Comment mettre en page un livre blanc ?

entrepreneur-successful

Vous avez pris soin de recueillir des statistiques et études pertinentes, répertorier les meilleurs exemples et de rédiger un contenu de grande qualité, sur plusieurs pages ? Vous avez bien fait ! Les livres blancs sont excellents pour recruter de nouveaux prospects et les aider dans leur réflexion.

Cependant, si le fond est important, la forme aussi doit être soignée. Ces supports longs ont besoin d’un sérieux coup d’éclat pour attirer et retenir l’attention des utilisateurs. Une bonne mise en page incite les lecteurs à parcourir votre contenu jusqu’au bout. Parfaitement informés, ils sont alors plus enclins à poursuivre leur chemin dans votre tunnel d’achat.

Cap sur 6 principes essentiels pour créer un design de qualité pour votre livre blanc.

 

1. Concevoir le design en fonction du sujet et de l’audience

Votre mise en page doit soutenir et renforcer votre sujet, tout en s’intégrant parfaitement dans votre charte graphique. Les couleurs et la typographie doivent être en accord avec le ton choisi et le public-cible.

Notre conseil
Considérez la psychologie des couleurs pour obtenir l’apparence et le sentiment que vous recherchez.

Par exemple, si vous traitez des nouvelles technologies, un design bleu, noir et/ou gris renforce l’impression d’innovation. Vous êtes spécialisé dans le sport ? Des coloris dynamiques comme le rouge ou l’orange donnent une impression d’énergie et captent immédiatement les amateurs de sensations fortes. Et si vous traitez de sujets écologiques, les dégradés de vert restent de mise pour renforcer vos valeurs environnementales.

2. Trouver l’équilibre entre esthétique et lisibilité

En plus du texte et des visuels, les livres blancs contiennent des notes de bas de page, des graphiques, votre logo, des citations et autres éléments qui servent la compréhension de l’information.

Le risque est que votre mise en page soit encombrée. Ce qui serait contre-productif et entraverait votre message.

Une conception performante laisse place à des choix audacieux qui donnent la priorité aux informations importantes. Valorisez une phrase, un chiffre ou une citation par page, pas plus. De même, évitez de surcharger en visuels et travaillez plutôt la couleur et la taille des polices.

Pensez-y
Concernant les sources, ajoutez une bibliographie à la fin du livre.

Enfin, réduisez vos éléments de marque (logo, raison sociale…) en bas de page pour ne pas déconcentrer la lecture.

 

3. Placer la juste quantité d’informations sur chaque page

Pour planifier le contenu à intégrer dans chaque page :

  • Lisez votre paragraphe
  • Pointez la phrase clé
  • Faites de cette phrase clé le point central et lui donnez un espace propre

Une fois que vous avez votre phrase clé, vous pouvez la faire ressortir et consacrer toute la page à ce seul concept. Complétez-la avec des illustrations ou des icônes, si nécessaire, puis passez à la page suivante.

Office workers organizing data storage and file archive on server or computer. PC users searching documents on database. Vector illustration for information technology, source concept

4. Contrôler les sauts de page

Évitez de commencer une section importante tout en bas d’une page. Dès que vous souhaitez développer une nouvelle idée, changez de page

Il n’y a rien de mal à laisser un petit espace blanc à la fin d’une section principale, au contraire ! Celui-ci propose une pause visuelle et mentale au lecteur, ce qui l’aide à digérer l’information qu’il vient de lire.

Par ailleurs, utiliser des sauts de page à chaque nouvelle idée aide à comprendre la structure du livre blanc.

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Inscrivez-vous sur Codeur.com pour être alerté lorsqu'un client recherche un prestataire avec vos compétences.

Trouver des clients

5. Ajuster les marges

Les lignes trop longues ou phrases alambiquées sont difficilement traitées par le cerveau des lecteurs. Alors, même si le livre n’est pas destiné à l’impression, il est important de laisser des marges autour du texte.

À savoir
L’œil est habitué aux documents contenant 2.5 cm de marge de chaque côté. Vous pouvez conserver cette mesure pour votre livre blanc.

 

6. Garder les lecteurs mobiles à l’esprit

Plus de 50 % du trafic Internet est aujourd’hui mobile. Il n’y a aucun doute : certains internautes vont télécharger et consulter votre livre blanc sur smartphone. Ce dernier a donc besoin d’un design responsive !

Idéalement, proposez deux versions de votre ebook : en PDF et online. Le PDF se consulte très bien sur ordinateur et sur tablette. Sur smartphone, cela va dépendre du modèle utilisé, mais aussi des applications installées.

Dans le doute, mieux vaut proposer des livres blancs interactifs et responsive, faciles à consulter depuis un écran restreint. Contrairement aux PDF, ils adaptent leur mise en page à n’importe quel appareil utilisé. Ils gardent ainsi toujours leur lisibilité.

Online library service, smartphone stand on shelf with books, mobile phone with application for reading and studying, digital internet technologies in education, app for learning Cartoon vector banner

Les livres blancs ont pour objectif d’expliquer un concept-clé dans la prise de décision de vos prospects. Cependant, pour que le message soit parfaitement compris par les lecteurs, soigner la mise en page est indispensable ! Respecter les 6 principes de cet article permet de laisser une impression positive à vos prospects, afin de les encourager à vous contacter.

Vous pouvez aussi faire appel à un freelance pour rédiger et/ou mettre en page votre livre blanc.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *