Email marketing : 7 conseils pour améliorer l'objet de vos emails

Écrire un email à forte valeur ajoutée ne sert à rien… si personne ne l'ouvre. Pour cela une attention toute particulière doit être portée à l'objet de vos emails.

objet-emailing

Le mailing. On le croyait mort, mais il n’en est rien. Bien au contraire.

Aujourd’hui, l’inbound marketing permet de recentrer l’envoi d’email sur les vrais besoins de vos clients idéaux. Mais écrire un email à forte valeur ajoutée ne sert à rien… si personne ne l’ouvre.

Pour cela une attention toute particulière doit être portée à l’objet de vos emails. Comment écrire des titres percutants, qui donneront envie à vos abonnés d’ouvrir le message ? Voici tous nos conseils.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

1. Faire court

Bien qu’il n’y ait pas de règle officielle en la matière, gardez à l’esprit que chaque client de messagerie affiche un nombre limité de caractères.

Parmi les principaux :

  • Gmail : 77
  • Outlook : 60
  • Yahoo : 77

Vous le savez bien. Qui peut le plus peut le moins. C’est pourquoi nous vous recommandons de ne pas aller chercher la limite maximum et de viser une moyenne de 50 caractères. Un titre plus bref et donc plus percutant a beaucoup plus de chance d’intriguer.

2. Personnaliser l’objet

La personnalisation est une pratique que l’on peut observer de plus en plus fréquemment. Comme insérer le prénom du destinataire dans le titre du mail notamment. Une excellente façon d’attirer l’œil de l’internaute.

Personnalisation objet email

Une étude menée par Aberdeen a mis en avant que la personnalisation de l’objet des emails entraînait un taux d’ouverture supérieur de 14 % par rapport aux objets non personnalisés et que la conversion était meilleure de 10 %. Rappelons également que selon une étude menée par Arobase, les français reçoivent en moyenne 39 emails par jour. Se démarquer est donc un véritable enjeu économique pour les entreprises.

Pour optimiser le taux d’ouverture et l’intérêt de la personnalisation, segmentez votre audience. Vous pourrez ainsi proposer des emails plus pertinents avec un objet plus en adéquation avec les attentes de votre cible.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

3. Utiliser les offres promotionnelles avec prudence

Vos emails, de manière générale, ne devraient pas avoir pour unique but de partager vos offres commerciales.

Les internautes ont été habitués pendant des années à recevoir des messages poussifs qui n’avaient que pour but de leur vendre des promos de dernière minute, des liquidations de stock et autres incitations à l’achat. Le réflexe a été pris de supprimer la plupart du temps ces messages qui n’apportaient pas de réelle valeur.

L’inbound marketing amène avec lui l’idée que vous devriez être capable d’anticiper les besoins de votre cible.

Encore une fois, la segmentation sera votre meilleur atout pour proposer du contenu promotionnel pertinent. Elle vous permettra par ailleurs, d’alterner entre vos différentes cibles pour proposer ainsi en permanence des offres, sans qu’elles ne s’adressent toujours aux mêmes personnes.

4. Oublier les mots « spam »

Saviez-vous que certains mots sont directement interprétés comme du spam par les messageries ? Parmi eux :

  • Urgent
  • Promotion
  • Gratuit
  • Etc.

Attention donc à ne pas les employer dans vos objets.

Mot spam email

5. Pas d’urgence

Tout laisse à penser que l’approche consistant à créer un phénomène d’urgence, n’est plus payante, voire contreproductive. Les emails du type « Aujourd’hui seulement » ou encore « C’est maintenant ou jamais » connaîtraient un taux d’ouverture en chute.

Une étude menée par Sendgrid tend à démontrer que le taux d’ouverture serait bien meilleur avec des mots comme « Bientôt » ou encore « Demain ». Alors ralentissez la cadence et créez le teasing plutôt que la panique.

6. Utiliser les emojis

Autre pratique de plus en plus courante, tant dans le emailing que sur les réseaux sociaux : les emojis. Ils permettent d’attirer l’œil et d’apporter de la fraîcheur à l’objet d’un mail. S’ils sont bien choisis, l’internaute pourra se faire une idée du sujet, avant même d’avoir lu le texte.

Ils ont également une utilité de taille : remplacer des mots et donc gagner des caractères. Certains éléments visuels forts comme des cœurs, cadeaux, animaux, arbres etc. peuvent tout à fait être insérés en lieu et place du mot lui même.

Attention
Veillez à vérifier vos emails sur différents appareils. Certains émojis s’affichant différemment selon les smartphones ou les clients de messagerie, il ne faudrait pas que l’effet retombe comme un soufflet.

7. Faire un split test

Le test A/B n’est plus vraiment à présenter. Si ? Il permet de tester deux versions d’un email ou d’une publication, auprès d’un même segment.

Dans le cas présent, choisissez deux objets différents. Envoyez un premier objet à une partie de votre segment et un deuxième à l’autre partie. Il ne vous reste plus qu’à analyser les statistiques et voir lequel a engendré le meilleur taux d’ouverture et de conversion.

 

Parés à doper votre taux d’ouverture ? À vos marques, prêts, partez.

Email marketing  : 7 conseils pour améliorer l’objet de vos emails
4.3 (85.71 %) 7 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *