Gestion de projet : comment utiliser la méthode du chemin critique ?

Gestion de projet : comment utiliser la méthode du chemin critique ?

Les chefs de projet qui cherchent à éviter de s’enliser dans des blocages de processus peuvent adopter une technique de gestion de projet qui distingue les tâches critiques des tâches non critiques : la méthode du chemin critique.

Particulièrement utile pour les projets composés de tâches abondantes, complexes et interdépendantes, la méthode du chemin critique modélise l’ensemble du projet, en recherchant le chemin le plus rapide vers l’achèvement à chaque étape. Ce modèle dresse la liste de toutes les tâches nécessaires, indique comment les tâches sont reliées entre elles et estime le temps nécessaire à la réalisation de chaque tâche.

Grâce à cette vue d’ensemble, le chef de projet peut repérer les chemins critiques qui pourraient allonger l’achèvement du projet, ainsi que ses tâches les plus flexibles.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

Comment fonctionne la méthode du chemin critique

Dans un projet, le « chemin critique » est la plus longue séquence de tâches nécessaires à l’achèvement du projet. En d’autres termes, il s’agit du temps le plus court que le projet puisse prendre, car il est composé des étapes fondamentales qui doivent être franchies pour que le projet soit mené à bien.

Comment les chefs de projet identifient-ils ce chemin ? Tout d’abord, ils identifient les réseaux, ou tâches dépendantes, au sein des projets. En supposant qu’ils disposent de toutes les ressources nécessaires, ils calculent le début et la fin « au plus tôt », ainsi que le début et la fin « au plus tard ».

En termes simples, cela peut être comparé à la fabrication d’une pizza. Certaines étapes que le cuisinier doit franchir sont essentielles pour que le produit final soit réellement une pizza :

  • Préchauffer le four,
  • laisser la pâte lever,
  • étaler la pâte,
  • ajouter la sauce tomate,
  • râper et ajouter le fromage,
  • cuire la pizza.

D’autres étapes, comme ajouter des poivrons, ne sont pas critiques et ne font donc pas partie du chemin critique. Si le cuisinier ne coupe pas et n’ajoute pas de poivrons, le produit final reste une pizza. En revanche si le cuisinier ne met pas la pizza au four, le produit ne sera pas comestible.

Comment fonctionne la méthode du chemin critique - Pizza

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Inscrivez-vous sur Codeur.com pour être alerté lorsqu'un client recherche un prestataire avec vos compétences.

Trouver des clients

Avantages de la méthode du chemin critique

Les chefs de projet qui utilisent la méthode du chemin critique doivent tenir compte de plusieurs facteurs susceptibles d’avoir un impact sur le calendrier, et planifier à la fois les résultats les plus courts et les plus longs.

Lorsque la cartographie du chemin critique est terminée, les gestionnaires de projet disposent d’une représentation visuelle de toutes les tâches du projet. Cette approche présente plusieurs avantages :

  • Elle permet de déterminer les tâches les plus importantes : Cette évaluation factuelle oriente le chef de projet directement vers les tâches les plus centrales du projet, ce qui lui permet de se concentrer soigneusement sur ces aspects critiques.
  • Elle peut réduire les délais : Lorsqu’un chef de projet a une vision claire des tâches qui auront le plus d’impact sur les délais, il peut mieux contrôler ces aspects, en évitant d’ajuster toutes les tâches qui peuvent influencer directement le calendrier.
  • Elle fournit des points de repère sur le calendrier : Tout au long du cycle de vie du projet, le chef de projet peut comparer l’avancement du projet au calendrier établi, ce qui permet de conserver un calendrier visuel à jour.
  • Elle optimise la productivité : En établissant comment les tâches sont liées les unes aux autres (ou dépendent les unes des autres), le chef de projet peut maximiser l’efficacité de l’équipe de projet, en programmant les tâches pour qu’elles se déroulent sans retard, ou qu’elles soient effectuées en parallèle lorsque cela est possible et que les ressources le permettent.

 

Étapes de la méthode du chemin critique

1. Identifiez toutes les tâches.

Créez une liste de toutes les tâches que vous devez accomplir dans le cadre du projet. Il peut être utile de décomposer les choses en étapes hiérarchiques, en considérant d’abord le produit final, puis en déterminant ce dont vous avez besoin pour le créer.

Identifiez toutes les tâches.

2. Déterminez le temps nécessaire pour toutes les tâches.

Pour chaque tâche identifiée, déterminez le temps qu’il faudra pour la réaliser. S’il s’agit de tâches qui ont déjà été effectuées dans le cadre de projets précédents, vous pouvez utiliser les données antérieures pour déterminer les délais prévus.

Si le délai est incertain, vous pouvez mettre une fourchette de temps, qui sera ajustée en fonction des besoins. Si des matériaux doivent être achetés et vous être livrés, vous devrez en tenir compte dans le calendrier.

Déterminez le temps nécessaire pour toutes les tâches.

3. Identifiez toutes les dépendances entre les tâches.

Bien que certaines tâches soient réalisables isolément, vous aurez probablement plusieurs tâches que vous ne pourrez pas effectuer tant que vous n’aurez pas terminé une autre tâche.

Par exemple, une pizza ne peut pas passer au four tant qu’elle n’est pas terminée.

4. Créez un diagramme de chemin critique.

Une fois que vous avez défini les tâches, leurs délais et une idée claire des dépendances, vous pouvez commencer à schématiser. Vous pouvez représenter chaque tâche par un cercle ou une icône, puis utiliser des flèches pour relier les tâches dépendantes.

Dans certains cas, des chaînes peuvent se croiser ou interagir de manière complexe.

5. Déterminez le chemin critique.

Une fois que vous avez créé votre diagramme, vous pouvez utiliser les informations de votre calendrier pour déterminer quelle chaîne de tâches prendra le plus de temps à réaliser du début à la fin.

Il s’agit de votre chemin critique, qui déterminera le calendrier final du projet.

6. Tenez compte des marges et des allocations de ressources.

Pour respecter les délais du projet, vous devez tenir compte de la façon dont vous ordonnez toutes les tâches, et pas seulement celles qui se trouvent sur le chemin critique. Certaines tâches critiques peuvent nécessiter davantage de ressources au début du projet, mais moins vers la fin, de sorte que vous pouvez retarder les tâches non critiques à l’aide de marges.

Bien sûr, il est également possible que l’inverse se produise – les tâches critiques tardives peuvent nécessiter plus de main-d’œuvre que les premières. Dans une telle situation, il est logique de terminer les tâches non critiques plus tôt dans le processus afin de pouvoir allouer les ressources de manière appropriée par la suite.

 

Vous avez besoin d’externaliser certaines actions pour respecter les délais de votre projet ? Trouvez un freelance disponible immédiatement sur Codeur.com : détaillez votre besoin et recevez de nombreux devis de professionnels qualifiés dans l’heure qui suit.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *