Hashtags : les bonnes et mauvaises pratiques

Hashtags-social

Que ce soit sur Twitter, Instagram, Google + ou Pinterest, les hashtags sont essentiels pour classer son contenu, trouver des posts sur un thème et apparaître dans la veille des utilisateurs. Cependant, pour qu’ils soient efficaces, il convient de savoir les utiliser.

Codeur vous propose un tour d’horizon des bonnes et mauvaises pratiques dans l’utilisation des hashtags.

 

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Les bonnes pratiques

Les hashtags doivent être utilisés de manière pertinente pour augmenter l’engagement des internautes et vous permettre de bénéficier d’une visibilité plus importante. Voici 3 bonnes pratiques à suivre :

 

Utiliser un hashtag tendance

Pour étendre votre visibilité, utilisez un hashtag populaire qui symbolise les tendances suivies par des millions d’internautes. Celui-ci peut avoir un rapport avec le sujet du post, la saison, un événement spécial, le jour de la semaine, etc.

Pour connaître les hashtags tendance, utilisez des outils comme :

 

Utiliser un hashtag en rapport avec votre activité

Pour cibler une audience qualifiée pour votre activité, et donc obtenir un excellent taux d’engagement, utilisez un hashtag en rapport avec votre secteur d’activité.

Vous apparaîtrez alors dans la veille des internautes qui s’intéressent à votre secteur. Vous augmentez ainsi vos chances de recruter des abonnés de qualité, qui ont le potentiel pour devenir clients.

 

Utiliser les hashtags « rendez-vous »

En ajoutant constamment le même hashtag à une publication hebdomadaire (#instamonday ou #followfriday), vous instaurez un rendez-vous incontournable pour les internautes.

Vous bénéficiez également d’une visibilité plus importante, dans la mesure où ces hashtags sont populaires. Les contenus que vous publiez doivent néanmoins suivre une ligne éditoriale cohérente et pertinente.

 

Les mauvaises pratiques

En adoptant de mauvaises pratiques, vous ne parviendrez pas à susciter l’intérêt des internautes. Vous pouvez même les faire fuir. Alors, voici 3 pratiques à ne jamais suivre !

 

#ProposerDesHashtagsARallonge

Les hashtags ont pour objectif de permettre aux internautes de trouver rapidement un contenu intéressant. En voulant cibler une niche, vous pouvez avoir le réflexe de proposer un hashtag à rallonge.

Malheureusement cette méthode est contre-productive. Plus le mot est court, plus il a une chance d’être recherché. Préférez intégrer plusieurs hashtags courts qu’un seul beaucoup trop long.

 

Utiliser les hashtags des marques concurrentes

Les hashtags vous permettent de rendre accessible votre contenu à un large public. Lorsque vous utilisez le hashtag d’une marque concurrente, les internautes ne parviendront plus à vous dissocier. Sans compter que cela donne une très mauvaise image de votre entreprise…

Créez plutôt votre propre hashtag pour vous distinguer de la concurrence ! Avec le nom de votre marque et un mot percutant comme « addict », « bio » (si vous êtes une marque bio, bien sûr), « com »…

 

Abuser des hashtags

De nombreux internautes ont pris l’habitude d’insérer, à tort, une trentaine de hashtags dans leur post pour obtenir plus de « Like » ou pour augmenter la portée organique de leur contenu. N’abusez surtout pas des hahstags, limitez-vous à 2 ou 3 par publication.

En utilisant trop de hashtags, vous ne parviendrez à intéresser que des spammeurs ou des utilisateurs qui souhaitent que vous les suiviez en retour. L’abus de hashtags atténue la portée qualitative de votre message. Sans compter que cela alourdit considérablement votre légende… Privilégiez l’utilisation de 3 à 5 hashtags uniques et mémorables.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

Prêt à augmenter l’engagement sur vos publications social media ? Respectez les bonnes pratiques de cet article et surtout, n’hésitez pas à vous appuyer sur l’expertise d’un professionnel en postant votre annonce sur Codeur !

→ Pour approfondir : Découvrez nos conseils pour performer sur Facebook.

Hashtags : les bonnes et mauvaises pratiques
4.4 (88.57%) 7 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *