Freelances : 4 types de clients à prospecter

Freelances : 4 types de clients à prospecter

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Freelance. Voir les freelances disponibles

Les freelances sont libres de choisir leurs missions et avec qui ils souhaitent travailler. Bien sûr, ce choix se fait en fonction de l’expertise du freelance et de son domaine d’activité.

Dans cet article, nous recensons les 4 types de clients à prospecter par les freelances, avec les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux !

1. Le particulier

Dans certains cas, un particulier peut faire appel à un freelance et solliciter son aide pour la réalisation de son projet personnel. Un photographe amateur peut par exemple rechercher un développeur web pour lui construire un site web sur lequel diffuser ses œuvres. De la même manière, un photographe professionnel et freelance peut assurer les photos de mariage d’un couple de particuliers.

Les avantages :

  • Souvent le particulier n’a pas de grandes contraintes et laisse le freelance relativement libre dans son travail.
  • Cette liberté permet au freelance de travailler plus rapidement lorsqu’il est sollicité par un particulier.
  • Facturer un client particulier est optionnel pour les prestations inférieures à 25€ (mais bien évidemment, obligatoire au-delà de ce montant). Le particulier a tendance à payer très rapidement.

Les inconvénients :

  • Un particulier paie sur ses deniers personnels et ne possède pas la trésorerie d’une entreprise. Son budget risque donc d’être serré.
  • Il est nécessaire de fournir au client particulier des Conditions Générales de Vente avant de débuter la mission.

À lire aussi : 6 conseils pour approfondir votre connaissance client

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

2. Les start-ups

L’expertise du freelance ainsi que sa flexibilité, supérieure à celle d’un salarié, sont à même de séduire les start-uppers quel que soit le stade de développement de leur entreprise. C’est pourquoi il est courant qu’une start-up s’entoure de plusieurs freelances dans la phase de son développement.

Les avantages :

  • Les projets sont toujours innovants et l’ambiance de travail est le plus souvent décontractée. Même pour un projet sérieux, le faible nombre de membres dans l’équipe (le plus souvent jeune) apporte une convivialité qu’on ne retrouvera pas forcément chez les autres types de clients.
  • Autre originalité, les délais de paiement des prestataires sont souvent courts et n’excèdent que rarement les 15 jours.

Les inconvénients :

  • Le budget d’une start-up peut varier de 1 à 100 et dépend de son stade de développement, des levées de fonds éventuelles, de la présence d’un business angel, etc.
  • Dans la mesure où le freelance coûte moins cher qu’un salarié pour une entreprise, il faut rester vigilant et surveiller le fait que la mission ne se transforme pas en salariat déguisé.

Les start-ups

3. Les agences

À court, moyen ou long terme, une agence peut s’offrir les services d’un freelance. C’est souvent le cas lorsqu’une expertise ou une compétence n’est pas disponible parmi les employés de l’agence.

Les avantages :

  • Entre l’équipe de l’agence et leurs clients, travailler pour une agence est un excellent moyen d’agrandir son réseau professionnel. Dans une agence, les projets sont variés et les profils clients très différents.
  • La majeure partie du temps, les agences sont plutôt généreuses sur le budget.

Les inconvénients :

  • Hélas, pas toujours : il existe des agences qui tirent les prix à la baisse pour s’assurer de signer un contrat, en ne se préoccupant pas de la rémunération de leurs sous-traitants.
  • Le paiement des factures est souvent fait à 30 jours, comme la loi française l’impose dans les échanges entre professionnels.

Les agences

4. Les grands groupes

S’ils clôturent cette liste, c’est que les grandes entreprises ne sont pas les premiers auxquels on pense lorsque l’on parle de travail en freelance. Et pourtant, ces entreprises aussi sont susceptibles de faire appel à des travailleurs indépendants pour des projets ponctuels très variées : développeur, consultant, designer, copywriter, etc.

Les avantages :

  • Une grande entreprise aura tendance à faire travailler les mêmes freelances régulièrement. De fait, le freelance peut trouver un client fidèle pour lequel il s’est imprégné de sa culture d’entreprise.
  • Fidélité, et générosité : les grands groupes sont souvent les plus généreux avec les freelances.

Les inconvénients :

  • Dans les grands groupes, le travail est souvent réalisé en équipe et la plupart des grandes entreprises ont des process de validation complexes doublés d’une certaine lenteur d’exécution. Ces process sont très précis et doivent être suivis à la virgule près : c’est une manière de travailler qui peut convenir à certains freelances mais pas à tous.
  • Par ailleurs, une fois le travail du freelance accompli, ce dernier passe souvent par de nombreux services de l’entreprise et remonte de plusieurs échelons : cela représente beaucoup de monde, et tous ont un droit de regard sur le travail, font des remarques, demandent des corrections…
  • En plus d’avoir un système de facturation complexe, le paiement du freelance est lent et se fait en 30 à 45 jours et même 60 jours pour certaines grandes entreprises. Il faut s’assurer de posséder ce genre d’informations utiles dès le début de la collaboration (notamment le bon contact à la comptabilité, pour pouvoir lui transmettre la facture le moment venu).

À lire aussi : Freelance : faut-il se spécialiser ou non ?

Notre astuce

Trouvez de nouveaux clients rapidement en vous inscrivant sur Codeur.com ! Répondez aux projets publiés dans votre domaine d’activité et échangez avec les prospects via la messagerie sécurisée. Avec un profil bien rempli et des candidatures sérieuses, vous remporterez rapidement de nouvelles missions !

Les webinaires à venir