Mobile

Comment vendre une application mobile à l’international ?

traduire une application mobile

197 milliard d’applications mobiles ont été téléchargées en 2017 dans le monde.

Le potentiel du marché des apps est immense, et il l’est encore plus en s’aventurant en dehors des frontières de son pays d’origine.

Toutefois, vendre une application à l’international n’est pas une mince affaire et de nombreux paramètres doivent être pris en compte avant de se lancer tête baissée : c’est ce que nous allons vous expliquer en détail dans cet article.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

Trouver les bons pays à cibler

Si je vous dis “international”, la première langue qui vous vient à l’esprit est probablement l’anglais. Vous vous tourneriez donc logiquement vers les pays anglo-saxons pour développer votre app à l’étranger.

Et pourtant, il existe des marchés encore plus prometteurs, comme l’illustre ce graphique représentant le nombre d’utilisateurs de smartphones par pays :

usage smartphones par pays

Source : Statista

La Chine, l’Inde ou encore le Brésil et la Russie sont des destinations de choix pour déployer une application à l’étranger.

Cependant, le nombre d’utilisateurs de smartphones ne fait pas tout : il est nécessaire d’étudier plus en profondeur les différents marchés.

Faites en premier lieu une analyse concurrentielle pour chaque pays envisagé :

  • Des applis similaires à la votre existent-elles déjà ?
  • Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ?
  • Quelles opportunités pourriez-vous saisir pour vous implanter sur ce marché ?

N’hésitez d’ailleurs pas à effectuer une analyse SWOT pour chaque marché.

Renseignez-vous également sur les particularités culturelles de ces différents pays : assurez-vous que le concept de votre app est moralement et socialement acceptable (et évitez de commettre l’une de ces erreurs de marketing international).

C’est particulièrement le cas lorsque vous visez des marchés éloignés (tels que les pays d’Asie ou du Moyen Orient), dont les cultures peuvent être très différentes de la notre.

La localisation et la traduction de votre app

La localisation correspond à l’adaptation de l’application mobile non seulement à la langue, mais aussi aux goûts et aux spécificités culturelles du pays de destination.

Le travail de localisation dépasse donc la simple traduction littérale : par exemple, il est souvent plus judicieux de renommer totalement une app que de laisser le nom tel quel ou de le traduire mot pour mot.

Illustration : lorsque Evernote s’est implanté en Chine, l’entreprise a renommé son service Yinxiang Biji (印象笔记), que l’on pourrait traduire par “aide-mémoire” ou “pense-bête”.

evernote en chine

Plus adapté au marché chinois, le nouveau nom a aussi une particularité amusante : le deuxième sinogramme (象) signifie éléphant, symbole de mémoire et logo d’Evernote.

Évidement, le nom de l’app n’est pas le seul élément à localiser. Il faut aussi prendre en compte :

  • Le design : les goûts et les tendances en matière de design varient d’un pays à l’autre. Il est nécessaire d’adapter, l’interface, les couleurs, les icônes et autres symboles pour le pays de destination ;
  • L’unité monétaire : il faut prévoir l’utilisation de monnaies différentes de l’euro (par exemple, le yuan en Chine) ;
  • La date et l’heure : si le pays se trouve dans un fuseau horaire différent (voire s’il utilise un autre calendrier).

Idéalement, lors de la conception de votre application en français, il est bon de prévoir un peu d’espace supplémentaire pour de futures traductions.

En effet, certains langages nécessitent plus de mots ou de caractères pour exprimer une même idée : mieux vaut anticiper pour éviter toute mauvaise surprise au moment de localiser une app.

Les dernières annonces de clients qui recherchent un freelance sur Codeur.com :

Vous cherchez un freelance ? Déposez un projet

Missions freelances :

Et si vous pensez qu’il suffit de traduire votre application en anglais pour être compris dans le monde entier, vous avez tort – bien que l’anglais soit, effectivement, parlé par de nombreuses personnes.

En réalité, traduire une application dans la langue natale du pays ciblé augmenterait les téléchargements de 120 % et le chiffre d’affaires de 26 % : de quoi faire réfléchir…

De plus, la traduction de l’application doit être accompagnée de la traduction de sa description (et des autres métadonnées) sur les boutiques d’applications : c’est un point important pour l’app store optimization (ASO) et pour donner envie de télécharger l’app.

D’ailleurs, il est important de choisir les bons distributeurs d’applications : si l’Apple Store et Google Play sont rois en occident, ils ne sont pas présents partout. En Chine, par exemple, le principal app store est Baidu.

Les réseaux sociaux

Pour permettre à l’utilisateur de s’inscrire à une application, il est monnaie courante de lui proposer de passer par son compte Facebook ou Twitter.

Si vous souhaitez utiliser ce mode d’inscription à l’étranger, veillez à choisir les bon réseaux sociaux. Facebook est de loin la plateforme la plus populaire dans nos contrées mais, une fois de plus, ce n’est pas le cas partout…

Ne négligez pas certains social media comme :

  • Renren ou QZone en Chine ;
  • V Kontakte en Russie ;
  • Odnoklassniki dans certains pays d’Asie Centrale…

renren réseau social

Conclusion

Vous êtes décidé à internationaliser votre application mobile ? Vous avez soigneusement mis en place votre stratégie et sélectionné vos pays cibles ?

Alors il ne vous reste plus qu’à localiser et traduire votre application : une étape cruciale pour garantir son succès à l’étranger.

Découvrez dès maintenant Traduc.com, la future plateforme de mise en relation avec des traducteurs professionnels.

Comment vendre une application mobile à l’international  ?
5 (100 %) 2 votes
Cliquez pour commenter

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top