8 erreurs à ne pas commettre lors d’une étude de marché

etude-marche

L’étude de marché est une partie importante d’un business plan. C’est elle qui va vous dire clairement si votre projet est viable ou non. Il s’agit d’une photographie de votre marché à un instant précis.

Grâce à cette étude réalisée méthodiquement, vous pourrez entrevoir les opportunités professionnelles. Elle vous permet d’estimer la potentialité de votre produit ou de votre service et de vous projeter dans l’avenir. Toutefois, certaines erreurs sont à éviter pour le bien-être de votre projet !

 

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Internet n’est pas la seule source de recherche

Bien qu’Internet soit une source inépuisable de renseignements et d’informations, ce n’est pas la seule. Il serait dangereux de ne se fier qu’aux informations présentes sur le web. Certes, elles sont facilement accessibles, mais ne sont pas entièrement fiables.

Des établissements comme les CCI (chambres des commerces et industries) ou les CM (chambres des métiers) sont également à votre disposition. Ils peuvent vous fournir de précieuses informations sur l’état des marchés, le taux d’ouverture, mais aussi de fermetures des entreprises dans votre secteur.

Vous pouvez les solliciter très facilement par email ou en demandant un rendez-vous avec un conseiller. Certains services sont bien évidemment payants, pensez donc à demander un devis.

Votre cible peut elle aussi participer à votre étude de marché, notamment lorsque vous développez une stratégie de crowdsourcing.

Choisir une zone géographique trop réduite

Votre ambition est-elle de vendre vos produits et vos services à la planète entière ? Si tel est le cas, votre étude de marché sera compliquée à mener. Mieux vaut bien cibler votre audience pour bien la connaître. Si votre cible est le grand public en France, établissez des personas pour comprendre ses attentes.

N’oubliez pas non plus que selon les régions de l’hexagone, les offres et services peuvent être différents. Il faut aussi en tenir compte dans l’étude de marché.

 

Sous-estimer le marché concurrentiel

Quand on évoque le marché concurrentiel, on pense immédiatement aux concurrents directs. Or, on oublie trop souvent qu’il existe des concurrents indirects. Leur cœur de métier n’est pas le vôtre, mais une partie de la gamme de produits ou services peut être en concurrence avec votre business.

Comme vous n’avez pas pensé à creuser votre étude dans ce sens, vous risquez de les découvrir trop tard et cela peut être préjudiciable pour votre projet.

Vous pouvez vous aider de notre guide pour établir un mapping concurrentiel.

 

Penser qu’on peut créer un besoin

Les entrepreneurs qui créent réellement un besoin auprès de leur public sont rares. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas y arriver, mais c’est compliqué. Dans 99% des cas, vous intégrez votre projet à un marché déjà existant… et c’est bien plus rassurant !

 

Sonder le marché avec des questions trop vagues

Internet (on y revient) est un outil formidable qui vous permet de jauger avec plus ou moins de précisions les attentes de votre future clientèle. Le problème que vous pouvez rencontrer est la communication.

Comment vous adressez efficacement à votre cible ? Lors de vos sondages, pensez à poser des questions précises, à bannir le jargon ou encore à utiliser des outils accessibles par votre cible.

 

Mal choisir son échantillon représentatif

Le choix de l’échantillon représentatif pour une étude de marché est primordial. Les personnes interrogées doivent correspondre à vos personas. Si ce n’est pas le cas, vos résultats seront forcément biaisés.

Pour bien cibler votre sondage et votre échantillon, pensez à poser les bonnes questions au tout début de votre sondage par exemple. Ainsi, vous disposerez de résultats exploitables.

 

Oublier de faire une veille juridique

La réglementation de certains business peut être un véritable frein à l’entrepreneuriat. Vous pouvez vous retrouver stupidement bloqué à cause d’une autorisation manquante ou d’une loi modifiée récemment.

Organisez une veille juridique dès le début de votre projet de business. Là encore, la CCI ou la CM sont les organismes qui peuvent vous orienter pour obtenir les informations nécessaires en matière juridique. Vous pouvez également consulter les experts : comptable, juriste, avocat, etc. Certains cabinets organisent même des permanences gratuites dans les CCI.

 

Ne pas anticiper les tendances

Les tendances du marché sont essentielles pour votre étude de marché. Si votre secteur est en croissance, c’est un excellent signe mais pas un gage de réussite. Vous devez pouvoir situer votre marché dans son processus (marché en croissance ou proche de la saturation ?). Ensuite, les tendances par secteur sont aussi importantes.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Qu’elles soient technologiques, d’actualité ou révolutionnaires, tenez-vous informé par une veille sérieuse pour ne rien manquer de l’évolution de votre marché. Votre étude n’en sera que plus probante et prouvera que vous êtes conscient des difficultés et des opportunités.

 

Si vous avez besoin d’aide pour réaliser votre étude de marché, nos freelances sont à votre disposition. Postez dès maintenant votre annonce sur Codeur  !

Si vous comptez travailler avec un freelance, voici nos conseils pour rédiger un brief efficace.

8 erreurs à ne pas commettre lors d’une étude de marché
5 (100%) 6 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *