Startup : faut-il embaucher un salarié ou un freelance ?

startup freelance salarié

Bien sûr, il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Et chez Codeur.com, nous sommes obligatoirement portés à croire que les freelances sont une bonnes solution.

Mais chez Codeur.com, nous sommes passé d’une structure presque exclusivement basée sur des salariés à une structure qui repose principalement sur des freelances. Nous avons donc vu les deux côtés du spectre et voici notre avis sur la question.

 

Les avantages du freelance

  • L’expérience

Lorsque l’on monte une start-up, le budget est bien souvent limité. À moins de lever des fonds, la solution est souvent de se tourner vers des jeunes salariés, moins chers, et parfois moins allergiques au risque.

Ils sont dynamiques, sympathiques et ont une bonne culture du web. Mais ils ont aussi besoin d’être formés et ils ne sont pas toujours force de proposition.

Les freelances avec lesquels nous travaillons sont expérimentés, ils nous font des recommandations pertinentes qui nous font gagner du temps et de l’argent.

Et ce sans avoir à recruter un salarié expérimenté à temps plein pour une paie importante.

  • La productivité

Même avec toute l’énergie du monde, les salariés jeunes ou peu qualifiés sont en général moins productifs que des freelances expérimentés.

Ceci a une conséquence évidente : vous passerez moins de temps à manager un freelance et ce dernier passera en général moins de temps qu’un jeune salarié sur des tâches équivalentes.

Le chiffre
Notre expérience montre par exemple qu’un développeur freelance professionnel passe jusqu’à 10 fois moins de temps (parfois plus) qu’un développeur débutant sur une tâche équivalente.

Besoin d’un freelance ?
Trouvez gratuitement un prestataire disponible pour vous aider

  • La réactivité et la flexibilité

Les besoins d’une startup changent vite mais les salariés ne changent pas forcément au même rythme, ni dans la même direction.

Typiquement, on a plutôt besoin de développeurs back-end dans un premier temps. Ensuite vient le besoin d’améliorer l’interface du site, puis le besoin de faire la promotion de l’entreprise

Cela représente différentes spécialités qu’un seul salarié aura du mal à maîtriser en totalité. L’un des intérêts des freelances, c’est que vous pouvez en changer et faire appel à un spécialiste pour chaque besoin de votre startup.

  • Motivation : la satisfaction client

Le freelance ne vit que par la satisfaction et la fidélité de ses clients. Un client satisfait peut engendrer de nouveaux contrats et créer un bouche-à-oreille positif pour acquérir de nouveaux clients et ainsi un plus large réseau. Le freelance s’assure ainsi de comprendre au maximum les besoins de son client. Un projet réussi est la meilleure publicité qu’il puisse faire de son travail. 

Par exemple, sur Redacteur.com, nos rédacteurs freelances de confiance entrent dans la liste de rédacteurs favoris de certains clients et répondent donc plus régulièrement à des demandes de collaboration. Satisfaction client, fidélité, nouveaux projets, accroissement du chiffre d’affaires !

On peut donc penser qu’un freelance portera plus d’importance à la satisfaction de ses clients qu’un salarié.

satisfaction client

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Les avantages du salarié

Bien sûr, l’emploi d’un salarié présente lui aussi ses avantages et vous devez bien réfléchir aux atouts de chaque profil selon les besoins de votre start-up. 

  • L’implication

Un salarié embauché à durée indéterminée est impliqué, la majorité du temps, dans l’entreprise dans laquelle il travaille, selon le poste qu’il occupe. Cela se traduit par une efficacité plus importante et une implication plus forte dans les décisions de l’entreprise. C’est pourquoi cet avantage apparaît comme relativement important dans votre choix final de travailler avec une équipe de freelances ou de salariés.

Toutefois, cela doit être modéré : certains professionnels se passionnent pour leur travail et à l’inverse, pour certain salariés, seul le salaire à la fin du mois est important.

  • La disponibilité

Là où le freelance a, en général, plusieurs clients et n’est pas toujours disponible pour vous répondre rapidement, un salarié est quant à lui beaucoup plus disponible pour votre entreprise. C’est indéniable. On peut voir là un avantage essentiel grâce au gain de temps que peut apporter la disponibilité d’un salarié, contrairement à un freelance.

Malgré tout, les salariés peuvent tomber en arrêt de travail ou démissionner : leur disponibilité n’est donc pas non plus garantie à 100 %.

  • Le prix

Certains freelances peuvent coûter cher, c’est indubitable. Cependant, un salaire représente aussi un coût, avec les nombreuses charges qui y sont associées. 

De plus, il faut prendre en compte la productivité supérieure du freelance : un coût horaire élevé est vite rentabilisé si la productivité est 10 fois supérieure, si ce n’est plus.

Il est donc intéressant, sur ce point, de comparer le coût d’un freelance par rapport à celui d’un salarié, en fonction des besoins de votre start-up.

salarié freelance

Que choisir ?

Il n’y a bien sûr pas de réponse arrêtée : toutes les situations sont différentes, et on ne recommandera pas à tout le monde de lever une armée de freelances.

D’ailleurs, même si le freelance est force de recommandation et source d’expérience, il s’attendra d’abord à ce que vous lui déléguiez bien votre travail en explicitant votre projet du mieux possible.

En somme, bien définir votre propre besoin et trouver le freelance qui vous correspond, afin de faire en sorte que le travail se déroule le plus sereinement possible.

 

5 Commentaires

  1. "Ensuite, prenez bien soin de choisir un freelance qui correspond vraiment à ce que vous attendez et n’hésitez pas à en prendre plusieurs. Il n’y a rien de pire qu’un freelance qui accepte de tout faire et qui montre ainsi ses limites : aujourd’hui dans le web, personne ne peut tout faire très bien à lui tout seul. Donc choisissez des experts dans chaque matière et partagez les taches."

    Mais en appliquant ceci au recrutement(et au management) des développeurs, ne pensez vous pas que les 2 premiers points ne seraient plus vrai?
    Car au final un freelance, niveau expérience et productivité, ce n'est rien de plus qu'un développeur.Y'en a des débutant, et des mauvais aussi.
    A niveau équivalent un freelance peut même avoir une productivité plus basse qu'un développeur, si vous avez un fonctionnel lourd, le développeur saura mieux et plus vite que le freelance s'orienter dans le fonctionnel, il n'aura pas besoin d'un temps d'apprentissage pour intervenir.

    Ce qui change réellement c'est son statut vous permettant d'arrêter le contrat des que vous avez plus besoin de lui, ou des que vous vous rendez compte qu'il ne correspond pas/plus a vos attentes.
    Qu'en pensez vous?

    • Oui votre remarque est pleine de bon sens. Simplement je me mettais dans l'optique d'une startup qui n'as pas de budget et qui donc doit embaucher des débutants. Et j'ai pris aussi le postulat qu'un freelance est quelqu'un qui connait son métier, pas qui l'apprend sur ses clients. Ce sont deux postulats qui sont assez crédibles, mais il est vrai que j'aurais pu plus le préciser.

  2. Bonjour Serge,
    Au delà des calculs financiers, il convient d'intégrer l'ambiance de travail dans la décision.
    En effet, ce n'est pas avec des freelances qu'on bâtit une équipe. Ainsi, chez www.justeatemps.com, nous intégrons quasiment toutes nos prestations. Cela permet de créer de la cohésion et participe à la qualité de notre service.
    Cordialement.
    Patrick

    • Oui mais vous noterez que mon analyse n'est pas simplement financière, mais tourne plus autour de l'efficacité. Après ce n'est pas une parole d'évangile, c'est juste une observation personnelle et un retour d'xp

  3. Bonjour,

    Je suis freelance Infographiste 2D et 3D depuis près d'un an maintenant : Jean Bultingaire
    Ce qui peut être intéressant c'est que chaque freelance à des domaines spécifiques, et les prix varient beaucoup en fonction de leur expériences, je commence en tant que freelance mes prix ne sont pas si élevé que ça, de plus on bénéficie d'aides à la création d'entreprise. Pourtant je reste un professionnel avec une formation aboutit!
    Ce que je voulais pointé, c'est que, en enlevant les charges patronales. Un freelance peut être bien moins cher qu'un salarié.
    Sans compter qu'il a (dans la plupart des cas) tout son matériel de travail (voir des licences ou autres logiciels faramineux), ce qui enlève encore aux dépenses de la société, quant au Freelancer il l'amorti petit à petit sur tout ses clients!

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *