10 étapes à suivre pour remporter systématiquement une vente

process vente

Il n’y a rien de plus frustrant que d’avoir travaillé sur une affaire pendant des semaines ou des mois et d’entendre « Vous savez, je ne suis pas sûr que ce soit le bon moment pour ce projet. Pourquoi ne pas en reparler dans six mois ». Dès que cette phrase est prononcée, l’affaire est bien mal engagée. Il ne reste plus qu’à tout recommencer avec quelqu’un d’autre.

Les offres qui se terminent par aucune décision sont encore plus difficiles à avaler que celles perdues face à un concurrent. L’intérêt était là. Le budget était là. Le moment était le bon. Alors, pourquoi les choses tournent-elles en votre défaveur ?

Les entreprises ne doivent pas simplement se résoudre à conclure une vente. En effet, il est important de respecter un processus de vente précis. Voici 10 engagements à respecter pour conclure une vente.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

 

1. Demandez l’attention de vos acheteurs

Nous vous recommandons d’adopter un comportement empathique envers les acheteurs. Les vendeurs doivent en effet comprendre que leurs clients sont des personnes très occupées. Ces derniers doivent donc être persuadés que les minutes qu’ils vous accordent à vous, vendeur, ne sont pas passées inutilement, sans quoi vous n’aurez pas leur attention.  

A partir de cette étape, tout peut commencer. 

réunion

 

2. Découvrez leurs besoins

Une fois que votre prospect a accepté de vous accorder quelques minutes et que vous avez son attention, passez à la seconde étape. 

Intéressez-vous à lui, à son entreprise et à ses besoins. Vous pouvez lui expliquer votre vision des choses mais le but est de le faire parler afin d’explorer ses éventuels problèmes et de commencer à réfléchir à des solutions pour lui. 

 

3. Assurez-vous que le prospect accepte les changements

Il peut être très difficile de convaincre son prospect de faire des changements. Pourtant, il s’agit d’une étape clé du processus d’achat. 

Au bout de quelques minutes, vous devez donc demander au client s’il est prêt à faire des changements, concessions, dépenser de l’argent ou modifier des éléments. Si vous obtenez des réponses claires et des exemples précis, alors l’affaire semble bien se dérouler. 

ordinateur

 

4. Collaborez avec le client

Si le processus d’achat est dirigé à 100% par le prospect ou par le vendeur, la vente n’aboutira pas ou ne se déroulera pas correctement et dans de bonnes conditions. 

Les acheteurs sont bien informés sur leurs problèmes et ont déjà quelques idées sur la manière de les régler. Vous, vendeur, êtes là pour l’aiguiller, discuter ensemble des solutions envisageables et l’éclairer sur les points flous auxquels il n’a peut-être pas pensé, tout ceci dans l’objectif de trouver la meilleure solution pour votre client.

 

5. Impliquez toutes les parties concernées

Chaque vente qui n’aboutit pas à une faille : une ou plusieurs étape(s) du processus d’achat n’a certainement pas dû être appliquée correctement. 

Dans ce sens, en tant que vendeur, il faut impliquer toutes les personnes concernées par le processus d’achat et pas seulement une personne sur 2 ou sur 4 en face de vous. S’il s’agit d’une famille avec 2 enfants, n’hésitez pas à impliquer les enfants dans le processus d’achat et dans votre argumentaire. Cela vous aidera à trouver une solution aux besoins de vos prospects afin de les rapprocher de l’acte d’achat. 

 

6. Obtenez l’assurance d’un investissement

Il n’existe pas de miracle pour vos clients qui vous permettrai de trouver la meilleure solution dans un temps records et à moindre coût. 

Si vous voulez vraiment que votre entreprise aille de l’avant, assurez-vous de faire comprendre à votre client qu’il est parfois nécessaire de faire un investissement pour y trouver son compte. 

 

7. Fixez un second rendez-vous pour revoir l’offre

Votre client, à un certain stade du processus d’achat, prendra la décision de réfléchir à l’offre proposée. Pas d’inquiétude ! Il est tout à fait normal que ce dernier prenne le temps d’y penser à tête reposée. 

Toutefois, faites bien attention à rester vif. Programmez directement et à l’avance votre second rendez-vous afin de ré-aiguiller votre client si ce dernier a des doutes. Prenez également le temps de revoir l’offre en question si des modifications sont à apporter. 

work freelance

 

8. Résolvez les problèmes

Votre client aura forcément un doute, une question, une hésitation en se rapprochant de l’acte de d’achat. En tant que bon vendeur, vous devez être en mesure de l’aider et le rassurer au maximum afin d’éloigner tous ces doutes et de lui faire prendre bonne conscience de l’achat qu’il va réaliser.

 

9. Incitez votre prospect à prendre une décision

À cette 9ème étape, vous ne pouvez plus faire demi-tour et il est temps de conclure l’achat. Il s’agit du fameux moment où vous demandez à votre client s’il est décidé à l’achat. 

Notre conseil
Ne lui laissez pas le temps de douter à nouveau. C’est le moment de lui tendre un stylo et de lui dire “C’est ici pour signer !”. Plus vous donnerez à votre client l’occasion de réfléchir, plus il doutera. Soyez donc vif et ayez confiance en vous-même et votre produit/service. Ne donnez pas le choix à votre client de conclure l’achat.

handshake

 

10. Obtenez un engagement pour l’exécution de l’offre

Le moment le plus important consiste à demander à votre client de tenir les promesses évoquées au cours du processus de vente. Pour obtenir un changement et un effet durable dans une entreprise, un nouveau produit/service ne suffit pas. Les acheteurs ont besoin de faire des changements en interne eux aussi. Il faut donc rappeler à votre client qu’il doit maintenant, lui aussi, tenir ses engagements. 

 

Avez-vous d’autres idées en tête pour arriver à une réponse positive à la fin d’un processus de vente ? Utilisez-vous ces étapes dans votre vie professionnelle ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires de cet article.

Vous êtes à la recherche d’un community manager ? Vous avez un projet de web marketing de développement de votre marque ? Postez dès maintenant votre projet sur Codeur.com et recevez les devis gratuits de nombreux freelances professionnels !
 

2 Commentaires

  1. Effectivement, la première étape permet d'identifier immédiatement le profil du client. Si ce dernier n'est pas capable de dégager quelques minutes de son temps pour vous parler de son projet, c'est qu'il aura encore moins de temps à vous consacrer par la suite si, ce prospect devient votre client.
    Que ce soit pour une agence ou un freelance, avancer à l'aveugle sur un projet est souvent synonyme de perte de temps et presque à chaque fois, un client insatisfait... Non les prestataires ne sont pas des magiciens et lisent encore moins dans les pensées. Quand j'ai affaire à ce genre de prospect, je refuse immédiatement d'aller plus loin car la perte de temps c'est de l'argent et quand on planche sur un sujet sans obtenir de réponse c'est assez frustrant voire même démotivant. Gardez votre énergie pour les prospects qui se sentent concernés par leur projet !

  2. Très bon article et réaliste qui plus est. En revanche, dans les titres il y a beaucoup de "obtenez". Je pense que le plus simple serait de faire comprendre aux besoins que nous, les prestataires, ne sommes pas des machines et que le temps c'est aussi de l'argent.
    Une petite charte de bonne conduite pour les clients serait bienvenue... Par exemple : http://www.fedweb.belgium.be/fr/a_propos_de_l_organisation/developpement_et_support/orientation_client/charte_client/#.VWRctUbGZiY

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *