Conseils

Cahier des charges pour un site web : 9 erreurs à ne pas commettre

Cahier des charges pour site internet

Support indispensable à la création de votre site internet, le cahier des charges définit la structure de votre service, son contenu, sa cible, mais aussi le rôle de chaque collaborateur (employés et prestataires).

Ce document de référence reflète votre projet dans sa globalité et verrouille chacun de ses aspects. Il faut donc particulièrement soigner sa rédaction et n’omettre aucune partie ! Parfois, il doit même répondre à certaines normes, c’est le cas du cahier des charges fonctionnel.

Pour vous aider, Codeur vous propose aujourd’hui une liste des 9 erreurs les plus courantes dans la rédaction d’un cahier des charges.

Besoin d'un Développeur Webmaster Rédacteur  ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com et recevez rapidement des propositions de devis.

Trouvez un freelance

100 % gratuit

 

Comment faire un cahier des charges pour votre projet ?

Essentiel à l’élaboration de votre site internet, le cahier des charges permet de conceptualiser vos idées et de mettre en route le projet de manière efficiente. Plus il sera précis, plus votre site internet sera conforme à vos attentes.

Toutefois, il n’est pas évident de créer un document clair et exhaustif à partir de zéro.

Pour vous simplifier la vie, vous pouvez donc vous baser sur un template pré-rempli qui vous donnera la structure et les points principaux de votre CdC.

Par exemple, CahierDesCharges.com vous permet de consulter et de télécharger gratuitement de nombreux exemples de cahier des charges.

 

Les erreurs fréquentes dans un cahier des charges

 

1) Ne pas préciser ses besoins et objectifs

Pour quelle(s) raison(s) voulez-vous un site internet ? Pour vous faire connaître, gérer votre image, augmenter les demandes de devis, vendre vos produits…

Connaître vos attentes et les objectifs de votre site aidera le prestataire web à construire la structure du site, afin de faire entrer les visiteurs dans un tunnel de conversion adapté à vos besoins.

 

2) Oublier de définir le type de site

Définir vos objectifs permet ensuite de déterminer le type de site à mettre en place. Si vous souhaitez simplement gérer votre image, un site institutionnel sera suffisant.

Si vous avez décidé d’entrer dans une démarche complète d’Inbound Marketing, il faudra un site avec un blog pour créer régulièrement du contenu.

Enfin, s’il s’agit de vendre vos produits en ligne, alors il faudra créer un e-commerce.

 

3) Sous-estimer l’importance de la charte graphique

Pour que votre prestataire construise un site à votre image, vous devez préciser votre charte graphique : logo, couleurs utilisées, police…

Si vous souhaitez que le freelance soit force de proposition ou qu’il vous créé un logo sur-mesure, vous pouvez énoncer que cet aspect lui est totalement délégué.

 

4) Ne pas étudier ses buyers personas

La structure, le contenu et les coloris doivent être en adéquation avec votre cible de clientèle. Il est donc indispensable de réfléchir au profil de votre acheteur-type et de le décrire dans votre cahier des charges.

 

cahier des charges site web

 

5) Ne pas mettre en place les périmètres du projet

Pour que le freelance puisse juger de l’ensemble de sa mission, il convient de définir correctement le périmètre du projet dans le cahier des charges.

Dans le cadre d’un site internet, il peut, par exemple, s’occuper uniquement de la structure du site, dans laquelle vous intégrerez le contenu. Mais il peut aussi vous livrer un site complètement opérationnel et mis en ligne.

 

6) Être imprécis sur le contenu

Même si le prestataire ne rédige pas le contenu, il a besoin de savoir combien de pages contiendra votre site, ainsi que leurs intitulés. Il doit aussi savoir s’il y a aura un blog, des livres blancs à télécharger, etc.

Dans votre cahier des charges, il faut donc indiquer l’arborescence complète de votre site, avec les pages principales et secondaires.

 

7) Ne pas définir le rôle de chacun dans l’élaboration du site

Le cahier des charges doit comprendre une liste de tâches réparties par acteur du projet. Il est ainsi plus facile de visualiser qui doit vous rendre quoi et à quel moment.

Cela permet aussi à l’ensemble des collaborateurs (employés de l’entreprise, comme prestataires) de savoir à qui se référer en cas de question.

 

8) Ne pas préciser la technologie à utiliser

La création d’un site internet peut se faire grâce à un CMS, une plateforme SaaS ou un logiciel open-source. Précisez quel outil sera utilisé pour que le prestataire puisse partir sur de bonnes bases.

Ce serait dommage qu’il vous rende un site WordPress alors que vous avez prévu un site sous Prestashop !

 

9) Oublier de préciser les jalons et dates de fin

Précisez à quelle date doit être opérationnel le site, mais veillez aussi à coordonner les différentes tâches. Certaines doivent être complétées avant que d’autres démarrent. Le mieux reste d’éditer un diagramme de Gantt.

 

Besoin d’un template de CdC pour vous aider ? Télécharger gratuitement un modèle de cahier des charges pour site internet.

Cahier des charges pour un site web  : 9 erreurs à ne pas commettre
5 (100 %) 1 vote
Cliquez pour commenter

Déposez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top