8 erreurs qui peuvent ruiner votre campagne emailing

Erreurs qui peuvent ruiner une campagne emailing

Atout majeur de votre stratégie marketing, l’emailing est un outil indispensable.

Cependant, mal utilisé, ses résultats peuvent être faibles, voire inexistants. Alors, qu’à l’inverse, une exploitation pertinente de cet outil de communication peut doper vos ventes, ainsi que la fidélité client.

Voici justement 8 erreurs majeures qui peuvent ruiner votre campagne emailing.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

1) Penser que la planification est inutile

Une campagne emailing ne s’improvise pas : ne pas planifier et travailler en amont son contenu peut vous coûter cher…

Un mail fait à la va-vite peut comporter des erreurs de frappe qui, au mieux, n’auront aucun impact sur votre cible, au pire, entacheront votre image professionnelle.

Par ailleurs, la planification d’une opération emailing vous aide à détecter des moments importants pour vos ventes : une saison, une célébration, un jour férié, le lancement d’un nouveau produit, etc. Ce qui garantit le succès de votre business !

2) Acheter un fichier d’emails

Grossir le nombre d’envois en achetant des listes vous coûtera de l’argent, un taux d’ouverture très faible et un retour sur investissement inexistant.

Vous risquez d’acheter un fichier d’adresses obsolètes, d’accroître votre taux de bounce et d’être jugé comme spammeur par votre FAI.

Ajoutons qu’il est illégal d’envoyer un mailing promotionnel sans l’autorisation explicite des destinataires. Non, vraiment, c’est une mauvaise idée !

Ciblez vos envois vers des clients identifiés, qui se sont inscrits à votre newsletter, qui ont téléchargé un contenu sur votre site ou acheté un produit sur votre e-commerce. Vous obtiendrez une bien meilleure délivrabilité et un ROI plus important.

3) Négliger l’objet

L’objet de votre email est déterminant pour en faire un message lu ou non. S’il est trop long ou trop court, le client n’ira pas plus loin.

L’objet doit susciter l’envie tout en spécifiant la nature unique et exclusive de votre campagne. Par ailleurs, il doit à tout prix ne pas contenir de spam words.

4) Ne pas adapter votre offre

Au même titre que l’objet, le contenu ne doit pas être trop long. Il doit, évidemment, présenter un réel intérêt pour votre cible.

Votre client doit être récompensé pour sa curiosité avec une offre qu’il ne peut refuser, parce qu’elle est exceptionnelle, en accord avec ses besoins, inédite, etc.

 

Lecture d'un email marketing

 

5) Mettre plus d’images que de texte

Les boites de messagerie sont parfois configurées pour ne pas afficher les visuels par défaut. Si vos emails ne contiennent que des images, beaucoup d’entre eux arriveront vides chez leurs destinataires.

Nous en revenons à l’erreur précédente : travaillez les textes pour qu’ils donnent envie aux destinataires d’afficher les photos de l’email ou de visiter votre site internet.

6) Oublier le call-to-action

Votre client a ouvert et lu votre email. Et après ? Il doit effectuer une action, n’est-ce pas ? Cependant, il attend de votre message qu’il le guide vers ce qu’il doit faire.

Sans call-to-action, vous éludez la vocation même de votre campagne : vous faire connaitre et vendre.

Encouragez l’internaute avec des verbes d’action : « Acheter », « Précommander », « En profiter », « En savoir plus »…

7) Communiquer à tort et à travers

Les envois trop fréquents impactent négativement l’intérêt de vos clients potentiels et ternissent votre image de marque. Ils finiront par se désabonner ou pire, vous reporter comme spammeur.

La subtilité d’une stratégie emailing repose sur le choix d’une fréquence qui permette de ne pas vous faire oublier, sans être trop envahissant.
Notre conseil : envoyez 1 newsletter par semaine, au maximum.

8) Ignorer les appareils mobiles

50 % des mobinautes suppriment un mail qui ne s’affiche pas correctement sur mobile. Alors qu’un contenu qui s’affiche de manière adaptée à un fort pouvoir de conversion : les revenus générés par les emails lus sur smartphone ont progressé de 37 % en 1 an.

Vérifiez toujours la compatibilité et le design de votre email sur petits écrans avant l’envoi.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

Bien étudiée, votre stratégie emailing devient un canal de conversion très efficace. Ne négligez pas le design, qui doit donner envie aux internautes de cliquer, qu’ils soient sur mobile et desktop.

Vous pouvez faire appel à un graphiste professionnel sur Codeur pour réaliser un template responsive, moderne et en accord avec votre charte graphique.

8 erreurs qui peuvent ruiner votre campagne emailing
4 (80%) 4 votes

Un commentaire

  1. Un excellent article ! Ne pas oublier qu'il ne sert à rien de faire un pavé, personne ne va vous lire. Une erreur que tout le monde fait dans l'emailing c'est de ne pas aller au but.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *