Infographie : 5 compétences pour être le marketeur de l'année

Profil compétences marketeur 2019

Le webmarketing évolue à une vitesse déconcertante. Entre les changements d’algorithmes qui mettent à mal des stratégies entières, les attentes et exigences des consommateurs qui ne cessent de croître, les entreprises sont dépassées.

Pour garder une longueur d’avance et ne pas perdre d’argent, elles se tournent vers des marketeurs dont elles attendent beaucoup.

Aujourd’hui, il faut être un véritable couteau suisse afin de jongler intelligemment entre analyse de données, créativité, maniement des réseaux sociaux et SEO. Un travail d’orfèvre qui ne sert qu’un but : propulser les entreprises sur le devant de la scène.

Quelles sont les compétences attendues d’un marketeur en 2019 ? Découvrons-le grâce aux informations fournies par une infographie réalisée par GetApp.

1. Maîtriser l’analyse de données

Les analytics sont de plus en plus nombreuses, à mesure que les canaux de communication augmentent.

Pour les comprendre et les utiliser intelligemment, l’analyse de données est une compétence très recherchée. Cela suppose de savoir identifier les chiffres importants au sein de chaque canal.

L’engagement d’une communauté sur Facebook compte plus que sur Pinterest par exemple. De la même manière, le taux de rebond sur un site est une donnée qu’il faut pouvoir comprendre pour en tirer les bonnes conclusions.

Marketing Analytics

Interpréter ces chiffres pour comprendre son audience et mettre en place les bonnes actions est essentiel. Le bon marketeur doit pouvoir, à partir de là, déterminer les contenus à favoriser mais aussi suggérer les optimisations possibles, sur la base de l’existant.

2. Créer une stratégie digitale cohérente

On entend souvent que l’irrégularité et la navigation à vue n’ont pas leur place dans le webmarketing, et c’est vrai ! Le marketeur version 2019 est capable de créer un planning éditorial pertinent pour chaque média avec des objectifs spécifiques à chacun.

En se basant sur la connaissance de son audience et l’analyse des données, il peut déterminer quels sont les contenus à proposer à la cible de l’entreprise.

Plus que ça, on attend de lui qu’il propose des contenus créatifs qui répondent également aux bonnes pratiques SEO. De manière générale, les techniques de référencement font partie intégrante de ses compétences.

La maîtrise de la conception graphique, du montage vidéo ou encore de la photographie peuvent représenter des compétences non négligeables. Si elles ne sont pas obligatoires, elles restent néanmoins très appréciées et s’inscrivent dans la pluralité du marketeur.

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Proposez vos services sur Codeur.com et contactez les clients en souscrivant un abonnement pour seulement 29 € HT.

Trouver des clients

3. Comprendre et maîtriser les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont essentiels dans la construction d’une image de marque.

Ils ne servent pas uniquement à se faire connaître mais également à fidéliser son audience et apprendre perpétuellement à la connaître. Pour le marketeur, cela suppose de savoir rester très attentif et observateur autour des échanges engendrés par des publications, des partages etc.

Marketing social media

Par ailleurs, il doit être capable d’adapter ses contenus à chaque média pour optimiser la visibilité de l’entreprise. Ce qui suppose une grande créativité ainsi qu’une fine connaissance des bonnes pratiques et des tendances de chaque canal.

Un feed Instagram ne s’alimente pas de la même manière qu’une page Facebook par exemple. Conséquence directe de ce savoir faire, on attend de lui également une gestion intelligente du budget publicitaire.

4. Comprendre le marketing mobile

En croissance constante, l’utilisation du mobile amène à revoir la manière de concevoir un site ou du contenu. Le marketeur doit être averti de toutes ces évolutions pour proposer un parcours client optimal.

De la même manière, des études ont montré que la prise d’information avant achat se faisait essentiellement sur mobile mais que l’acte se passait lui le plus souvent sur desktop. Le marketeur doit être capable de jongler avec ces données pour provoquer la décision d’achat sur mobile et faire les ponts entre les réseaux sociaux et les plateformes de vente ou prise de rendez-vous.

5. Comprendre le e-commerce

Le commerce en ligne est en pleine explosion. Dans cette optique il va de soi que le webmarketing a un rôle tout particulier à jouer.

Pour cela, le marketeur doit comprendre les comportements d’achat en ligne. Pour ce faire, il peut mettre en place différentes actions, notamment des récoltes d’avis à chaud ou à froid, des campagnes emailing, etc.

Il lui faut également sans cesse découvrir les nouvelles pratiques pour dénicher les canaux porteurs. La maîtrise de la vente sur les réseaux sociaux est également attendue.

 

Voici donc les compétences essentielles d’un marketeur en 2019. Un savoir-faire de plus en plus large qui permet de couvrir les besoins sans cesse plus pointus des entreprises et de leur communication sur le web.

Voir l’infographie :

Infographie compétences marketeur
Infographie  : 5 compétences pour être le marketeur de l’année
5 (100 %) 3 votes

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *