Création d’entreprise : comment choisir le bon associé ?

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Entrepreneuriat. Voir les freelances disponibles

Envie de vous associer dans la formidable aventure de l’entreprenariat ?
Très bonne idée !
Mais comment choisir le partenaire idéal pour ce « mariage professionnel » ? Voici tout ce qu’il faut savoir.
 

Choisir un associé pour les bonnes raisons

L’envie de choisir un associé est souvent justifiée par 4 raisons.

  • La première est économique :  vous souhaitez ouvrir votre business à une ou plusieurs autres personnes pour vous renforcer financièrement.
  • Un associé pourrait aussi vous apporter un carnet d’adresses ou une certaine notoriété. Des atouts non négligeables sachant que le réseau constitue un levier puissant pour le développement d’une entreprise.
  • Il peut aussi posséder des compétences utiles au développement de votre projet. Même si la polyvalence est une qualité majeure dans l’entrepreneuriat, il y a parfois des domaines dans lesquels nous manquons de ressources personnelles. Trouver une personne complémentaire peut s’avérer utile pour étendre son champ d’action.
  • L’entrepreneuriat, c’est beaucoup de choix à faire et de décisions à prendre. Avoir une autre personne avec qui échanger, réfléchir et partager ses idées peut s’avérer rassurant.

Ce sont les 4 principales raisons de s’associer : il faut que cette collaboration apporte une valeur ajoutée à l’entreprise.
 

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

Choisir un entrepreneur dans l’âme

C’est votre premier challenge. Si votre associé réunit toutes les qualités pour vous aider, mais qu’il est incapable de faire face aux défis et incertitudes inhérents au statut de chef d’entreprise, il vous abandonnera au milieu de la première tempête.
Soyez sûr de choisir un véritable entrepreneur qui connaît et assume les risques de porter un projet. Il doit bien connaître les différences entre le statut de gérant et de salarié, notamment au niveau de la sécurité de l’emploi, des responsabilités professionnelles et du rythme de travail.

À lire aussi : Jeunes chefs d’entreprises : 7 erreurs trop répandues

 

Avoir une même vision

Pour assurer la réussite de votre projet, vous devez être sur la même longueur d’onde sur des points fondamentaux comme le futur de l’activité, les investissements à faire, la stratégie de développement, les valeurs de l’entreprise…

Important :En cas de divergence, il est essentiel de crever l’abcès immédiatement, pour vérifier qu’un éventuel compromis est possible. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas l’associé qu’il vous faut.

 

Des compétences complémentaires

Privilégiez un profil qui possède des compétences différentes des vôtres et qui pourra apporter une valeur ajoutée à votre entreprise. Ce sera toujours une compétence en moins à embaucher et cela permet aussi d’avoir une vision bien plus cohérente de l’activité.
Malgré tout, si vous avez le coup de foudre pour un candidat avec les mêmes compétences que vous, répartissez-vous les tâches pour gagner du temps et éviter de vous marcher dessus. Que chacun s’occupe du poste dans lequel il excelle.

N’hésitez pas à établir des fiches de poste (qui peuvent évoluer avec le temps) pour que chacun puisse avoir une vision précise de ses missions.

À lire aussi : Startup : 10 organismes qui vous aident à créer votre entreprise

 

Confiance et dialogue

Le développement d’une entreprise est un chemin éprouvant, ce n’est pas un secret. S’associer, c’est accepter de traverser toutes ces épreuves à plusieurs, pour le meilleur et pour le pire. Il faut alors s’assurer que vous puissiez avoir confiance en votre associé.
Parfois, il est naturel de s’orienter vers ses proches, ce qui semble être une solution confortable. Il est plus simple d’intégrer à son entreprise des personnes qu’on connait, plutôt que de parfaits inconnus. Pourtant, toutes les bonnes relations ne peuvent pas se transformer en bonnes associations professionnelles : restez vigilants.
Il est d’usage de bien tester les caractères, la vision des choses et les aspirations de chacun avant de se lancer : il serait dommage d’entacher une relation de longue date en cas de mésentente.

 

Faites une petite enquête sur la personne

Ouvrir les portes de votre projet personnel à une tierce personne est toujours risqué. Assurez-vous de collaborer avec une personne fiable va propulser votre projet (et non l’inverse).
Beaucoup d’entrepreneurs conseillent de travailler avec une personne que vous connaissez déjà, en qui vous avez confiance. Que vous ayez cette chance ou pas, faites votre petite enquête sur votre futur associé.

Renseignez-vous sur sa situation juridique et financière, son expérience et sa réputation dans le milieu professionnel.

À lire aussi : 4 conseils pour trouver votre nom d’entreprise

 

Protégez-vous avec un pacte d’associés

Une association se prépare en établissant les règles de votre aventure commune. Un pacte d’actionnaires ou un pacte d’associés (selon le type de structure) vous permettra de mettre au clair tous les points importants.
Ce document définira les règles liées au partage des pouvoirs, à la répartition des bénéfices et au règlement des litiges.
Pensez aussi à spécifier les modalités de cession des parts d’un associé, une clause de non-concurrence et tout ce que vous jugez utile à cette association. Néanmoins, pour rendre ces documents officiels, pensez à les faire superviser par un avocat d’affaires.

À lire aussi : Pacte d’associés : les principales clauses à inclure

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, s’associer peut se révéler être une réelle force dans la réussite de son entreprise. Il faut néanmoins garder en tête que c’est une étape qui demande de la réflexion : précipiter le choix de son associé fait partie des erreurs à ne pas commettre en étant entrepreneur.
Alors, prêt à vous associer ?

1 commentaire