez cliquer sur un lien pour accéder à une section spécifique :

Stratégie d’acquisition de l’utilisateur

Conseils sur l’acquisition de nouveaux utilisateurs de l’application.

1. Construire un produit qui résout un problème.

Les applications vraiment incroyables peuvent résoudre un problème flagrant. Vous n’aimez pas attendre dans le froid pour tenter d’attraper un taxi ? Utilisez Lyft.

Voulez-vous apprendre une langue, sans bouger de chez vous ? Utilisez Duolingo. Vous devez résoudre un problème et le faire d’une manière impressionnante. Ainsi, vous devriez stimuler le bouche à oreille.

2. Construire un programme de référence.

Incitez vos premiers utilisateurs à conseiller votre application à leurs amis. Uber a fait un travail fantastique en donnant de l’argent aux personnes qui conseillaient l’application à d’autres.

bba52331-c33f-4e88-b834-61413029cbd2_ScreenShot2015-07-14at1.20.35PM-222x335

3. Construire une liste d’attente.

Les gens veulent ce qu’ils ne peuvent pas avoir.

Une liste d’attente vous permet de capturer la demande et de construire une base de données d’e-mails avant même le lancement de votre application.

Lorsque vous annoncerez que votre application est bientôt disponible, vous aurez ainsi une longue liste de personnes prêtes à la télécharger. Vous pouvez facilement créer une page d’atterrissage grâce à des plateformes comme Wix.com, Unbounce, Squarespace ou avec un webdesigner freelance sur Codeur.com et l’utiliser pour recueillir des e-mails.

Robinhood, une application dans le domaine du trading, est un excellent exemple de l’utilisation efficace d’une liste d’attente. Nate Rodland, directeur d’exploitation de Robinhood, explique que les références représentent à elles seules plus de la moitié de leur liste d’attente de millions de personnes !

d3aed563-24b8-4f1c-a229-d53412819e1f_ScreenShot2015-07-14at3.54.22PM
“Nous avons construit une liste d’attente en vue de recueillir une liste de clients potentiels et des utilisateurs bêta à venir avant le lancement de notre application. La combinaison de notre liste d’attente avec un système de références était cruciale. Nous avons pris les personnes qui étaient les plus emballées par Robinhood et nous leur avons donné un moyen facile de diffuser cette excitation à leurs amis”. Nate Rodland, COO, Robinhood

4. Optez pour une stratégie freemium.

Rendez votre application disponible gratuitement avec un modèle freemium.

Vous aurez peut être plus de téléchargements dans une version gratuite mais vous pouvez ensuite offrir la possibilité d’acheter des fonctionnalités supplémentaires avec une application haut de gamme.

Coffee Meets Bagel, l’une des meilleures applications de rencontre, fait très bien cela. Ils permettent aux gens d’utiliser les fonctions de base (visualiser le profil d’une personne par jour) gratuitement. Mais, ils offrent également des fonctionnalités supplémentaires (comme la visualisation des amis communs) que les utilisateurs peuvent acheter.

9aa4949d-1f98-4bfe-9131-9a2b493a5382_ScreenShot2015-08-04at5.26.26PM
5. Une application gratuite pendant un temps limité.

Pas fan du modèle freemium ? Pas de soucis !

Optez pour une application gratuite pendant un temps et faites une campagne de promotion auprès d’acteurs du secteur comme LifeHacker, Gizmodo, Forbes Tech et The Guardian. Vous pouvez parler de votre opération en tweetant sur leurs comptes ou la soumettant directement à eux sur leur site web.

6. Rédiger et faire la promotion du contenu sur le problème que résout votre application.

Produisez un contenu qui ajoute de la valeur à vos clients.

Que ce soit des articles de blog, des eBooks, des vidéos ou des webinaires. Pensez à des sujets ciblés et des mots-clés qui sont liés à votre application pour atteindre le bon public.

Si votre contenu aide les gens à surmonter les défis, vous serez perçu comme un chef de file et un expert.

N’hésitez pas à promouvoir le contenu sur votre blog et les réseaux sociaux pour profiter des effets des communautés. Cette vidéo d’une nouvelle application, Knock Knock, est un excellent exemple de présenter le problème que l’application peut résoudre.

7. Répondez aux questions sur Quora (questions-réponses).

Cherchez les questions qui tournent autour de votre application et proposez une réponse. Si vous offrez une réponse vraiment utile, l’équipe Quora pourrait recommander votre article pour les grands médias. J’ai écrit un article sur Quora qui a été repris par Forbes, Inc., The Huffington Post et Business Insider. Au final, il a généré plus de 7.700 partages, 33.000 vues et n’a rien coûté.

8. Assister et organiser des événements marketing.

Rencontrer des personnes réelles peut vous aider à faire connaître votre application. Accueillir un événement pourrait vous aider à construire une communauté de personnes qui pourraient devenir la base de la réussite de votre application. Utilisez Meetup pour trouver un événement ou promouvoir le votre.

fcdcfc92-f9b9-4fca-89d3-ba575956d50b_mobile_conversion_funnel-e1396030505435
9. Envisager un trafic payant.

Si votre marketing organique et vos autres actions n’augmentent pas le nombre d’utilisateurs, essayez d’investir dans un trafic payant par exemple sur Twitter, Facebook, Apple iAd, Chartboost, Google AdMob.

Vous devez garder trois questions à l’esprit lorsque vous optez pour l’acquisition payante :

  • Est-ce que le coût d’acquisition de cet utilisateur peut être justifié par la durée de vie de cet utilisateur ?
  • Avez-vous classé les sites d’acquisition par rapport au retour sur investissement ?
  • Savez-vous quelle acquisition payante mène effectivement à l’installation de votre application ?

Utiliser des outils comme Apsalar, Adjust et Branch pour trouver les réponses à ces questions.

10. Atteindre la presse.

La presse est un excellent moyen de sensibiliser le public à court terme et conduit souvent à un pic de téléchargements.

Essayez d’obtenir des publications sur TechCrunch, VentureBeat, CNN, Forbes, Fast Company, Entrepreneur, Business Insider, Inc.

Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas besoin d’être un professionnel de la relation presse. Identifiez les personnes qui se cachent derrière ces publications sur LinkedIn, élaborez un message pour bien vendre votre application, donnez-leur accès à votre application ainsi qu’à des screenshots pour qu’ils puissent avoir une idée du fonctionnement de votre application.

11. Créer des partenariats stratégiques.

Cherchez des partenariats mutuellement bénéfiques qui peuvent étendre la portée de votre application.

Par exemple, si vous développez une application d’entraînement pour la pratique du VTT, vous pouvez faire appel à des magasins de vélo et offrir une fonctionnalité exclusive dans l’application à leurs clients en échange de leur aide dans la promotion de votre application.

12. Faites la promotion de vos autres applications.

Si vous avez plus d’une application et qu’elles sont dans des catégories similaires, vous pouvez ajouter un appel à l’action pour promouvoir vos autres applications sur la dernière.

de074bbb-8199-4c09-998a-a56a1825492e_tacco-bell-rating-prompt-e1440921891663

 

13. Expérimentez la manière dont vous allez demander aux utilisateurs de donner leur avis.

Les notes et les commentaires sont les éléments les plus visibles sur la fiche d’une application.

Ils influenceront une personne sur son choix de télécharger ou non. Les commentaires sont une preuve sociale. Si de nombreuses personnes aiment l’application alors les chances pour qu’un nouvel utilisateur vienne sont supérieures.

Alors, que faire pour obtenir plus de commentaires sur votre application ? Expérimentez la façon dont vous allez demander aux utilisateurs de donner leur avis. Voici un article avec des exemples et des idées de test.

Faire découvrir l’application

Ce sont des conseils pour optimiser votre application sur les magasins d’applications et les moyens que vous pouvez mettre en place pour rend votre application plus facilement détectable.

14. Comprendre l’efficacité de l’ASO.

Selon Sensor Tower, plus de 60 % des applications sont découvertes grâce à la recherche sur un magasin d’application. Depuis qu’il y a plus de 2 millions d’applications sur ces magasins, il est nécessaire d’adopter la bonne stratégie pour avoir le plus de visibilité possible.

Cette optimisation est le processus d’amélioration de la visibilité d’une application dans un magasin d’application. L’idée est de conduire plus de gens vers votre page pour qu’ils téléchargent votre application.

Voici de bons conseils de la part de Sensor Tower pour vous aider à démarrer avec le principe d’optimisation. Leurs outils peuvent également vous aider avec chacun des conseils ci-dessous !

15. Choisir des mots clés pertinents.

La première chose à considérer lors de l’optimisation de la visibilité de votre application est de choisir des mots-clés. Vous devez choisir des mots clés qui sont pertinents et véritablement représentatifs de votre application.

Par exemple, si votre application propose des personnes pour promener des chiens, le mot-clé “chien” utilisé seul ne fonctionne pas puisqu’il ne décrit pas vraiment votre application. L’expression «promeneur de chien » pourrait être une solution plus efficace.

Si quelqu’un trouve votre application, vous voulez que ce dernier la télécharge. Si une personne trouve votre application avec des mots-clés non pertinents, elle n’entrera pas dans votre cible et ne téléchargera probablement pas votre application.

16. Prendre en considération la concurrence et le trafic d’un mot-clé.

Vous devez regarder la concurrence autour d’un mot-clé et sur le total de tous vos mots-clés. S’il y a trop de concurrence, positionnez-vous sur un autre mot-clé. Voici un aperçu du trafic de LinkedIn autour de mots-clés via Sensor Tower. Grâce à cet outil, vous pouvez entrer n’importe quelle application et voir les mots clés qui sont à l’origine du trafic.

3c10873c-32da-467d-aaa7-e6a2cfdf37a6_ScreenShot2015-08-05at10.36.58AM

17. Envisager le placement du mot-clé.

Comme le note Sensor Tower, “il y a une corrélation claire entre avoir un mot-clé dans le nom d’une application et le classement pour ce mot-clé. 74,3 % des applications qui se classent n°1 pour des mots-clés à fort trafic ont ce mot-clé dans le nom de leur application”. Mais soyez prudent parce que votre application pourrait être rejetée si vous utilisez le mot-clé trop souvent.

211ed880-f651-4cfe-a50e-3843291a4347_0176-keywords-in-description
72d5a5eb-46de-4926-9d03-fd9e4814b673_0176-keywords-in-name

18. Déterminer la densité de mots-clés.

Les mots-clés qui se trouvent dans les titres de l’application ont plus de poids dans l’algorithme d’apparence des applications sur les magasins d’application. Si vous voulez améliorer votre rang sur un mot-clé spécifique, le mettre dans le titre est votre meilleure arme. Pour les applications Android, la densité de mots-clés est également importante dans la partie description.

19. Cibler plusieurs mots sans oublier la longue traîne.

“L’erreur que font souvent les éditeurs d’applications est de ne cibler qu’un seul mot pour les mots-clés” écrit Sensor Tower. Les mots-clés composé de plusieurs mots sont certes cherchés moins souvent mais sont moins compétitifs”. Vous aurez donc plus de chance de ressortir sur ces mots-clés précis.

Vous serez automatiquement classé pour des combinaisons de vos mots-clés mais aussi des phrases. Vous pourrez ainsi obtenir un meilleur classement. Cibler la longue traîne est idéal pour commencer quand on est développeur ou pour lancer une nouvelle application.

20. Avoir une icône accrocheuse.

L’icône fait une énorme impression. Avez-vous testé différentes versions ? Vous pouvez le faire en testant différents modèles sur les réseaux de publicité mobile, comme AdMob, Google Adwords et Facebook. Mesurez ensuite comment les utilisateurs potentiels de votre application réagissent aux différentes versions avant de sélectionner une icône finale.

Performance de l’application

Faire de cette première expérience utilisateur un moment inoubliable.

Des études montrent que si vos utilisateurs ont une mauvaise première expérience, 65 % d’entre eux supprimeront votre application. L’infrastructure et les performances sont des acteurs clés dans la réussite de votre application. Voici quelques conseils pour vous assurer que votre application fonctionne rapidement et en douceur.

21. Surveillez toujours votre application.

Les facteurs qui sont en dehors de votre contrôle affectent votre application. Les services sur le Cloud, les mises à niveau de l’appareil ou même d’autres applications peuvent influencer la façon dont votre application se comporte.

