Marketing

Marketing expérientiel : 6 pièges à éviter

marketing expérientiel

Offrir des produits et services répondant précisément aux attentes du consommateur est désormais facilité grâce aux données et à l’usage qu’en fait le marketing expérientiel.

Cependant, les données sont-elles absolument fiables pour une expérience consommateur à 100 % viable ? Détenir et utiliser les données pour vos campagnes suffit-il pour convertir chacun de vos prospects, aussi qualifiés soient-ils, en clients ?

Voici en quelques chiffres (tirés d’une infographie de Limelight) et quelques mots, 6 pièges à éviter pour parfaire votre marketing expérientiel.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

1. Ne pas comprendre l’expérience client

Si le marketing traditionnel est focalisé sur la fonctionnalité du produit et les bénéfices qu’en tire le client, le marketing expérientiel se focalise sur le côté émotionnel (expérience, activités de consommation). Ce qui implique une connaissance profonde de l’expérience client.

Cela est d’autant plus important que les consommateurs satisfaits de leur expérience dépensent 140 % de plus que les autres.

Nos conseils ? Pour une meilleure expérience client :

  • Soignez et optimisez l’ergonomie du site : avec un suivi du comportement du prospect pour mieux répondre à son attente.
  • Guidez le client dans le tunnel d’achat : il faut absolument limiter les abandons de panier.
  • Facilitez la transaction : offrez différents moyens de paiement sécurisé, n’obligez pas à l’ouverture d’un compte sur le site…

2. Le manque d’une stratégie globale

Les données servent à connaître la ” journée type ” de votre client : où consulte-t-il les informations ? Quand ? Comment se déroule son cycle de réflexion et d’achat ? Etc.

Prenez-les en compte dans votre stratégie globale pour créer un meilleur engagement grâce à une approche personnalisée.

Notez que :

  • 20 % des entreprises créent une ” carte ” de la journée type de leur prospect utilisent des outils analytiques pour en apprendre plus sur les consommateurs et optimiser leur marketing cross canal.
  • 47 % utilisent un processus manuel pour le faire : tableurs, graphiques, documents…

3. Omettre la motivation à l’engagement

Comment comptez-vous engager le prospect si vous ne le motivez pas ? Vous ne devez pas laisser filer vos visiteurs sans qu’ils aient réalisé une action durant laquelle ils laissent leurs coordonnées.

Pour y parvenir : proposez-leur quelque chose en échange du remplissage d’un formulaire.

  • 81 % des consommateurs sont attirés par les échantillons et produits gratuits : en plus d’acquérir une nouvelle audience, les échantillons gratuits consolident votre relation client et élargissent la connaissance de vos produits.
  • 54 % des consommateurs sont attirés par les offres spéciales et coupons de réduction : les offres au rabais sont constamment recherchées par les prospects avant un achat. À utiliser pour améliorer l’acquisition de clients.
  • 49 % des consommateurs sont attirés par des informations utiles sur vos produits/services : il s’agit de repérer les bonnes questions et d’y répondre via des articles de blog, infographie, vidéo, livre blanc, étude de cas…

4. Ne pas tirer profit des réseaux sociaux pour recruter des influenceurs

Est-ce que le marketing d’influence vous dit quelque chose ? Si ce que vous souhaitez, c’est gagner en visibilité et en progression de vos ventes, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur cette stratégie qui consiste à recourir à des influenceurs sur les réseaux sociaux.

L’influenceur est une personne qui, à force d’être à l’écoute, engagée et créatrice de contenus utiles (sur un domaine précis) suscite l’intérêt d’un groupe de personnes jusqu’à influencer leurs comportements d’achat.

Quelque part, cette méthode participe à l’expérience de vos prospects : ils peuvent acquérir un produit qu’ils auront vu chez un blogueur influent.

5. Ne pas se servir des nouvelles technologies

Les dernières annonces de clients qui recherchent un freelance sur Codeur.com :

Vous cherchez un freelance ? Déposez un projet

Missions freelances :

Les nouvelles technologies sont essentielles pour développer votre activité.

D’abord, parce qu’elles peuvent réellement augmenter votre CA : utiliser des outils adaptés permet d’accroître la productivité de 27 % et de diminuer les coûts de 30 %.

Ensuite, parce que l’automatisation aide à améliorer l’expérience client par des offres personnalisées, des contenus supplémentaires, etc.

Enfin, parce qu’elles permettent une réelle veille et avancée concurrentielle.

6. Échouer dans le calcul du ROI

Le Retour sur Investissement (ROI) mesure la rentabilité de votre marketing expérientiel. Quel chiffre d’affaires a généré votre dernière campagne ? Combien y avez-vous investi ? Quel profit avez-vous réalisé sur cet investissement ?

La formule générale pour calculer le ROI en % est :
(gain de l’investissement – coût de l’investissement) / coût de l’investissement

Réussir ce calcul permet d’évaluer l’effet réel de l’investissement et son taux de réussite dans le temps.

Votre objectif ? L’améliorer à chaque campagne.

Marketing expérientiel  : 6 pièges à éviter
5 (100 %) 2 votes
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Desvoignes

    14 février 2018 à 16 h 09 min

    Je n’avais jamais entendu parler de marketing experientiel. C’est bien dommage parce que ça couvre de multiples domaines complémentaires.
    J’étudie certains points, d’autres sont à creuser.

    Merci Céline!

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top