4 précautions à prendre avant de changer de thème sur son site

miniature-article

Il n’est pas difficile d’installer un thème sur son site internet, surtout via des CMS comme WordPress, Prestashop ou Joomla. Toutefois, certaines précautions sont à prendre (au risque de vous en mordre les doigts !) quand il s’agit d’en changer.

Si vous avez trouvé le thème de vos rêves, attendez avant de remplacer l’ancien ! Prenez d’abord quelques précautions…

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire
pablo-(51)

Faire une sauvegarde du site actuel et de la base de données

Il est essentiel, non… impératif en fait, de sauvegarder toutes vos données avant le changement de thème.

Pourquoi réaliser cette opération ? Pour ne pas risquer de les perdre en cas de fausse manipulation ou de thème incompatible avec la version de votre CMS.

Afin de ne laisser échapper aucune petite information présente sur votre blog actuel et sur son tableau de bord, trois modes de sauvegarde s’offrent à vous :

  • Via l’hébergeur : si votre hébergeur dispose de la fonctionnalité de sauvegarde automatique, quelques clics suffiront pour mettre vos données en sécurité et les réinstaller aisément en cas de problème.
  • Manuellement : si vous le faites « à l’ancienne », sauvegardez le site à partir du FTP, mais utilisez aussi PHPMyAdmin pour mettre en sécurité votre base de données.
  • Via une extension : vous pouvez aussi vous munir d’un plugin dédié. Quel que soit votre CMS, il existe une extension pour vous aider à sauvegarder et stocker toutes vos données de manière automatique.

Mettre le site en maintenance

Pour éviter que les internautes en pleine navigation sur le site se demandent ce qui se passe pendant le processus de migration, il faut en bloquer l’accès avant de changer de thème.

Trouvez un plugin de maintenance qui permet d’indiquer à vos visiteurs qu’un travail est en cours sur le site.

N’hésitez pas à personnaliser le message en indiquant que vous vous refaites une beauté et la date à laquelle le site sera à nouveau opérationnel. Même s’il y en a que pour quelques minutes ou heures, précisez-le.

Sur WordPress je vous recommande le plugin Wp-maintenance pour afficher à vos visiteurs une page de maintenance personnalisée.

Lorsque l’installation est terminée, n’oubliez pas de le désactiver !

Vérifier la compatibilité avec vos extensions

Vous pouvez désactiver vos extensions avant l’installation du nouveau thème. Pourquoi cette précaution ? Pour pouvoir ensuite les réactiver une par une et vérifier que votre site est compatible avec tous vos plugins.

Si l’un ou l’autre cause un bug, vous le verrez immédiatement et vous pourrez alors chercher un remplaçant.

Mettre à jour le CMS si celui-ci n’a pas la dernière version

Si la dernière version de votre système de gestion de contenu (CMS) n’est pas installée, procédez à son téléchargement.

Cela vous assurera que le thème est entièrement compatible avec la dernière version du site.

La bonne nouvelle c’est que toutes les étapes précédentes, nécessaires pour un changement de thème, le sont aussi pour la mise à jour du CMS. Vous ferez donc d’une pierre deux coups après la sauvegarde intégrale de votre blog.

Et voilà, vous pouvez installer votre thème !

Consultez nos tutoriels pour installer vos thèmes :

Vous avez un doute sur la procédure à suivre ou l’une de ces précautions vous semble difficile à prendre ?

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Faites appel à un webmaster professionnel sur Codeur ! Vous trouverez un prestataire capable de changer et de personnaliser votre nouveau thème en toute sécurité.

4 précautions à prendre avant de changer de thème sur son site
5 (100 %) 2 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *