Actualité

L’API Google Maps va-t-elle devenir payante ? Pas tout à fait…

google maps payant

C’est une information qui a fait grand bruit ces dernières semaines : Google Maps va devenir payant.

Pour être tout à fait exact, ce sont les tarifs de l’API Google Maps pour les développeurs qui s’apprêtent à évoluer – et non pas le service Google Maps en tant que tel.

Utilisée par de nombreux sites pour afficher des cartes (servant à localiser un point de vente, calculer un itinéraire, etc.), l’API était jusqu’à présent gratuite – ou presque.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

Une nouvelle grille tarifaire

En premier lieu, il faut savoir que l’utilisation de l’API Google Maps n’a jamais été gratuite à proprement parler.

Toutefois, Google s’est toujours montré assez généreux concernant le seuil à partir duquel le service devient payant : actuellement, il se situe à 25 000 chargements par jour.

Pour schématiser, cela signifie qu’il faudrait que plus de 25 000 visiteurs consultent une carte sur votre site (en une seule journée) pour qu’une tarification s’applique ; autant dire que la plupart des sites web n’ont pas de telles statistiques…

Jusqu’ici, la grande majorité des webmasters pouvaient donc utiliser le service Google Maps gratuitement et l’esprit tranquille, sans crainte de dépasser le plafond.

Mais cela est sur le point de changer : le 11 juin 2018, Google mettra en place une nouvelle grille tarifaire qui risque de compliquer les choses.

tarifs google maps

On peut remarquer 3 choses :

  • Le service reste bel et bien gratuit dans une certaine limite. Le problème, c’est que le nombre d’affichages maximum est beaucoup moins généreux qu’auparavant ;
  • Le quota mensuel gratuit, ainsi que le tarif, varient en fonction de l’API utilisé (il en existe plusieurs variantes pour différents types de cartes) ;
  • Les tarifs sont dégressifs : une fois la barre des 100 000 “appels” passée (sans compter le quota gratuit), les prix diminuent légèrement.

Il faut également savoir que, dépassement du quota gratuit ou non, les propriétaires de sites devront obligatoirement renseigner une carte bancaire pour continuer à utiliser les API Google Maps.

Les différents cas de figure

Pour mieux comprendre cette nouvelle grille tarifaire, il peut être bon de faire le point sur les différents types de cartes Google Maps.

1) Les cartes statiques

C’est le type de carte Google Maps le plus basique (et probablement le plus utilisé).

On l’utilise typiquement pour indiquer la localisation d’un magasin ou d’un siège social dans la rubrique contact d’un site web :

carte statique google maps

Nouveau tarif : les cartes statiques resteront gratuites dans une limite de 100 000 chargements par mois. 2 $ vous seront ensuite facturés tous les 1000 appels.

2) Les cartes dynamiques

Il s’agit de cartes aux fonctionnalités plus poussées et avec lesquels les utilisateurs peuvent interagir.

Les dernières annonces de clients qui recherchent un freelance sur Codeur.com :

Vous cherchez un freelance ? Déposez un projet

Missions freelances :

Par exemple, le site d’annonces immobilières Trulia utilise une carte dynamique pour aider ses clients à trouver un logement qui leur correspond :

carte dynamique google maps

Nouveau tarif : les cartes dynamiques seront gratuites jusqu’à 28 500 affichages par mois. Une fois cette limite franchie, il faudra s’acquitter de 7 $ pour 1000 chargements de carte.

3) Les cartes sur mobile

Il s’agit des cartes utilisées par des applications mobiles (attention, cela ne concerne pas les sites web consultés depuis un mobile).

De nombreuses apps reposent sur Google Maps pour offrir leurs services, comme Airbnb :

api google maps mobile

Nouveau tarif : ce type de carte restera totalement gratuit (avec un nombre de chargements illimité).

4) Street View

Les sites utilisant la fonctionnalité Street View verront eux aussi les tarifs liés à cette API évoluer.

api street view

  • Le service Street View statique sera gratuit jusqu’à 28 500 chargements (puis 7 $ tous les 1000 appels).
  • Le service Street View dynamique sera gratuit jusqu’à 14 000 chargements (puis 14 $ tous les 1000 appels).

Conclusion

Ainsi, si les tarifs des APIs de Google Maps vont bel et bien augmenter, leur utilisation ne deviendra pas nécessairement payante pour tous.

  • Les sites à faible trafic (petits commerçants, entreprises locales, etc.) ne devraient donc pas être particulièrement impactés par cette nouvelle grille, surtout pour l’utilisation d’une carte statique (gratuite jusqu’à 100 000 affichages par mois).
  • Les sites populaires et fréquentés, quant à eux, ressentiront plus fortement l’onde de choc.

L’API Google Maps va-t-elle devenir payante  ? Pas tout à fait…
5 (100 %) 4 votes
3 Commentaires

3 Comments

  1. Olivier Picot

    7 juillet 2018 à 13 h 59 min

    Bonjour,

    Merci pour ces précisions, j’avais du mal à trouver des informations claires
    sur ce sujet.

    Cdt
    Olivier

  2. Joel

    24 juillet 2018 à 13 h 45 min

    “Les sites à faible trafic (petits commerçants, entreprises locales, etc.) ne devraient donc pas être particulièrement impactés par cette nouvelle grille, surtout pour l’utilisation d’une carte statique (gratuite jusqu’à 100 000 affichages par mois).”

    Et le 200$ c’est quoi exactement alors ?

  3. steflp

    14 août 2018 à 10 h 37 min

    Bonjour
    Meme si ca reste “gratuit” , il faut quand même passer par la case facturation depuis son compte Google et donc donner son “empreinte CB”.

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top