Les 15 langages de script à absolument connaître en 2024

Sur Codeur.com, trouvez rapidement un freelance pour réaliser votre projet Développement. Voir les développeurs disponibles

Dédié à la programmation, un langage de script permet d’écrire des lignes de code qui ajoutent des commandes spécifiques aux applications, logiciels ou sites Web. Savoir les développer aide à prototyper des programmes, automatiser des tâches répétitives, effectuer des traitements par lots ou interagir avec l’utilisateur.

Si vous avez besoin d’aide pour coder un programme, une application ou une fonctionnalité pour votre site internet, faites appel à un développeur freelance sur Codeur.com.

Il existe de nombreux langages de script, possédant chacun des caractéristiques propres. Python, Java, Ruby, PHP, Perl, PowerShell, Groovy… Découvrez les 15 langages de programmation les plus utilisés !

1. Python

Très populaire, Python est un langage de script utilisé pour le développement Web, l’analyse des données et l’automatisation de tâches. Les trois plus grands systèmes d’exploitation, Windows, MacOS et Linux, supportent et exécutent Python.

Ce langage multiplateforme est apprécié pour sa simplicité, sa lisibilité et sa vaste bibliothèque regroupant de nombreux modules et de multiples fonctionnalités. Il s’agit donc d’un langage polyvalent qui permet de laisser libre cours à votre créativité.

En bonus : sa syntaxe est facile à apprendre, ce qui le rend accessible aux débutants en programmation. D’autant qu’il dispose d’une communauté importante et active, toujours prête à répondre à vos questions.

2. JavaScript

Langage de script lancé en 1995, JavaScript est essentiellement utilisé pour rendre les sites Web interactifs et dynamiques. Massivement choisi par les développeurs, il est conforme aux spécifications ECMAScript.

Pris en charge par les navigateurs modernes, comme les dernières versions de Chrome ou Mozilla, il possède des fonctions de première classe : ces dernières sont traitées comme des variables.

Les professionnels du Web s’en servent pour générer des applications mobiles, ajouter des lignes de commande sur des pages HTML, créer des jeux ou développer des services en ligne.

La plupart des grandes applications ou sites Web reconnus fonctionnent avec JavaScript. C’est le cas de Netflix ou PayPal, par exemple.

Son succès s’explique notamment par sa simplicité d’utilisation et sa compatibilité avec d’autres langages de programmation.

3. PHP

Dans le top 3 des langages de script les plus célèbres, citons PHP ! Acronyme de « Hypertext Preprocessor », il est open source et mis à disposition gratuitement auprès de tous les développeurs.

Étant donné qu’il facilement interprété côté serveur, et qu’il s’intègre sans problème avec les bases de données, il est souvent utilisé dans le backend des applications en ligne.

De nombreux professionnels du Web le plébiscitent, notamment ceux travaillant avec des CMS comme WordPress, Joomla ou Drupal. Les plugins et extensions de ces systèmes sont tous codés en PHP.

En PHP, il n’est pas nécessaire de déclarer le type de données de la variable, ce qui offre beaucoup de liberté aux développeurs. Ce n’est pas un hasard s’il a conquis les équipes de Wikipédia et Facebook !

4. Perl

Langage de script polyvalent, Perl existe depuis 1987 ! C’est l’un des plus anciens langages de programmation… Développé, à l’origine, comme langage de script UNIX pour le traitement des rapports, son acronyme signifie « Practical Extraction and Reporting Language ».

De nos jours, Perl s’utilise dans le développement backend. On le retrouve sur plusieurs sites Web et applications notables tels qu’Amazon, IMDB, Booking.com ou BBC iPlayer.

Par ailleurs, ce langage se retrouve aussi dans la programmation réseau et l’administration système. Pour visualiser la puissance de cet outil, vous pouvez consulter le Comprehensive Perl Archive Network (CPAN), où plus de 25 000 projets Perl open source sont disponibles en téléchargement.

5. Ruby

Créé par le Japonais Yukihiro Matsumoto, dans les années 1990, Ruby est un langage de script dynamique orienté objet. Il dispose d’outils, modules et bibliothèques intégrés pour aider les développeurs à donner vie à leur projet.

Ce langage de programmation ouvert, polyvalent et doté d’une syntaxe compacte offre une flexibilité inégalable ! Vous pouvez créer des services et applications innovantes de manière rapide.

Bien que Ruby ait une conception essentiellement orientée objet, il supporte également la programmation procédurale et la programmation fonctionnelle. Vous pourrez l’utiliser pour coder des applications de bureau, des plateformes d’analyse de données ou des outils d’automatisation des tâches.

6. Bash

Bash est un langage de script shell utilisé comme interpréteur de ligne de commande par la plupart des systèmes d’exploitation basés sur Unix. Il est apprécié pour sa facilité d’utilisation et sa puissance de traitement de texte.

Ce langage de programmation peut être exécuté de deux manières :

  • En mode interactif : il est exécuté une ligne à la fois. Ainsi, le codeur peut tester chaque détail du programme, en l’exécutant et en recevant la réponse directement du système.
  • En mode scripting : dans ce cas, le développeur écrit l’intégralité du programme et l’exécute, ne recevant une réponse de l’ordinateur qu’à la fin du code.

L’objectif principal de Bash est d’automatiser les processus manuels, tels que la création, la modification et la suppression de fichiers, l’activation des fonctionnalités restreintes du système d’exploitation ou encore la connexion à des serveurs distants.

7. PowerShell

À l’origine, PowerShell est un langage de script dédié uniquement au système d’exploitation Microsoft. Apprécié pour sa capacité à automatiser des tâches complexes en quelques lignes de code, le géant de l’informatique l’a ouvert pour le transformer en langage scripting multiplateforme.

Désormais, les développeurs Windows, MacOS et Linux peuvent l’utiliser pour coder des applications Web, automatiser des tâches d’administration, exécuter des actions en backend sur des serveurs locaux et distants ou tester une fonction dans des environnements CI/CD.

8. R

R possède une double casquette : il est, à la fois, un environnement logiciel et un langage de script.

À cet effet, il convient aux codeurs en quête d’un outil pour le calcul statistique, l’évaluation de données, le regroupement, l’analyse des séries chronologiques ou encore la modélisation linéaire et non linéaire. Les développeurs l’apprécient pour sa capacité à manipuler et à visualiser des données complexes et à produire des graphiques.

Ce projet GNU gratuit et open source est multiplateforme : vous pouvez l’exécuter sur les systèmes d’exploitation Windows, Linux et MacOS. L’implémentation par défaut de R est également disponible dans d’autres langages de script tels que Python et Perl.

9. Groovy

Très flexible, Groovy est spécifiquement développé pour la machine virtuelle Java (JVM). Ce langage de scripting et de programmation, maintenu en open source par la Fondation Apache Software, propose un environnement familier pour les développeurs connaissant JavaScript.

Cependant, sa syntaxe se caractérise par une grande simplicité, dépourvue d’une structure en points-virgules.

Prenant en charge la programmation statique et dynamique, il s’appuie également sur les bibliothèques Java existantes et s’intègre aux applications développées avec ce langage. Vous pouvez utiliser Groovy pour réaliser des tests, automatiser des rapports, prototyper un programme ou y ajouter des fonctions.

10. VBA

Abréviation de Visual Basic for Applications, VBA est un langage de script utilisé pour automatiser des tâches au sein des applications Microsoft Office (Excel, Access, Word, PowerPoint…). Il permet aussi d’ajouter de nouvelles fonctionnalités et d’interagir avec les utilisateurs finaux des documents.

Vous avez ensuite la possibilité d’attacher des scripts VBA aux boutons de menu et aux raccourcis clavier, afin de gagner du temps durant votre travail bureautique.

11. Lua

Mot portugais qui signifie « Lune », Lua est un langage de script léger et rapide, qui sort du lot ! Encore peu connu, il est pourtant utilisé pour le codage de jeux vidéo, d’applications embarquées et de scripts système.

Il faut dire que Lua est simple à utiliser : il propose une bibliothèque que les développeurs incorporent dans leurs logiciels pour les rendre programmables. Compatible avec tous les systèmes d’exploitation courants, Lua contient un interpréteur très compact, géré par quelques lignes de code.

Cependant, même si son concept minimaliste, l’interpréteur offre des fonctionnalités utiles telles que le nettoyage automatique des structures de données obsolètes, ce qui libère de la mémoire.

Sa facilité d’intégration et sa capacité à étendre des applications existantes en fait un outil privilégié des développeurs modernes.

12. GML

GML (Game Maker Language) est, comme son nom l’indique, un langage de programmation utilisé pour créer des jeux vidéo. Appartenant à GameMaker Studio 2, un moteur de jeu multiplateforme, il est conçu spécifiquement pour la création de jeux dédiés à cet éditeur.

Très similaire à JavaScript, GML s’adresse aussi bien aux débutants qu’aux développeurs confirmés. Son interface est assez facile à prendre en main et à utiliser. Par ailleurs, l’outil dispose d’une bibliothèque de fonctionnalités pour la création de graphismes, de sons et de niveaux.

13. AppleScript

Vous l’aurez deviné, AppleScript est un langage de script spécifiquement dédié au système d’exploitation MacOS. C’est l’équivalent du langage VBA que nous retrouvons dans la suite Microsoft Office (et que nous vous avons présenté préalablement).

Très puissant et simple à configurer, il permet aux utilisateurs de créer des scripts en quelques clics. Il est souvent utilisé pour l’automatisation de tâches répétitives et la gestion de fichiers.

14. C-shell

Lancé en 1978, C-shell (csh) est un interpréteur de commandes pour les systèmes de type Unix. Il tire son nom de sa syntaxe, qui est censée ressembler au langage de programmation C.

C-shell peut être utilisé pour saisir des commandes de manière interactive. L’une de ses caractéristiques les plus remarquables est l’historique des commandes. Les utilisateurs peuvent se rappeler les entrées précédentes, les répéter ou les modifier.

Cependant, il est un peu tombé en désuétude avec le temps. Désormais, les développeurs lui préfèrent Bourne shell (nous en parlons ci-dessous) ou le langage de scripting Bash (que nous avons évoqué ci-dessus).

15. Bourne shell

Écrit en 1977 par Stephen Bourne, le langage de script Bourne shell est le premier shell Unix populaire. Même s’il est peu à peu remplacé par Bash, il reste utile pour interpréter et exécuter des scripts complexes avec des commandes simples.

Son rôle est d’automatiser les tâches répétitives, mais aussi d’avoir le contrôle sur les descripteurs de fichiers en lecture et/ou écriture, de lancer des programmes de démarrage ou de gérer les signaux dans l’exécution des scripts.

Notre astuce pour réaliser un script

Avant de choisir un langage de script, réfléchissez bien à votre objectif, vos ressources et le système sur lequel vous souhaitez ajouter du code. De plus, pensez toujours à déployer vos nouvelles lignes de code dans un environnement de test pour vérifier que le script fonctionne. Vous pourrez ensuite l’intégrer à votre plateforme.

Vous souhaitez développer une application, un service en ligne ou un site Web ? Vous avez besoin d’automatiser des tâches répétitives ou d’ajouter des fonctionnalités à vos outils de productivité ? Faites appel à un freelance sur notre plateforme Codeur.com !

Les webinaires à venir