Une mise à jour de l’OS peut considérablement augmenter le taux d’accident sur votre application. Suivez la performance de votre application pour être réactif lorsque des problèmes surviennent. Une solution de gestion de performance comme Crittercism ou Crashlytics vous donne une visibilité sur vos applications pendant la production, les développeurs peuvent ainsi résoudre les problèmes dès qu’ils sont détectés. Il vous permet également de jeter un œil sur tous les problèmes que votre application pourrait rencontrer.

22. Choisissez un serveur solide.

Les performances du réseau peuvent affecter l’expérience utilisateur. Tout le monde déteste la lenteur du réseau, mais il est difficile de simuler ces conditions lors du développement et des tests. Selon les données de Crittercism, 68 % des applications utilisent 5 ou plusieurs serveurs – et 17 % en utilisent 20 ou plus ! Même si un seul serveur est lent, ça aura des impacts sur votre application. Alors, choisissez un serveur solide comme Parse !

23. Faites attention à la performance dans le monde réel.

Votre travail n’est pas terminé lorsque vous lancez votre application. En fait, il ne fait que commencer. Il ne suffit pas de surveiller la dernière version de votre application. Les applications de vente, par exemple, ont souvent des taux de conversion élevés sur les versions les plus anciennes de leurs applications, vous devez donc vous assurer que les utilisateurs sont bien pris en charge. Si vous ne surveillez pas votre application, son état se détériorera rapidement.

Analyser le comportement de l’utilisateur

Avez-vous une idée du comportement de vos utilisateurs ? Pour vraiment stimuler la croissance du nombre d’utilisateurs, améliorer la conservation et accroître la monétisation, vous devez avoir une idée précise du comportement de l’utilisateur. L’analyse vous aidera à atteindre cet objectif.
24. Comprendre les 3 niveaux de complexité pour l’analyse d’application.

Il existe 3 niveaux de paramètres que les responsables d’application doivent regarder. Lorsque vous débutez, vous devez vous assurer de regarder les objectifs du niveau 1. Mais au fur et à mesure que votre projet augmente et évolue, vous allez vous diriger vers les autres niveaux pour avoir une vue d’ensemble des performances de votre application.

  • Niveau 1 : Compteurs (nombre d’utilisateurs actifs par jour, par mois, revenus)
  • Niveau 2 : Où sont mes problèmes (entonnoirs, conservation, segmentation, événements)
  • Niveau 3 : Quels sont les moteurs de croissance : sociétés (Facebook, Amazon, Netflix), données comportementales.
6d38d6ca-c8cf-453b-9cd8-536d71272682_3levelsofanalytics-Amplitude

25. Mesurez votre niveau 1 d’analyse.

Ces données sont généralement mesurées avec les MAU (Utilisateurs Actifs par Mois), DAU (Utilisateurs Actifs par Jour), le nombre de pages vues et le revenu. Ces mesures sont absolument importantes et vous donnent une base de la réussite de votre application en ce qui concerne l’engagement, la conservation et la monétisation.

Ces mesures sont un bon début, mais comment mesurer l’engagement de vos utilisateurs ?

26. Mesurez votre niveau 2 d’analyse.

Les analyses faites au niveau 2 vous aideront à suivre les événements pour vous donner une image précise du comportement de l’utilisateur (nombre d’actions par jour, actions les plus courantes, actions que les utilisateurs ne font pas).

Cela vous permettra de localiser des problèmes dans votre application. Vous pouvez ensuite créer différents segments d’utilisateurs basés sur le comportement (actif VS inactifs), un critère démographique (lieu, âge). Vous pourrez ainsi comprendre la façon dont ces différents types d’utilisateurs interagissent avec votre application.

27. Mesurez votre niveau 3 d’analyse.

Le niveau 3 est l’endroit où vous découvrez votre ingrédient secret pour votre croissance. Quels sont les comportements qui sont en lien avec la durée de vie ?

Par exemple, Facebook était à 50 millions d’utilisateurs et essayait de comprendre quels comportements des utilisateurs ont amené à la conservation sur le long terme.

Était-ce le pourcentage de profils terminés ? Était-ce le nombre de photos ajoutées ? Était-ce le nombre de pages visitées ?

c4e526be-6bbf-43c9-bf34-a7e41264762c_Facebook

Rien de tout ça.

Facebook a découvert que l’ajout de 7 amis en 10 jours était l’indicateur d’un utilisateur engagé.

“Obtenir de tout individu d’avoir sept amis en 10 jours. C’était ça. Vous voulez une clé de voûte ? Ce fût notre pierre angulaire” a déclaré Chamath Palihapitiya dans un discours de 2013. Il expliquait alors comment il comptait mettre Facebook sur la voie de 1 milliard d’utilisateurs.
Ils ne sont pas arrivés à cette idée par hasard. Les équipes ont étudié les différentes actions des utilisateurs. Ils ont cherché les actions qui étaient le plus fortement liées avec l’engagement. Un fantastique exemple de la manière dont l’application de l’analyse prédictive de vos données peut vous aider à découvrir les choses à améliorer pour faire évoluer votre application.

Optimiser le design UI de l’application

Ce sont des conseils pour comprendre les retours qualitatifs à propos de la façon dont les gens interagissent avec votre application. Le but ultime est d’améliorer l’expérience utilisateur.

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Proposez vos services sur Codeur.com et contactez les clients en souscrivant un abonnement pour seulement 29 € HT.

Trouver des clients

28. Cartes d’actions sur l’écran pour identifier des zones.

Comment les utilisateurs interagissent physiquement avec votre application ? Où est-ce qu’ils tapent ou glissent le doigt ? Une carte de chaleur des gestes est indispensable dans l’analyse de l’expérience utilisateur. Il recense tous les gestes des utilisateurs et les indiquent sur l’écran. Un bon moyen de voir si les utilisateurs se rendent vers les zones les plus importantes.

5696c0b6-d882-4492-a67f-b87aa5ea80b0_Demo1-e1440922004496

29. Regarder une session enregistrée d’un utilisateur.

Vous pouvez utiliser des outils comme Appsee pour regarder des enregistrements de personnes réelles qui utilisent votre application et comprendre exactement comment les gens interagissent avec elle. Par exemple, les utilisateurs des enregistrements ci-dessous montrent qu’ils ne peuvent pas créer un compte avec Facebook en raison d’un problème technique. Vous pourrez alors tenter de résoudre le problème et apporter une solution.

965e3497-7888-45e2-93ae-9d574697aafc_Demo-e1440922070525

 

30. Elaborer une stratégie de tests A/B.

Les tests A / B permettent d’améliorer les indicateurs clés de performance en essayant de nouveaux modèles pour les différentes parties de l’application.

Les développeurs mobiles et les chefs de produits mobiles utilisent de plus en plus des logiciels de tests A/B pour rendre leurs applications plus réceptives à l’engagement.

Pour commencer avec les tests, voici une astuce de Kyle Humphries, chef de produit à Everyday Health. Il vous recommande de “cartographier tous les micro-interactions qu’un utilisateur doit remplir pour circuler dans votre application. Ensuite, utilisez ceci pour identifier les éléments à tester en premier. ”

115e833a-c753-4090-af81-f03c09d043cf_mobile-testing-445x273
31. Tester toutes les mises à jour pour réduire les risques.

Tout développeur d’applications mobiles vous dira que la mise en place de nouvelles fonctionnalités dans une application ou le changement d’aspects de l’architecture peut être une entreprise risquée. Cela signifie que les enjeux pour les mises à jour d’applications sont élevés. Si quelque chose n’est pas pris en compte, une mise à jour de l’application pourrait comporter des bugs ou des problèmes d’interaction qui nuisent à l’expérience de l’utilisateur.
“Ces tests nous permettent d’essayer des choses dans notre application sans nuire à notre entonnoir de conversion», explique Raman Bhatia, directeur mobile à Fareportal. “Rien ne sort sans être testé auparavant.”

L’accueil de l’application et tests des idées

Nous allons voir maintenant le processus de transformation d’un nouvel utilisateur en un utilisateur régulier au cours de leur première interaction avec votre application. Voici quelques conseils pour améliorer l’attraction de votre application, pour que les nouveaux utilisateurs se sentent bien et continuent d’utiliser votre application.

32. Tester différentes options de connexion / inscription.

Comment les gens veulent se connecter ou s’inscrire pour utiliser votre application ? L’inscription est-elle nécessaire ? Peut-être que vos utilisateurs préfèrent se connecter par e-mail et mot de passe. Faites des tests pour trouver la bonne solution.

Voici d’autres idées de test pour l’inscription ou la connexion d’un nouvel utilisateur.

e751c544-74ad-46c3-8792-d26677850d6a_ScreenShot2015-08-05at2.16.12PM

33. Test de la prévisualisation de l’expérience à l’intérieur de votre application.

OpenTable et Paperless Post montrent aux utilisateurs des extraits de l’expérience dans l’application en mentionnant les caractéristiques spécifiques et leurs valeurs. Ceci est une hypothèse intelligente pour tester et mesurer si cette action entraîne plus d’engagement ou d’activation.

68c8dbf3-da42-4b35-b77c-892e8522ceaf_opentable2

34. Test de l’ordre d’accueil de votre utilisateur.

Expérimentez avec l’ordre de votre tutoriel d’accueil. Quelle partie devrait venir en premier ? Combien d’étapes ?

Plus d’idées de test pour l’accueil du visiteur.

35. Tester le bouton d’appel à l’action.

Quelle est la bonne taille, la bonne couleur, l’emplacement pour votre bouton d’appel à l’action ? Une modification de la taille influencerait-elle la réaction des utilisateurs ? Voici d’autres idées de test pour vos boutons d’appel à l’action.

36. Tester le changement de message et le texte d’aide.

Je me suis entretenu avec une compagnie qui a changé de message dans leur application. Ils sont passés de «Nous ne vous spammerons pas » à « Nous respectons votre vie privée». Ils ont vu une augmentation de 50 % des conversions !

cb5f2883-f3c9-4eed-b4ba-3f9dbf451250_ScreenShot2015-08-09at1.55.39PM

37. Tester différentes mises en page pour la navigation.

Essayez de tester différentes configurations de navigation. Nous allons explorer WhatsApp ensemble pour des idées de test.
WhatsApp pourrait tester le déplacement de la barre de navigation en haut de page. Ils pourraient également retirer la barre de navigation en bas et opter pour un menu de navigation déroulant à partir du coin supérieur gauche.

a5c00d73-9843-404f-84a6-c421c57d7c3d_ScreenShot2015-08-25at4.01.31PM (1)
38. Tester la suppression des distractions pour votre bouton d’appel à l’action.

Si vous avez d’autres éléments sur votre écran près de votre bouton d’appel à l’action, essayez de les retirer pour rendre l’expérience utilisateur plus simple.

39. Tester la barre de progression sur la partie accueil.

Les bonnes pages d’accueil devraient rapidement enseigner aux gens comment utiliser l’application. Les barres de progression peuvent être un moyen efficace pour encourager les gens à terminer un tour car elles donnent aux gens un sentiment d’accomplissement à mesure qu’ils progressent dans l’utilisation de l’application !

Duolingo fait un travail incroyable avec cette stratégie. Chaque fois que vous répondez correctement à une question, un indicateur marque vos progrès.

72af3230-ce56-4064-b6dd-80675d6666d3_ScreenShot2015-08-09at2.05.08PM

41. Tester les fonctionnalités de découverte.

Faites des tests pour savoir comment les utilisateurs découvrent de nouveaux produits ou des nouvelles expériences sur votre application. Par exemple, Instagram permet aux utilisateurs d’aller sur une bannière pour découvrir de nouvelles personnes. Peut-être pourrait-il tester des suggestions de comptes ? Un bon moyen pour stimuler la découverte des utilisateurs ?
42. Tester des images sur différents publics.

D’abord, identifiez votre public principal avec des outils comme AppAnnie. Disons que vous découvrez que votre public est principalement constitué des 21-30 ans. Faites un test avec des images de personnes dans la même catégorie d’âge pour voir si elles mènent vers plus d’engagement.
43. Tester des réductions.

Si vous optez pour une promotion spéciale, serait-ce pour générer des conversions supplémentaires ? Vérifiez que les recettes provenant de ces conversions supplémentaires couvrent le coût des réductions. Voici un exemple ci-dessous de l’application Oasis qui teste une promotion sur l’écran d’accueil.

a5801008-f0a3-49a5-8186-887ee3e2cad7_ScreenShot2015-08-25at4.08.32PM
44. Tester la vidéo sur votre l’application.

La plupart des applications d’aujourd’hui utilisent des images pour accueillir les utilisateurs ou pour le tutoriel de présentation de l’application. Que se passe t-il si vous optez pour la vidéo ? Cela va-t-il augmenter le taux d’activation ?

Conserver l’utilisateur

Ce sont des conseils pour retenir les utilisateurs et empêcher le taux de désabonnement.

45. Créer une habitude de l’expérience dans les 3-7 premiers jours.

Une grande expérience de l’utilisateur la première fois est la clé de la conservation. “… L’application perd en moyenne la totalité de sa base d’utilisateurs en quelques mois, ce qui explique pourquoi des 1,5 million d’applications de Google Play, seulement quelques milliers obtiennent un trafic significatif” explique Andrew Chen. Vous pourrez conserver vos utilisateurs en fonction de la manière dont votre application est décrite, de l’accueil de l’utilisateur et des déclencheurs que vous mettez en place.
Que ce soit une notification à la même heure tous les jours ou toutes les semaines, pensez à des habitudes que vous pouvez développer pour que vos utilisateurs reviennent vers votre application.
46. Inclure des éléments sociaux pour créer des effets de réseau.

MapMyRun a créé un flux d’actualité où vous pouvez voir les dernières courses de vos amis et les encourager avec des « likes » et des commentaires. Il contribue à rendre la course plus amusante, attrayante et concurrentielle !
47. Réfléchissez à vos notifications push.

Les données de Kahuna montrent qu’en utilisant des notifications push, les entreprises peuvent s’attendre à un taux de conservation de 45 % pendant 30 jours, une augmentation de 125 % sur les utilisateurs qui n’en ont pas reçu ou qui ne choisissent pas de recevoir les notifications. Une excellente façon de créer l’urgence avec une notification push est de créer une campagne éphémère et limitée dans le temps.

c6b425de-9dca-4ab3-9ed0-ea3cd9c8a32c_Uber
48. Penser au timing, surtout pour un public mondial.

L’envoi d’une notification push à tous vos utilisateurs à un moment précis ne peut pas se faire si vous avez une cible mondiale. Par exemple, une notification push à 9 heures en Californie arrive en Espagne à 18 heures. Pensez à vos différents utilisateurs dans le monde et aux fuseaux horaires.

49. Tester les messages pour les notifications.

Kahuna a récemment fait une étude avec des résultats étonnants. Les taux de conservation moyens à court et long terme pour les utilisateurs qui ont opté pour les notifications push sont deux fois plus élevés que les taux pour les utilisateurs qui ne l’ont pas choisi.

Dans le premier cas, le taux moyen de conservation des utilisateurs sur 30 jours a augmenté de 125 %. Il a augmenté de 150 % sur 60 jours et de 180 % sur 90 jours. Assurez-vous d’avoir clairement expliqué à l’utilisateur les avantages des notifications !

50. Segmentez vos utilisateurs pour des campagnes efficaces.

Par exemple, un utilisateur inactif que vous souhaitez réactiver ne recevra pas la même notification push qu’un utilisateur actif. Vous pouvez par exemple proposer une offre pour le pousser à redevenir actif !

87f6b791-d444-4d02-8506-6effe16e7e4b_0818WaneloSalePush400

J’espère que ces 50 conseils vous aideront à réaliser une application étonnante !

N’hésitez pas à partager vos impressions, conseils et expériences dans ce domaine en nous laissant un petit commentaire.

50 astuces de développement d’application mobile pour l’acquisition, la conservation et tout le reste
3 (60 %) 1 vote

4 Commentaires

  1. Merci pour ces 50 astuces! C'est complet dans son ensemble. C'est vrai que la réussite d'une appli mobile ne se répose pas uniquement sur son design et son utilité mais aussi et surtout sur la publicité. Ce qui n'est pas souvent à la portée de tous les développeurs. Les mobinautes sont en quelques sortes comme la mer. Une fois qu'ils ont reçu l'onde de choc (ici, la pub), la vague parcours une distance inimaginable. C'est pour cela que même les applications qu'on pense futiles sont très populaires. Et les applications très complets ne sont pas connus.

  2. Bonjour
    J'ai lu attentivement votre article sur le lancement d'une application.
    Je voudrais savoir si vous pouvez faire une petite conférence rémunérée bien-sûr à ce propos.
    N'hésitez pas à me connecter.
    Cordialement
    Mazouz marc

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *