4 mauvaises pratiques SEO dont vous pourriez être victime

mauvaises pratiques seo

Depuis les débuts du SEO, une multitude de techniques d’optimisation ont vu le jour. La plupart d’entre elles respectent les guidelines de Google et visent à améliorer le référencement d’un site de manière « naturelle » et honnête.

Mais d’autres méthodes se sont également développées : bien moins scrupuleuses, elles visent la plupart du temps à dégrader le référencement d’autres sites (pour augmenter artificiellement le classement du sien).

Voici quelques unes de ces mauvaises pratiques SEO dont vous pourriez être vous-même victime, ainsi que nos conseils pour vous en prémunir.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

La création de backlinks de mauvaise qualité

Les liens externes pointant vers votre site font toujours partie des facteurs de classement les plus importants pour Google et les autres moteurs de recherche.

Toutefois, c’est une arme à double tranchant : si les backlinks de qualité ne peuvent qu’être bénéfiques pour votre référencement naturel, les liens de spam ou issus de site mal réputés peuvent nuire à votre site.

Ainsi, une tactique commune de « negative SEO » consiste à tisser un réseau de liens sur des sites de mauvaise qualité (ou des fermes de liens) afin de dégrader la réputation d’un site aux yeux de Google.

L’effet peut être amplifié en utilisant des ancres de liens utilisant abusivement les mots-clés principaux sur lesquels vous êtes référencé (une pratique sanctionnée par Google).

Comment s’en prémunir ?

Analysez continuellement vos backlinks en utilisant un outil dédié : soyez attentif à toute hausse inhabituelle du nombre de liens externes et

Le retrait des backlinks de qualité

Il s’agit d’une variante de la technique précédente :

Ici, l’objectif n’est pas de créer des mauvais liens, mais plutôt de faire disparaître les backlinks de qualité qui pointent vers un site afin de nuire à son référencement.

Cette méthode est tout aussi dangereuse pour le SEO, mais moins simple à mettre en œuvre : « l’attaquant » doit en effet convaincre, d’une manière ou d’une autre, les sites de qualité qui abritent ces liens de les retirer.

Comment s’en prémunir ?

Une fois de plus, surveillez constamment vos backlinks et assurez-vous que vos liens de qualité ne disparaissent pas du jour au lendemain.

La duplication de contenu

Le contenu dupliqué (souvent désigné par le terme anglais « duplicate content ») est un autre fléau bien connu pour le référencement naturel.

Il est de votre responsabilité d’écrire des contenus uniques qui vous démarquent des autres sites.

Mais vous pourriez vous-même être victime de plagiat : il est possible d’extraire le contenu de vos pages et de le recopier sur un autre domaine (le plus souvent de manière automatique à l’aide d’un outil spécial).

Dans une telle situation, Google favorise en principe le site ayant créé le contenu original ; mais si votre contenu venait à être dupliqué avant même que le moteur de recherche ait eu le temps de le découvrir, cela pourrait vous causer du tort.

Et, quand bien même votre page serait déjà connue de Google, un site ayant dupliqué votre contenu a posteriori pourrait obtenir un bon référencement s’il parvient à obtenir des backlinks de qualité.

Comment s’en prémunir ?

Utilisez un logiciel anti-plagiat pour vous assurer que vos pages ne sont pas dupliquées par d’autres sites.

Si vous découvrez un site utilisant cette technique, tentez d’entrer en contact avec son propriétaire pour lui demander de retirer le contenu en question.

Si cela n’aboutit pas, vous pouvez effectuer une demande de suppression de contenu directement auprès de Google.

Enfin, si vous ne pouvez pas éviter le duplicate content, les balises canonical sont une bonne alternative.

L’attaque DDoS

Une attaque DDoS consiste, de manière très schématique, à saturer un site pour le rendre indisponible.

Une telle attaque peut être catastrophique pour votre activité, notamment si vous possédez un site e-commerce : vos clients ne pourront pas accéder à votre boutique et donc effectuer d’achats tant que le site est indisponible.

Mais elle peut aussi avoir des conséquences néfastes pour votre référencement : si Google ne peut pas atteindre votre site pour le crawler, sa visibilité risque de décliner.

Comment s’en prémunir ?

Surveillez constamment les performances de votre site (notamment avec un outil de monitoring) pour réagir dès qu’une lenteur inhabituelle se manifeste (synonyme de forte hausse de trafic).

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Prenez aussi des mesures pour sécuriser votre site : si vous utilisez un CMS comme WordPress, différents plugins peuvent vous aider à vous protéger de ce type de menaces.

Le choix de votre hébergeur web a aussi sont importance, certains offrant plus de protection que d’autres contre les attaques DDoS.

 

4 mauvaises pratiques SEO dont vous pourriez être victime
4.8 (95 %) 4 votes

3 Commentaires

  1. Le référencement sur Google a moins d être super riche c est fini seul les grosses entreprises achete les mots clés par clic de 1 euro voir même 5 euro
    S Il reste sur la première page 1 ou 2 places c est tout autrement dire peu de visibilité
    Je conseille de passer par Facebook faire de la pub dessus Qui sera moins onéreuse le relié à vôtre site internet pour vendre
    La aussi vôtre page Facebook mettre des mots clé

  2. Oui effectivement, c'est assez courant comme pratiques.
    Il y en a malheureusement beaucoup d'autres...Les black hat SEO ne manquent pas d'imagination...

  3. Merci pour ces informations intéressantes. Personnellement je trouve que Linkody est un bon outil pour analyser ses backlinks

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *