Entreprise : 8 étapes pour la budgétiser sans investisseurs

image-a-la-une-article-codeur-entreprise-investisseurs

Vous voulez lancer votre propre entreprise et en avoir le contrôle total ? Pas question d’avoir des comptes à rendre à un quelconque investisseur sur vos décisions, vos produits et autres…

C’est tout à fait possible, si vous disposez d’un certain budget et êtes prêt à faire des efforts pour réaliser votre rêve !

Voici 8 étapes pour budgétiser sa petite entreprise, sans investisseurs.

 

Les entreprises concernées

Toute activité professionnelle ne peut pas forcément se lancer sans investissement. Nous avons ainsi sélectionné les activités uniquement concernées et ayant la possibilité de se développer facilement sans investisseurs :

  • Activités d’intermédiaire : vendeur à domicile par exemple,
  • Activités artisanales nécessitant peu de matériel,
  • Services à la personnes,
  • Activités exercées au domicile des clients ou chez soi (réflexologue, sophrologue, etc.),
  • Activités de conseil ou de formation,
  • Etc.

 

1. Épargner autant que possible

La meilleure façon de démarrer votre entreprise est de pouvoir supporter toutes les dépenses sans vous endetter. Durant votre préparation au lancement de votre entreprise, vous devez épargner le plus possible.

Attention
De petits sacrifices seront certainement nécessaires, comme moins de sorties au restaurant, suspendre vos abonnements inutiles et éviter les voyages…

 

2. Rassembler de l’argent

L’argent comptant sera votre premier besoin pour lancer votre business.

Rassemblez donc toute votre épargne et placez-la sur un compte-chèques ou un compte professionnel. Cette précaution possède deux utilités :

  • Avant de vous prêter de l’argent, les banques et autres institutions de financement vérifieront le temps que votre argent a passé sur votre compte. Ouvrir son compte et placer son argent dès le début est donc un indice positif.
  • L’argent ainsi placé sera moins tentant ! S’il reste disponible sur votre compte courant, vous risquez de puiser dedans pour des dépenses inutiles.

 

3. Travailler à temps partiel

Au départ, le revenu de votre entreprise ne sera pas suffisant pour payer toutes vos factures et faire vivre votre famille.

Notre conseil
Pour vous assurer un revenu supplémentaire, travaillez à temps partiel. Cela signifie que vous devrez peut-être travailler la nuit ou en fin de semaine, pour ne pas interférer avec les heures d’ouverture de votre propre société.

 

4. Vendre ce dont vous n’avez pas besoin

Vous avez une voiture qui dort au garage ? Des dizaines de vêtements que vous n’avez pas portés depuis au moins un an ? De vieux meubles restés chez vos parents ?

Vendez tous ces biens inutiles pour investir dans votre entreprise ou vous aider à payer vos factures.

 

5. Emprunter sagement

Peu importe combien vous économisez, il se peut que vous ayez besoin d’emprunter de l’argent pour commencer.

Vous aurez le choix entre plusieurs types de prêts :

  • Les prêts garantis,
  • Commerciaux non garantis,
  • Les prêts SBA et les prêts personnels.

Pour chacune des options, pesez le pour et le contre et montrez-vous raisonnable.

N’empruntez pas plus que vos besoins et surtout, pas plus que votre capacité de remboursement.

 

6. Économiser de l’argent sur les achats

Vous pouvez économiser en achetant des meubles et autres équipements de seconde main au lieu du neuf.

Travaillez chez vous autant que possible.

Important
Si vous avez besoin de locaux ou d’entrepôts, choisissez des zones éloignées du centre-ville pour économiser sur le loyer.

Même si vous ne commencez pas avec l’équipement de vos rêves, votre entreprise aura plus de capital pour soutenir son lancement. Après avoir réalisé vos premiers bénéfices, vous pourrez alors le réinvestir en équipement.

 

7. Joindre l’utile avant l’agréable

Faites la différence entre ce dont votre entreprise a besoin et ce que vous voulez.

Y a-t-il des choses dont vous pouvez vous passer pendant un certain temps ? Certains articles peuvent-ils attendre jusqu’à ce que vous puissiez vous les payer ? Si oui, soyez patient.

Occupez-vous de ce dont vous avez besoin d’abord, puis de ce que vous voulez quand vous pouvez vous le permettre.

 

8. Formez-vous autant que possible

Vous serez à coup sûr amené à devoir faire appel à des professionnels pour le développement de votre entreprise, à un moment donné de son expansion, pour la création d’un site internet, par exemple.

Notre conseil
Soyez curieux et désireux d’apprendre à connaître toutes les facettes de votre activité. Vous pourrez alors économiser en travaillant vous-même le référencement de votre site web plutôt que par l’intermédiaire d’un professionnel.

Attention ! Il ne s’agit pas de devenir un expert dans tous les domaines de compétences. Mais plus vous apprendrez à vous débrouiller seul, moins vous aurez besoin de l’aide d’un prestataire externe. A l’inverse, certains projets nécessiteront de vrais compétences qui vous obligeront à déléguer, comme la rédaction web par exemple.

 

Démarrer son entreprise avec un capital généré par vos seuls revenus est possible, à condition d’avoir des besoins limités et de savoir économiser. S’il n’est pas toujours facile de diminuer son train de vie, dites-vous que c’est pour mieux l’augmenter ensuite !

Et si vous faisiez appel à un prestataire freelance pour vous accompagner dans la création de votre petite entreprise ? Recevez de nombreux devis gratuitement en déposant votre projet sur Codeur.com !

Un commentaire

  1. Bof !... Rien de bien exceptionnel...

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *