Messages tronqués sur Gmail : que faire ?

gmail

Gmail tronque nos e-mails, cachant son contenu complet derrière un lien  « Afficher tout le message » ! Cela veut dire que vos abonnés qui utilisent Gmail ne verront pas le contenu de vos courriels en entier, à moins qu’ils ne cliquent sur le lien « Afficher tout le message ». Ce n’est pas tout : votre code de suivi (qui se trouve généralement en bas de votre e-mail) sera coupé lui aussi. Comment connaître exactement le taux d’ouverture ?

Cette « coupure » peut également avoir un impact négatif sur votre délivrabilité. Le lien « Se désabonner » se trouvant au bas de vos courriels, si un abonné décide de ne plus recevoir vos e-mails mais ne trouve pas le lien de désabonnement, il sera tenté de choisir la facilité est de marquer le courrier en spam. La cata ! Même sans parler de Gmail, un e-mail ainsi tronqué, sans lien de désabonnement apparent, ne répond plus aux lois en vigueur pour lutter contre le spam.

Nous vous présentons ici quelques astuces qui vous permettront non seulement d’éviter que cela ne se produise, mais aussi d’augmenter le taux d’ouvertures et de clics de vos campagnes chez les utilisateur de Gmail.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

Mais pourquoi Gmail tronque mes emails ?

email tronqué Gmail

Si votre newsletter pèse 102 kB ou plus, Gmail « tronque » votre message en insérant « [Message tronqué] », ainsi qu’un lien vers le message entier.

Il est pourtant très facile pour une newsletter de dépasser ce seuil fatidique de 102 Ko.

L’email en question est en fait constitué de l’ensemble du code qui structure votre courrier électronique, parmi lesquels on recense les éléments comme :

  • le texte,
  • les codes de suivi de vos liens,
  • les URLs,
  • le HTML
  • et le CSS utilisés pour styliser le contenu.

Pour corser le tout, les spécialistes du marketing ont le plus grand mal à maintenir un poids inférieur à 102 ko, car beaucoup d’entre eux proposent une mise en page responsive, pour s’assurer que leurs courriels sont attrayants aussi bien sur mobile, desktop et tablette.

Dans certains cas, cela demande donc jusqu’à trois « medias queries » différentes – chacune représentant plusieurs milliers d’octets de code – pour rendre un courriel responsive.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Que pouvez-vous faire pour éviter que votre courrier électronique ne soit coupé par Gmail ?

Gmail message tronqué

Tout d’abord, vous devrez surveiller le codage : vous devez faire très attention à la limite de 102 Ko pour vos campagnes de marketing par email. Il vous faut faire preuve d’une grande sobriété dans le code et construire votre email de manière minimaliste. C’est bon pour vous, et aussi pour la planète. Chaque octet compte dans un email !

Voici quelques conseils pour y parvenir :

1. N’incluez que des informations pertinentes dans vos courriels.

Pour fournir des informations supplémentaires, ajoutez des hyperliens qui dirigent les abonnés sur votre site web.

Limitez votre campagne à un message unique, clair… et léger ! C’est aussi le meilleur moyen de convertir !

2. Ne copiez – collez jamais le contenu d’un logiciel de traitement de texte ou de votre site web

Cette pratique peut ajouter un code de formatage supplémentaire au code sous-jacent de votre courriel sans que vous vous en rendiez compte.

Les classes CSS de votre site web n’étant pas les mêmes que celle de votre mise en forme sur votre logiciel de Newsletter, ces classes seront présentes mais ignorées : vous ne verrez pas de différence visuelle, mais le poids de votre email, lui, en pâtira.

À savoir
D’ailleurs tous les styles CSS ne sont pas supportés par les clients mails : évitez d’ajouter des tonnes de CSS qui ne servent à rien.

3. Attention aussi aux URLs

Il n’est pas conseillé d’utiliser certains raccourcisseurs d’URLs tels que Tiny.url ou Bitly, car vos courriels auraient de grandes chance d’être pris dans les filtres anti-spam.

Attention
Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas les raccourcir au maximum !

4. Minimisez votre code

Cela implique, par exemple, de supprimer les commentaires de votre code, ainsi que les espaces, les doubles espaces, les sauts de ligne et les tabulations. Il existe également des outils en ligne qui permettent de minifier automatiquement les messages électroniques.

Attention
Allez-y doucement, certains outils de minification puissants peuvent rendre vos mails illisibles dans certains clients mail.

N’oubliez pas qu’une fois le code réduit au minimum, il est difficile à lire et à utiliser, alors faites-en votre dernière étape.

5. Placez vos liens techniques en haut de l’email

Pour vous assurer que vos emails soient toujours en règle et obtenir des statistiques précises, placez vos liens de désabonnement, code de suivi et « visualiser sur le navigateur web » dans la partie haute de votre email.

6. Prévisualisez toujours vos e-mails avant de les envoyer

En plus d’utiliser des outils de test en ligne tels que Email on Acid, vous pouvez également envoyer le courriel à votre propre compte Gmail, juste pour vous assurer qu’il s’affiche correctement.

Attention
Veillez à le renommer à chaque envoi, car Gmail regroupe les emails ayant le même objet dans une seule conversation, alourdissant celle-ci au fur et à mesure. Cela fausserait votre test…

 

Vous avez désormais toutes les clés en main pour réduire au maximum le poids de votre message pour qu’il fasse moins de 102ko, et éviter ainsi qu’il soit tronqué par les messageries Gmail.

Attention toutefois, optimiser votre newsletter pour Gmail ne veut pas dire qu’elle s’affichera correctement sur les autres messageries ! Outlook notamment peut vous donner du fil à retordre… Demandez les conseils d’un expert en emailing freelance pour des emailings s’adaptant à toutes les boîtes de réception !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *