Comment décupler votre taux de clic grâce aux émojis ?

taux de clic emoji

Vos clients et prospects sont constamment submergés par les annonces publicitaires. Ils n’en peuvent plus ! Les consommateurs regardent pas moins de 11250 publicités par mois !

Votre challenge, si vous l’acceptez, est donc de vous démarquer au milieu de cet océan d’annonces, pour retenir leur attention et les emmener passer à l’action.

Cette mission vous semble impossible ? Faux ! Il existe une arme pour attirer l’attention des internautes et accroître votre taux de clic : l’émoji.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

L’importance des émojis

Les émoticônes remplacent de plus en plus les mots dans la vie de tous les jours, et votre marque doit suivre le rythme.

Selon une étude américaine, 68 % des millenials se disent plus à l’aise d’exprimer leurs émotions avec des images comme les émojis. En faisant un effort pour « parler leur langue », vous humaniserez votre message marketing auprès de votre public. Celui-ci aura plus d’impact.

Ajoutez des émojis dans les mails adressés à vos prospects

Les internautes envoient et reçoivent environ 269 milliards de courriels chaque jour. Ça en fait de la concurrence pour vous ! Cependant, ce n’est pas une raison pour abandonner votre stratégie email marketing, car 44% des internautes préfèrent le courrier électronique comme moyen de communication avec les marques.

Pour examiner leur effet, vous devez d’abord analyser vos taux d’ouverture et vos taux de clics. Vous pourrez alors comparer vos progrès au moment où vous utiliserez les émoticônes.

Néanmoins, les études montrent déjà qu’un email comportant un émoji dans l’objet est plus souvent ouvert et lu par les internautes, notamment lors des périodes de fête. Par exemple, vous pouvez voir ci-dessous l’impact des icônes durant la St Valentin :

taux de clic et émojis

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

Tenir compte de ses prospects pour utiliser les émojis

Il est toujours bénéfique d’ajouter des émojis à vos campagnes d’email marketing, ça ne fait plus l’ombre d’un doute.

Vous devriez cependant tenir compte de votre public cible : par exemple, les émojis ont un grand impact sur un public âgé de 18 à 35 ans. Comme précisé plus haut, 68 % d’entre eux préfèrent exprimer leurs émotions en utilisant des émojis et d’autres images.

Par contre, seulement 37 % des personnes âgées de plus de 65 ans se disent fans des smileys.

Quels émojis utiliser ?

La réponse à cette question variera d’une entreprise à l’autre… et du profil des prospects.

Notre conseil ? Misez sur les tests A/B. Votre logiciel d’emailing permet très certainement d’envoyer au moins 2 variantes d’un même message à 2 groupes de vos abonnés. Testez des émojis différents dans chacun d’eux, pour vérifier ceux qui auront le meilleur impact.

Vous pouvez aussi tester un certain nombre d’émojis. Certaines marques n’hésitent pas à inclure plusieurs icônes dans l’objet de leur email, afin de doper leur visibilité.

taux de clic et émojis

Enfin, l’emplacement peut aussi jouer un rôle sur l’ouverture ou les clics. Faut-il mieux placer l’émoticône avant ou après le texte ?

taux de clic et émojis

Il existe de nombreuses façons d’utiliser un émoji dans votre marketing. Vous pouvez les inclure dans vos publications sur les réseaux sociaux, sur votre site internet, dans vos articles de blog et dans les lignes d’objet de vos emails.

Ces icônes restent un moyen efficace de faire passer un message et d’attirer l’attention des internautes. N’hésitez pas à faire des tests pour déterminer les emplacements et les émojis les plus efficaces !

Comment décupler votre taux de clic grâce aux émojis ?
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *