Entretien d'embauche : 4 astuces pour repérer les candidats malhonnêtes

candidat malhonnête lors d'un entretien d'embauche

Dégoter l’employé le plus qualifié pour un poste à pourvoir dans votre entreprise n’est pas chose facile, surtout lorsque vous devez choisir parmi beaucoup de profils.

Pour faire un premier tri, il faut d’abord bien définir vos attentes en termes de diplômes, expériences, savoir-faire, etc.

Ensuite, pour éviter d’embaucher un candidat malhonnête, élaborez une méthode de vérification en 4 étapes simples !

Vérifier les références

Au risque de regretter une mauvaise embauche, demandez aux candidats de produire des références. Évidemment, prenez la peine de les vérifier.

Contactez ses anciens employeurs, afin de vérifier ses dates d’emploi, poste occupé et responsabilités. Sans oublier d’aborder sa personnalité, sa capacité à s’intégrer, son esprit d’entreprise…

Pour mener au mieux cette petite enquête :

  • Faites savoir au candidat que vous allez vérifier ses références : cela l’incitera à rester sincère dans ses réponses.
  • Vérifiez les références vous-même : ne déléguez pas cette tâche de sorte à avoir des informations claires.

Par crainte d’éventuelles poursuites judiciaires, les anciens employeurs peuvent se montrer réticents à donner des détails sur le candidat. Faites en sorte d’obtenir au moins ses périodes et titres d’emploi et si possible, son historique salarial.

Vérifier le niveau d’éducation

Tout comme les références professionnelles, vous pouvez vérifier que le candidat est bien diplômé. Vous pouvez lui demander de le prouver, en vous envoyant ses diplômes, tout simplement.

Il vous dit qu’il les a perdus ? Dans ce cas, conseillez-lui de se rapprocher de son école. Cette dernière pourra lui renvoyer les preuves nécessaires.

entretien d'embauche

Contrôler les profils sur les réseaux sociaux 

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Proposez vos services sur Codeur.com et contactez les clients en souscrivant un abonnement pour seulement 29 € HT.

Trouver des clients

La plupart des recruteurs utilisent les réseaux sociaux pour profiler les candidats.

Selon les postes, cette vérification permet de connaître les aptitudes digitales du potentiel employé (maîtrise-t-il les réseaux sociaux ? sait-il gérer la confidentialité de ses profils ?), mais aussi de vérifier les informations du CV.

Sur Facebook, Twitter ou Instagram, vous pouvez obtenir des données sur les passions et activités du candidat. Sur LinkedIn, vous comparez les informations du curriculum vitae et vérifiez les éventuelles recommandations reçues.

Faire intervenir le bon sens

Que se passe-t-il au cours de la première entrevue ? Le langage corporel est en inadéquation avec ce qui est dit ? D’après une étude menée par Leadership IQ, une personne vague ou qui en fait trop pendant l’entretien d’embauche, est certainement en train de donner de fausses informations.

Il en va de même si le candidat parle beaucoup trop, qu’il répond à des questions que vous n’avez pas posées ou qu’il digresse. Cette technique est employée pour vous distraire et, finalement, ne pas répondre à la question.

Observez aussi le contact visuel : est-il franc ou fuyant ? Les bras et jambes sont-ils croisés, les gestes posés ou non ? S’il est normal d’être nerveux pendant un entretien, avoir la bougeotte reste suspect, surtout lorsque vous posez une question qui met directement en doute les compétences de l’interlocuteur.

Restez à l’écoute du candidat aussi bien par l’ouïe que par le visuel.

 

L’embauche d’un salarié est un engagement important, et aucun employeur n’est à l’abri d’un candidat malhonnête. Et si vous commenciez par « recruter » un freelance pour répondre à vos besoins ? Postez votre annonce sur Codeur pour recevoir plusieurs offres !

Entretien d’embauche  : 4 astuces pour repérer les candidats malhonnêtes
3 (60 %) 2 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *