Portage salarial : avantages et inconvénients

Avantages et inconvénients du portage salarial

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Entrepreneuriat. Voir les freelances disponibles

Le portage salarial présente des avantages et des inconvénients. Mais dans tous les cas, il constitue une alternative intéressante lorsqu’il s’agit de vous orienter vers la création d’une entreprise.

Certes, vous ne pouvez pas négliger les inconvénients reposants essentiellement sur son formalisme et le ticket d’entrée.

Mais ces éléments peuvent être compensés par le fait d’obtenir le statut de salarié et une certaine souplesse que vous apprécierez au quotidien.

Définition du portage salarial

D’un point de vue juridique, la définition désigne d’une part la relation entre une entreprise de portage salarial au profit d’une entreprise cliente. Pour cela, il est impératif d’établir un contrat commercial en fonction de la mission. Deuxièmement, l’établissement du contrat de travail entre le salarié porté et l’entreprise de portage salarial.

C’est en 1980 que cette forme hybride a vu le jour, mais plutôt de façon confidentielle. Aujourd’hui, il s’agit d’une véritable alternative au statut de salarié et à celui d’auto entrepreneur. Voilà pourquoi le portage salarial est en plein essor, permettant à de nombreuses personnes de prospérer dans leur activité, tout en possédant une marge de sécurité non négligeable.

avantages du portage salarial

+250 000 freelances disponibles sur Codeur.com

Recevoir des devis gratuits

Rapide, gratuit et sans obligation

Le portage salarial et les avantages

La protection du salarié avec une souplesse dans son travail

Si de nombreuses personnes font le choix du portage salarial, c’est grâce à un avantage indéniable par rapport au statut spécifique. En effet, vous disposez d’une véritable autonomie assez similaire à celui du statut d’auto entrepreneur. Mais la différence majeure repose sur le fait que vous disposez d’une protection sociale au même titre qu’un salarié.

Pour faire simple, le salarié porté est en mesure de fixer sa propre tarification et de choisir ses clients. C’est une souplesse particulièrement appréciable d’autant qu’il reste libre sur les modalités d’exécution. Il décide lui-même du temps de travail nécessaire et il module ses horaires selon ses envies.

Cependant, cette souplesse dans le mode de travail lui permet en plus d’avoir les avantages du statut de salarié.

Il s’agit d’un filet de sécurité particulièrement appréciable, notamment dans une activité nouvelle avec des revenus qui ne sont pas toujours fixes. Les avantages portent alors sur l’assurance-maladie, mais également sur la complémentaire santé, le chômage et la retraite.

Se lancer pleinement dans son activité grâce au portage salarial

Parmi les autres avantages du portage salarial, nous pouvons citer l’absence de contrainte sur le plan administratif. En effet, de nombreuses personnes n’osent pas sortir du statut de salarié, non pas à cause d’un manque de compétence technique par rapport à leur activité, mais plutôt à cause des nombreux documents à remplir et à suivre régulièrement.

Bien que la gestion administrative d’une activité soit obligatoire, le salarié porté n’aura plus à s’en soucier. Que ce soit pour le suivi de la comptabilité, le calcul de l’impôt sur les sociétés, la définition de la structure juridique et du contrat commercial, ils seront directement pris en charge par la société de portage.

Un véritable soulagement afin d’éviter les complications administratives, tout en ayant la certitude que les documents obligatoires soient bel et bien tenus. Il s’agit non seulement de démarches administratives, mais également comptables et juridiques.

Bien évidemment, ce service n’est pas offert par la société de portage, des frais de gestion seront directement imputés au salarié porté.

Afin de conclure un contrat commercial, il est nécessaire que ce dernier soit rédigé de la bonne manière. Encore une fois, le salarié porté n’aura pas à s’en soucier, l’entreprise de portage rédigera la facturation en bonne et due forme par rapport aux différents éléments négociés et par rapport à votre point de vue. En aucun cas, le contrat commercial ne sera rédigé en votre défaveur.

Bien évidemment, vous devez vous acquitter de cotisations sociales qui seront directement comptabilisées dans la comptabilité de l’entreprise.

Mais ce n’est pas tout, certaines sociétés spécialisées dans le portage salarial vont encore plus loin en proposant à ses clients de couvrir la moindre défaillance de paiement ou le moindre retard. Une fois de plus, il s’agit d’apporter une sécurité supplémentaire qui sera appréciable pour le salarié porté.

Un accompagnement pour les personnes qui en ont besoin

Exercer une activité tout en étant autonome constitue le rêve de nombreux entrepreneurs. Mais cette autonomie ne signifie pas que vous n’avez pas besoin d’un soutien régulier. C’est à ce moment-là que l’entreprise de portage salarial entre en jeu. L’aide apportée peut se faire au moment de la création de votre activité ou bien lorsque cette dernière a besoin de connaître un développement plus spécifique.

