Top 10 des meilleurs outils pour créer un questionnaire en ligne

outil de création de questionnaire

Vous souhaitez faire une étude de marché, une enquête de satisfaction ou encore obtenir des retours de vos clients ? Alors ces 10 outils de création de questionnaires en ligne sont faits pour vous. Cet article contient un résultat sponsorisé identifié ci-dessous.

En effet, un questionnaire est un très bon moyen de recueillir des données sur vos clients que vous pourrez exploiter dans une multitude de cas : améliorer l’expérience utilisateur sur votre site, améliorer vos produits et vos services, avoir de nouvelles idées…

Quoi qu’il en soit, vous devriez jeter un œil à ces 10 solutions pour créer des questionnaires en ligne puis suivre nos 12 conseils pour réussir un questionnaire en ligne.

 

1. Drag’n Survey, le logiciel de création de questionnaire français

drag n survey

Drag’n Survey est le logiciel français le plus utilisé. Il a été élu meilleure solution de questionnaire en ligne 2020 par le site DigiTechnologie.

Les avantages de Drag’n Survey

  • Un éditeur en glisser-déposer très intuitif pour créer vos sondages.
  • La possibilité de partager des modèles d’enquêtes.
  • Les données sont stockées en Europe.

Les inconvénients de Drag’n Survey

  • Limite de 200 réponses par questionnaire sur l’offre gratuite.

Tarif

Vous pouvez choisir la version gratuite relativement complète (nombre de questionnaires illimité), ou vous tourner vers la version PLUS à 24€ / mois ou PREMIUM à 49€ / mois (ce résultat est sponsorisé par notre partenaire Drag’n Survey).

 

2. SurveyMonkey, l’outil de création de questionnaire en ligne le plus connu

 

SurveyMonkey logiciel questionnaire

SurveyMonkey est certainement le logiciel de sondage le plus connu, et à juste titre.

Les avantages de SurveyMonkey

  • Une solution très pratique et prête à l’emploi pour créer des sondages et analyser leurs résultats en temps réel

Les inconvénients de SurveyMonkey

  • Il manque certaines fonctionnalités plus poussées dont d’autres solutions peuvent se vanter

Tarif

Il existe une version gratuite limitée à 10 questions et 100 réponses (et sans analyse des résultats). On préférera les options payantes à partir de 35 € / mois.

 

3. Google Forms, l’incontournable outil Google

Google Forms est la solution de Google pour créer des formulaires en ligne : simple et efficace.

Les avantages de Google Forms

  • Très simple d’utilisation
  • 100 % gratuit

Les inconvénients de Google Forms

  • Pas de support client
  • Des fonctionnalités restreintes

 

4. Eval&Go, le logiciel français pour vos questionnaires et quiz en ligne

eval&go outil création questionnaire

Eval&Go est un logiciel français vous permettant de créer des questionnaires et sondages très personnalisés.

Les avantages d’Eval&Go

  • Une solution riche et complète
  • La possibilité de créer des quiz

Les inconvénients d’Eval&Go

  • Le version gratuite ne contient pas certaines fonctionnalités importantes (personnalisation, export des résultats sous Excel,etc.) et limite les questionnaires à 25 questions/questionnaire et 150 réponses/mois.

Tarif

La version gratuite est envisageable si vous souhaitez diffuser un questionnaire court et très ciblé (moins de 150 personnes). Cela dit, il faudra se tourner vers les versions premium à partir de 19 € / mois pour tirer parti de toutes les possibilités de l’outil.

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Inscrivez-vous sur Codeur.com pour être alerté lorsqu'un client recherche un prestataire avec vos compétences.

Trouver des clients

 

5. Typeform, pour des questionnaires en ligne très visuels

Typeform outil de création de questionnaire

Typeform est une solution de questionnaires en ligne mettant l’accent sur l’expérience utilisateur des répondants.

Les avantages de Typeform

  • Possibilité de créer des questionnaires visuellement très attrayants
  • Les questionnaires sont très intuitifs

Les inconvénients de Typeform

  • L’analyse des réponses est moins soignée

Tarif

La version gratuite se limite à 100 réponses par mois et ne donne accès qu’à des questions basiques. Formules premium à partir de 25 € / mois.

 

6. GetFeedback, un outil de création de questionnaire en ligne très complet

GetFeedback logiciel de création de questionnaire

 

GetFeedback est un outil de création de sondages et de questionnaires misant beaucoup sur le visuel.

Les avantages de GetFeedback

  • GetFeedback permet de créer de très beaux questionnaires interactifs et complètement responsive

Les inconvénients de GetFeedback

  • Des possibilités d’analyse un peu en retrait

Tarif

À partir de 50 $ par mois

 

7. Checkbox, outil de sondage en ligne

Checkbox, outil de création de questionnaire

 

Checkbox est l’une des solutions les plus complètes du marché pour faire et analyser des questionnaires.

Les avantages de Checkbox

  • Des possibilités très riches pour la création de vos sondages

Les inconvénients de Checkbox

  • Checkbox n’est ni l’outil le plus simple ni le plus accessible que vous trouverez

Tarif

À partir de 45 $ / mois.

 

8. Alchemer, anciennement SurveyGizmo

Alchemer outil de questionnaire

 

Alchemer est l’un des outils les plus poussés pour vos questionnaires et sondages.

Les avantages d’Alchemer

  • Alchemer est très riche en fonctionnalités, vous permettant de personnaliser vos questionnaires en profondeur
  • Le logiciel vous permet de diffuser vos questionnaires via de nombreux canaux

Les inconvénients d’Alchemer

  • En parallèle, cet outil n’est pas le plus facile d’accès et demande un certain apprentissage

Tarif

Alchemer propose une version d’essai gratuite, les solutions payantes sont nombreuses et diffèrent selon vos besoins. La plus simple démarre à 49$ par utilisateur et par mois

 

9. Zoho, un acteur historique de la création de questionnaires en ligne

zoho logiciel de création de sondage

 

Zoho est un logiciel qui mérite le coup d’œil pour créer vos questionnaires en ligne.

Les avantages de Zoho

  • Une interface intuitive pour créer, mettre en ligne et analyser vos questionnaires

Les inconvénients de Zoho

  • La personnalisation du questionnaire est limitée
  • Certains types de questions spécifiques manquent à l’appel

Tarif

Au-delà de la version gratuite très réduite, il faudra compter au moins 19 $ / mois pour accéder aux formules payantes.

 

10. KeySurvey, pour les grandes entreprises

KeySurvey est un outil de création de sondages plutôt destinée aux grandes structures.

Les avantages de KeySurvey

  • Des possibilités très étendues pour vos questions
  • Idem pour les intégrations du questionnaire

Les inconvénients de KeySurvey

  • Visuellement assez austère par rapport à certains de ses concurrents

Tarif

Sur devis.

 

12 conseils pour un questionnaire en ligne réussi

Il ne suffit pas de choisir le meilleur outil de création de questionnaire pour réussir son enquête en ligne. Il vous faudra aussi une bonne méthodologie !

Que ce soit pour recueillir l’opinion de potentiels acheteurs à l’occasion d’un lancement d’un nouveau produit, pour une future campagne de communication ou simplement pour réaliser une enquête de satisfaction, la rédaction du questionnaire ne doit pas se prendre à la légère.

En effet, de nombreux paramètres doivent être pris en compte afin d’éviter d’influer sur les réponses et donc de biaiser les réponses aux questionnaires.

Suivez le guide pour publier votre questionnaire avec succès et obtenir de vraies réponses utiles…

1. Définir ses objectifs

Avant de rédiger vos questions, vous devez déterminer l’objectif de votre enquête. Est-ce pour connaître les habitudes de consommation de vos prospects ? Connaître leurs moyens de communication ? Est-ce pour améliorer votre service client ? Ou alors pour vérifier que les besoins de vos prospects n’ont pas évolué ?

Définir vos objectifs vous aide à élaborer vos questions, mais aussi à optimiser la distribution du questionnaire.

2. Présenter l’enquête

Avant les questions, il est essentiel de présenter votre étude aux futurs répondants. Soyez honnête et dites-leur votre objectif. Ils pourront répondre plus précisément à vos interrogations s’ils savent ce que vous voulez.

3. Faire court

Passons à la rédaction des questions. La première règle : soyez bref ! Une question à rallonge est ennuyeuse et risque d’être mal comprise par les sondés.

Ces derniers doivent comprendre à la première lecture pour être en mesure de répondre dans la foulée. S’ils doivent réfléchir, puiser loin dans leur souvenir ou vérifier un document, ils risquent de stopper le questionnaire.

4. Simplifier le questionnaire

L’un des objectifs du questionnaire est d’aller directement droit aux réponses des interrogés. Pour ce faire, les questions posées doivent être les plus simples et directes, afin d’obtenir des réponses simples et franches.

Pour simplifier un questionnaire il est nécessaire de le considérer dans son ensemble et le recomposer une fois toutes les questions rédigées.

De même, pour simplifier une question compliquée, il est possible de la décomposer en 2-3 questions pour ne nécessiter que des réponses courtes « oui/non » ou des sentiments simples à exposer.

Exemple
Une question de type « Dans quel but utilisez-vous le service Codeur.com ? » devra intégrer une réponse mentionnant la « non-utilisation du service », ou alors la question « Utilisez-vous le service Codeur ? » devra être posée préalablement.
Simplifier questionnaire

N’oubliez pas, plus vos questions sont longues, plus vous risquez d’y intégrer vos sentiments et opinions.

5. Être impartial

C’est le plus gros soucis que l’on retrouve dans un questionnaire, un sondage ou encore une enquête. Le « poseur de question » peut, parfois, directement ou indirectement, attendre une certaine réponse. Il va donc influer sur cette dernière en posant une question orientée qui dirige vers un certain type de réponse.

Exemple
Pour exemple, une question de type « Sur Codeur.com, trouvez-vous le service bon ou excellent ? » est totalement partiale. Nous ne laissons pas le choix au répondant et l’enfermons dans une réponse qui se veut forcément positive. S’il n’est pas satisfait du service, il ne pourra donc pas l’exprimer et sera obligé de répondre à une question pour laquelle il ne possède pas une liberté de réponse.
Impartialité question

Même si nous grossissons le trait ici (la plupart du temps la partialité de la question est plus légère), ce type de biais peut remettre en cause la pertinence d’une enquête et ainsi la rendre totalement inexploitable. Bien entendu, tout dépend ensuite de son utilité pour vous.

Pour éviter toute partialité dans les questions, et donc une influence sur les réponses, vous pouvez demander à plusieurs personnes tierces de contrôler le questionnaire et s’assurer que celui-ci ne leur « force pas la main ».

6. Rester neutre sur l’ensemble du questionnaire

Ce point rejoint le précédent sur la question d’orientation d’un questionnaire. Là où vous pouvez être partial, vous pouvez aussi ne pas rester neutre.

Ainsi, au sein d’un questionnaire, il est nécessaire de ne pas formuler d’hypothèses, et de s’enquérir des réponses auprès du répondant lui-même.

Exemple
Pour une enquête sur les brosses à dents par exemple, pensez à lui demander quel type de brosse à dents il utilise, avant même de lui demander la note qu’il donne pour l’utilisation d’une brosse à dents électrique.

La finalité est la même que pour l’impartialité : ne pas influencer les réponses et obtenir, le plus possible, une vision de ce que pense votre public cible.

Par ailleurs, ne pensez pas qu’il ne s’agisse que de vous, ou bien que vous êtes hermétique à l’influence. Il est totalement normal et humain d’orienter ses questions et de leur donner une tonalité, c’est ce que nous faisons tous les jours de façon « naturelle ».

C’est pourquoi vous devrez forcer votre nature et redoubler de vigilance, avec, si possible, l’appui de personnes extérieures à l’enquête.

7. Privilégier les questions fermées

Votre questionnaire doit être rempli en moins de 5 minutes et sans grand effort. Évitez de demander aux internautes de rédiger des réponses. Privilégiez des choix fermés (oui/non, plusieurs propositions…), des échelles (noter de 1 à 10, par exemple) et des sentiments (satisfait, peu satisfait, mécontent…).

Vous pouvez toujours mettre un encart, à la fin, pour les sondés qui veulent ajouter un commentaire. Cependant, ne rendez pas obligatoire le remplissage de cette case.

8. Rendre vos questions accessibles

En plus de simplifier les questionnaires, il est important de réfléchir en se mettant à la place de son audience, et au fait qu’elle n’a pas forcément connaissance de tous les éléments de langages et de toutes les formes d’expressions.

Tout d’abord, pensez à utiliser des termes simples et compréhensibles de votre cible.

Est-ce que les abréviations ou termes utilisés au sein de votre secteur vont être compris des répondants ? Si ce n’est pas le cas, simplifiez au maximum le vocabulaire ou détaillez en explicitant les termes employés par le biais de définitions supplémentaires.

Dans la même idée de maximiser l’accessibilité aux questions, évitez absolument les « questions doubles ». Ce sont des questions où deux réponses sont attendues en même temps, et qui lors d’un questionnaire créent de la confusion.

Exemple
« Trouvez-vous les développeurs de Codeur.com efficaces et abordables ? » Ce type de question appelle deux réponses qui peuvent être différentes et biaiser, encore une fois, le questionnaire dans son ensemble.
Question double

Pour repérer et éliminer ce type de questions, ne gardez qu’un seul sens et sujet au sein de votre question, et gardez en tête que des prépositions de type « et » ou « ainsi que » entrainent généralement une association d’idées néfaste pour la bonne compréhension.

9. Recueillir la réponses à l’ensemble des questions

N’oubliez pas de demander la réponse à l’ensemble de vos questions. Sur papier par le biais d’une mention, ou sur ordinateur par le biais d’une obligation de réponse, vous pouvez ainsi pousser les répondants à fournir des réponses à l’intégralité des questions.

Pour faciliter les réponses, et éviter des réponses « au hasard » afin de terminer rapidement le questionnaire, laissez des espaces pour que les personnes puissent exprimer leur opinion et compléter par des éléments supplémentaires.

De même, assurez-vous que les propositions pour chaque question couvrent l’ensemble du spectre de réponses. Ainsi, vous vous garantissez une pertinence plus importante dans les retours.

10. Soigner le design

On ne vous demande pas de faire un graphisme ultra tendance, mais de mettre votre logo et les couleurs de votre charte graphique. Le but est que l’internaute reconnaisse l’entreprise derrière le questionnaire.

Restez simple et épuré afin que les questions soient lisibles.

11. Sélectionner le meilleur canal de diffusion

Lorsque votre questionnaire est terminé, il faut choisir le ou les canaux de diffusion (découvrez notre liste des 10 meilleurs outils pour créer un questionnaire en ligne). Sur l’espace digital, vous aurez le choix entre :

  • L’email : à vos leads et/ou clients
  • Les réseaux sociaux : avec un lien direct vers le questionnaire
  • Les Social Media Ads : vous pourrez précisément cibler les internautes
  • Sur les groupes de discussion : avec une thématique ciblée, pour bien toucher vos prospects
  • Sur les forums : même conseil que pour les groupes

12. Analyser les résultats

Quand vous avez récolté assez de réponse, vous pouvez passer à l’analyse des résultats. Il ne vous reste plus qu’à vous servir de votre enquête pour remplir vos objectifs !

 

Conclusion

La création d’un bon questionnaire prend du temps. Au-delà même des principaux points rédactionnels présentés ici, des interrogations sur votre cible (échantillonnage) ou sur le contenu de vos questions sont à soulever.

Avec ces 12 conseils et notre sélection de 10 outils, vous pourrez créer un questionnaire en ligne de qualité en toute simplicité pour réaliser vos études de marché, vos études de satisfaction, et tout autre projet.

Besoin d’aide pour élaborer et diffuser un questionnaire en ligne ? Trouvez un freelance rapidement sur Codeur.com.

Loading comments...