Multisite WordPress : Comment installer et configurer un réseau de sites


Un bug ou un problème avec votre CMS ?

Un multisite WordPress vous permet de créer plusieurs sites avec la même interface utilisateur, sans avoir à vous soucier à chaque fois des questions d’hébergement, puisque celui-ci reste le même pour tous. Après quelques recommandations simples, nous verrons comment installer et configurer un multisite WordPress.

Pourquoi un multisite WordPress ?

Avant de mettre en place un CMS avec ce type de fonctionnement, il est utile de bien délimiter le but du projet multisite. En effet, si vous souhaitez faire varier certaines caractéristiques de votre site (différents templates ou différents contenus selon les utilisateurs) sans partager son administration, il est possible de trouver des solutions plus adaptées, souvent plus simples et plus légères qu’un multisite.

Comme exemples de multisites, on peut citer un réseau d’associations locales rattachées à une même structure nationale, ayant chacune leur site, ou bien une entreprise souhaitant des versions différentes de son site selon le pays, avec des noms de domaines distincts mais un seul hébergement.

Il s’agit en fait de projets dans lesquels un ou plusieurs auteurs bien identifiés, ayant des responsabilités équivalentes au sein d’un groupe, gèrent leur propre espace de contenu de façon autonome.

Si vous souhaitez mettre en place un multisite de type plateforme de blogs, avec potentiellement plusieurs centaines de sites, des connaissances avancées en administration de serveur vous seront nécessaires, et ce n’est pas l’objet de ce tutoriel.

Installer un multisite WordPress

Nous allons détailler le processus d’installation d’un nouveau site WordPress en multisite.

Il est également possible de basculer un ancien site WordPress (existant depuis plus d’un mois) vers un multisite, cependant les manipulations nécessaires sont assez techniques (sauvegardes, désactivations, permaliens…) et nous ne les aborderons pas ici.

Tout d’abord, vous devez installer WordPress sur votre espace d’hébergement, comme un site standard.

Pour vous permettre de gérer au mieux vos différents sites par la suite, il est recommandé d’installer WordPress à la racine de votre espace d’hébergement. Reportez-vous au tutoriel traitant le sujet si besoin.

Une fois votre site standard installé sur votre espace, il faut autoriser le multisite en éditant le fichier wp-config.php.

Dans wp-config.php, ajoutez la ligne suivante avant la première des commandes de type « require » ou « include » (ou juste au-dessus du commentaire /* C’est tout, ne touchez pas à ce qui suit ! Bon blogging ! */) :

 define('WP_ALLOW_MULTISITE', true);

Rafraichissez ensuite votre navigateur pour continuer.

Ce paramètre active la page Création du réseau dans la section Outils de votre interface d’administration.

Selon votre installation (en local, dans un répertoire à la racine du serveur ou non…), les options possibles peuvent différer.

Dans le meilleur des cas, vous pourrez choisir entre un multisite utilisant des sous-domaines ou des sous-dossiers.

Multisite WordPress Creation du reseau

Sous-domaines ou sous-dossiers ?

Un multisite avec sous-domaines sera utile notamment pour un projet de site multilingues, avec des extensions multiples de noms de domaines. Il nécessite des paramétrages supplémentaires au niveau de votre hébergement, et des manipulations à chaque création de site.

L’hébergement peut être sur un serveur mutualisé. Le seul intérêt de basculer sur un serveur dédié, vous permettant davantage de configurations, est le cas où vous souhaitez permettre à vos utilisateurs de créer eux-même leur site avec leur propre nom de domaine.

Un multisite avec sous-dossiers permettra davantage d’autonomie à vos utilisateurs et ne nécessitera pas de manipulation de votre part à chaque création de site.

En revanche, tous les sites créés auront pour URL quelque chose du type www.votredomaine.com/nom-du-site. Selon les objectifs de votre projet, ce type d’URL peut être rédhibitoire.

Multisite WordPress Ajouter un site

Il faut donc bien examiner le pour et le contre avant de choisir l’une ou l’autre configuration. Il est possible de changer par la suite, mais ce changement nécessite des étapes techniques importantes.

Activation du réseau de sites

Une fois votre choix effectué, cliquez sur Installer.

Multisite WordPress Activer le reseau

WordPress affiche alors des instructions spécifiques à votre installation et à votre configuration, à appliquer dans le fichier wp-config.php (au même endroit que vu précédemment) et dans le fichier .htaccess.

Lorsque vous avez effectué les modifications nécessaires dans les deux fichiers, cliquez sur Se connecter en bas de l’écran pour revenir sur l’interface d’administration.

Vous serez alors identifié comme administrateur du réseau de sites. En cliquant sur Mes sites en haut à gauche, vous pourrez accéder à l’interface d’Admin du réseau et à la création de sites.

Création d’un site

Dans le cas d’un multisite avec sous-dossiers, vous pouvez très simplement créer un site, en y associant un nouvel utilisateur au besoin.

Une fois le domaine créé, vous pourrez ajouter d’autres utilisateurs liés au site (l’administrateur du réseau de site n’est pas administrateur de chaque site par défaut), sélectionner un thème spécifique au site, voire configurer directement certains paramètres WordPress associés au site.

Dans le cas d’un multisite avec sous-domaines, des étapes supplémentaires sont nécessaires pour faire fonctionner chaque site, au niveau de votre hébergeur.

La première étape est l’activation du multidomaine. Elle est indispensable, que vous utilisiez par la suite des sous-domaines ou des domaines distincts pour chaque site.

La plupart des grands hébergeurs (OVH, 1&1, Amen…) permettent l’utilisation du multidomaine en mutualisé. En règle général, spécifier le domaine sur lequel appliquer le multidomaine suffit pour pouvoir l’activer.

Si vous souhaitez créer des sites avec des domaines distincts, vous devrez créer un sous-domaine joker (activant le domaine dit wildcard) et une zone DNS de type A, puis utiliser le plugin MU Domain Mapping. Ces configurations nécessitent des connaissances techniques avancées sur les DNS et ne seront pas détaillées dans ce tutoriel.

Réglages du réseau

Si vous souhaitez que les utilisateurs puissent créer leur propre site, vous devrez l’indiquer dans la partie Réglage > Réglages du réseau > Réglages d’inscription, en sélectionnant « Seuls les utilisateurs connectés peuvent créer de nouveaux sites. »

Multisite WordPress  Reglage du reseau

Vous pouvez également choisir une option moins restrictive et la compléter par une liste de domaines liés aux comptes de messagerie de certains utilisateurs (par exemple, les employés d’une même société pour un intranet).

Dans la partie Réglages du réseau, vous pourrez également configurer les contenus et messages par défaut des nouveaux sites, l’envoi de fichiers, la langue et l’accès aux extensions dans l’interface d’administration.

Ce dernier réglage a un intérêt si vous souhaitez moduler les extensions selon les sites. Par ailleurs, vous pouvez activer des extensions pour tous les sites via la partie Extensions de l’Admin du réseau, où le lien « Activer » est remplacé par « Activer sur le réseau ».

Plugins additionnels

Que ce soit sur des aspects utilisateurs, de mutualisation ou de gestion, de nombreuses tâches d’administration peuvent s’avérer très fastidieuses au quotidien pour la personne gérant un multisite WordPress.

Voici une sélection de plugins par thématique vous permettant d’ajouter certaines fonctionnalités à votre multisite :

Multisite WordPress avec création de site ouverte au public

Log In Message

Ce plugin vous permettra de gérer la connexion à tous vos sites et de lutter contre le spam. En effet, il est de plus en plus courant de voir des profils d’utilisateurs spam mettre à jour instantanément leurs mots de passe.

Pro Sites, Membership, Directory…

  • Pro Sites vous permet de mettre en place un système de création de blogs payants.
  • Membership est un système d’abonnement aux contenus de vos sites.
  • Directory est quant à lui dévolue à la création d’annuaire, qu’il est également possible de monétiser.

Events +

Ce plugin permet d’ajouter des fonctions de réservation d’évènements, spécifiquement pour un multisite WordPress.

Custom Admin Bar

Comme son nom l’indique, Custom Admin Bar vous permettra de configurer la barre d’administration des sites WordPress créés via un multisite.

Mutualisation des contenus WordPress

Blog Directory

Ce plugin permet de générer sur une seule page la liste de tous les sites créés grâce à votre multisite.

Live Stream Widget et Global Site Tags

Live Stream Widget agrège l’ensemble des articles publiés sur les différents sites de votre multisite pour pouvoir afficher un flux d’actualité commun.

Global Site Tags agrège pour sa part l’ensemble des tags des sites et crée un nuage de tags mutualisé.

Global Site Search

Ce plugin vous permet de substituer les fonctions de recherche site par site par un outil de recherche transversal.

Gestion centralisée des multisites WordPress

User Reports

Ce plugin génère la liste en PDF ou au format CSV de tous les articles et commentaires créés sur l’ensemble des sites par tous les utilisateurs d’un multisite.

Infinite SEO et Simple Sitemaps

Infinite SEO permet de centraliser les principales actions et données de référencement naturel pour un multisite WordPress.

A l’inverse, Simple Sitemaps vous permet de gérer individuellement les sitemaps de chacun des sites créés dans votre multisite

Add Existing Users et Batch Create

Add Existing Users permet de simplifier la gestion des utilisateurs en les activant de façon massive via un fichier CSV.

Batch Create permet de générer des utilisateurs mais aussi des sites par import de fichier CSV.

Comments Control

Comments Control vous propose de créer une liste blanche et une liste noire qui aura valeur pour tous les sites WordPress gérés par votre installation multisite WordPress.

Quel que soit votre projet de multisite, le maître mot reste l’anticipation, en terme de fonctionnalités comme en terme d’usages.

Les plugins listés ci-dessus vous donne un aperçu des problématiques que peuvent rencontrer un multisite, à vous de le compléter avec vos propres besoins !

N’hésitez pas à déposer un projet pour trouver gratuitement un freelance WordPress disponible pour vous aider à améliorer, corriger ou héberger votre projet de multisites WordPress

Capture d’écran 2016-06-29 à 14.45.41

7 Comments

  1. stephane

    Bonjour

    Vous indiquez qu’il est possible de switcher d’un mutlisite en sous dossier ver sun multisite en sous domaine mais que cela nécessite des etapes techiques complexes/ Savez ou ou je peux trouver un tuto ? Je n’ai pas réussi à mettre la main dessus et en bidouillant j’ai mes sous sites qui sont plantés en raison de sous directions…

  2. Mathieu

    Bonjour,

    Lors de mon premier multisite, un sous-dossier s’est créé dans mon www de mon ftp. Pas de souci. Ça fonctionne.
    Aujourd’hui, je créé un autre site, mais pas de sous-dossier créé… Le thème ajouté va dans mon site principal, les extensions aussi, …
    En connaissez-vous la cause ?

    Merci pour cet article !!!

  3. lef

    Bonjour
    sur une version wamp 2.5, je bloque sur la création d’un site, j’ai le message
    Adresse de site manquante ou non valide.

    l’url indique ceci : http://localhost/wp-admin/network/site-new.php?action=add-site

    Wamp est installé en c:\wamp

    J’ai installé wordpress dans C:\wamp\www avec ses dossiers wp-admin, wp-content wp-includes et tout un tas de fichiers

    Et non dans c:\wamp\www\wordpress

    Je n’ai pas eu le choix de sous dossier ou sous domaines lors de l’activation du réseau comme vous le montrait dans une copie d’écran.

    Pourtant mon installation est vraiment minimale avec le thème par défaut et pas de plugin sauf askimet.

    J’ai cherch » sur le web la nature de cette erreur, et rien de concluant
    Je sèche depuis quelques heures, pouvez-vous m’aider,
    en vous remerciant beaucoup d’avance

  4. SEYDOU CONTE

    Bonjour, je trouve votre article très pertinent. Merci pour ce partage d’informations. Cependant comment la conservation des données sur le BDD va elle se passée ? Une base de donnée sera automatiquement créer pour chaque nouveau site ?

    Merci pour votre réponse.
    PS: Je suis débutant avec wordpress

  5. Pingback: Installation de WordPress en multisites avec sous-domaines chez OVH – Veille et humeurs numériques

Laisser un commentaire :