Le salarié porté accédera à des ateliers directement orientés par rapport aux besoins permettant alors de cibler une demande plus précise ou bien de développer son propre réseau. Faire le choix du statut de salarié porté, c’est également recevoir le soutien d’une communauté active et donc de rompre avec l’isolement que peuvent malheureusement rencontrer certains auto entrepreneurs.

L’avantage d’un statut sécurisé

Mars 2017 constitue un événement majeur dans le portage salarial. À cette date, une convention collective de branche a été signée afin de prendre en considération les besoins exprimés des consultants portés.

Une sécurisation du parcours professionnel a ainsi pu être conclue dans un secteur qui en avait grandement besoin.

Encore une fois, le bénéfice est alors palpable pour le salarié porté, car il reçoit une sécurité juridique à travers une réglementation conventionnelle.

Les inconvénients du portage salarial

Comme vu précédemment, le portage salarial constitue une alternative solide pour se lancer en tant qu’indépendant. Mais il ne faut pas oublier qu’il existe certains inconvénients à prendre immédiatement en considération.

Le coût non négligeable du portage salarial

Le premier inconvénient porte sur les coûts de ce statut juridique. Trois éléments principaux entrent en action à savoir :

  • Les cotisations patronales.
  • Les cotisations salariales.
  • Les commissions demandées par la société de portage.

Au vu de l’aide administrative, juridique et comptable, il est normal que l’entreprise de portage se rémunère par rapport aux commissions qu’elle génère. Encore une fois, le taux reste libre, mais se situera généralement entre 7 et 11 pour cent de vos honoraires.

Il faudra rajouter à cela les cotisations sociales représentant environ 75 % du montant net des honoraires.

Concrètement, si vous facturez 20 000 € d’honoraires hors taxes à votre client, la société de portage salarial prélèvera sa commission de 2000 euros en se basant sur un taux de 10 %.

Les cotisations patronales s’élèveront à 5600 € contre 2900 € pour les cotisations salariales.

Résultat, vous vous retrouvez avec un salaire net de 8500 €, mais n’oubliez pas que ce montant sera alors soumis à l’impôt sur le revenu.

Un formalisme à respecter impérativement

Parmi les autres inconvénients du portage salarial, il y a son formalisme. En effet, il est impératif de se soumettre à la signature de trois contrats distincts :

  • Tout d’abord, le contrat portant sur la prestation de services. Il permet de lier la société de portage avec le consultant et le client. En soi, c’est un contrat traditionnel définissant les modalités de paiement ainsi que les dates du début et de fin de la mission.
  • Un deuxième contrat doit être signé, correspondant cette fois-ci à un contrat de travail. Il concerne uniquement la société de portage et le salarié porté. Sa rédaction s’effectue en simultané avec le contrat de prestation de services en indiquant une durée déterminée pendant la période de mission.
  • Enfin, vous retrouvez la convention d’adhésion faisant intervenir les mêmes participants afin de prévoir la refacturation des honoraires ainsi que des services complémentaires directement gérés par la société de portage.

Prendre en considération le ticket d’entrée

Autre élément à ne pas négliger, la présence d’un montant minimum afin de bénéficier du statut de salarié porté. La majorité des sociétés de portage se montre réticente à accepter des honoraires qui ne dépasseront pas les 1000 €. Cependant, il ne s’agit pas d’une obligation légale, mais plutôt d’une appréciation, donc le montant du ticket d’entrée reste variable en fonction de l’entreprise.

Quelques confusions sur le droit au chômage

Beaucoup de personnes pensent à tort que le statut de salarié porté accorde automatiquement les droits à l’assurance-chômage. Or, certaines conditions doivent être remplies, sous peine de voir vos allocations d’aide au retour à l’emploi disparaître.

Premièrement, vous devez toujours faire votre déclaration mensuelle au Pôle emploi afin de confirmer votre inscription. Dans le cas contraire, vous serez radié.

À temps partiel, impossible de travailler plus de 110 heures par mois, sous peine encore une fois de vous faire radier.

Nos conseils dans le choix du statut juridique

Même si vous avez une idée précise de votre activité, il est important de définir correctement votre statut juridique. C’est un choix déterminant qui aura une influence directe sur vos revenus.

Alors plutôt que de faire un choix que vous risqueriez de regretter par la suite, envisagez toutes les options et si nécessaire faites-vous conseiller par un expert qui sera à même de vous apporter des réponses précises par rapport à votre situation.

Lancez votre activité

Profitez des avantages du salarié et de la liberté du freelance avec le portage salarial.

Découvrir mon salaire