Développeurs et web designers : comment collaborer efficacement ?

Comme dans toute relation, il faut de la compréhension mutuelle, de la patience pour vivre une lune de miel à deux. Alors, développeurs et web designers, comment vivre le parfait amour ?

Collaboration développeurs web designers

Développeurs et web designers, la réplique parfaite de Mr Hyde et Dr Jekyll. Ils sont censés travailler ensemble pour le bien de l’expérience utilisateur, mais c’est une relation de « je t’aime, moi non plus » qui existe entre eux.

Le designer ayant remis sa maquette au développeur s’attend que ce dernier fasse des miracles, le développeur juge les ambitions du designer démesurées… autant de bisbilles qui n’avantagent pas les deux camps qui ont pourtant besoin l’un de l’autre. Mais, comme dans toute relation, il faut de la compréhension mutuelle, de la patience pour vivre une lune de miel à deux.

Alors, développeurs et web designers, comment vivre le parfait amour ?

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

1. Travailler ensemble dès le départ

Dans un processus traditionnel de conception web, le concepteur s’occupe des phases initiales d’un projet, laissant le développeur dans l’ignorance jusqu’à ce que les maquettes arrivent sur son bureau. Ce processus ne peut fonctionner.

Si les développeurs sont invités, dès le départ, à participer au processus de conception, ils comprendront les problèmes que le produit vise à résoudre et auront une meilleure idée des besoins de l’utilisateur. Ils seront également en mesure de valider les idées et de découvrir les considérations techniques qui pourraient causer des problèmes plus tard.

Maquettes

En d’autres termes, si les designers et les développeurs travaillent ensemble sur un projet dès le début, il y a moins de chances que les conceptions soient irréalisables.

Cela fait en sorte que toutes les parties demeurent sur la même longueur d’onde et se concentrent sur le même objectif, échangent des idées et des solutions créatives avant qu’il ne soit trop tard. Résultat des courses, l’utilisateur final est satisfait du produit.

2. Se concentrer sur l’expérience utilisateur

L’utilisateur est au cœur du processus de création. Le designer et le développeur doivent toujours travailler avec ce principe à l’esprit. Si l’expérience n’est pas excellente pour le visiteur, il ne sert à rien de concevoir ou de construire quoi que ce soit.

Ainsi, que vous conceviez un nouveau site, une application ou que vous développiez de nouvelles fonctionnalités à votre produit/service, les équipes de conception et de développement doivent avoir pour objectif commun d’améliorer l’expérience utilisateur.

3. Établir des règles de normalisation

Lorsque le designer et le développeur ont les connaissances appropriées et les bons outils pour un travail, ils peuvent faire les choses rapidement. Mais trop souvent, ils perdent du temps à discuter de logistique.

Par exemple, le choix d’un plugin WordPress peut provoquer des discussions considérables. Mais une fois que le duo s’est mis d’accord pour l’utiliser, ce plugin devra devenir une règle : dès que vous avez besoin d’une extension de ce genre, vous choisissez celle-ci. Inutile de tergiverser et d’en chercher une autre si cette dernière fait l’affaire.

Il en va de même pour les outils utilisés, les tailles, les grilles, les marges, etc. En normalisant vos processus, vous arrêterez de vous embourber dans les petits détails et vous aurez plus de temps pour vous concentrer sur le développement du projet.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire

4. La communication

De grands conflits éclatent souvent à cause d’erreurs de communication.

Le dialogue est essentiel si vous voulez que votre projet soit un succès. Et il ne s’agit pas de s’envoyer un tas d’emails toute la journée !

Organisez régulièrement des réunions entre développeurs et web designers, n’hésitez pas à décrocher le téléphone pour des questions techniques… L’écrit peut vite générer des quiproquos ou incompréhensions qui ralentissent la bonne marche du projet.

Réunion développeur web designer

5. Créez des prototypes

Comme le dit le vieil adage, il vaut mieux montrer que raconter.

Le prototype aide, en premier, le client à mieux comprendre vos idées et vous permet de commencer les tests utilisateurs. Mais plus important encore, il élimine les erreurs d’interprétation et montre aux développeurs ce que le designer envisage. Parce que les développeurs parlent le langage de l’interaction, il est plus facile pour eux de définir comment le produit doit être construit.

Cela permet aussi d’ouvrir un premier dialogue sur ce qui est réalisable ou pas, et les compromis que chaque parti devra – éventuellement – faire.

Un prototype cimente également la collaboration designer-développeur dès le début, en soulignant l’objectif unique vers lequel tout le monde travaille.

 

Pour passer d’une idée de base à un produit exceptionnel, designer et développeur doivent travailler en synergie, avec une collaboration étroite et une communication claire tout au long du projet. Rappelez-vous (ou rappelez-leur) que vous êtes tous dans la même équipe avec le même objectif !

Développeurs et web designers  : comment collaborer efficacement  ?
5 (100 %) 1 vote

Un commentaire

  1. Moi je fais les deux, et c'est vrai qu'il faut trouver des compromis entre l'aspect visuel, l'interface utilisateur, et le budget. Le budget étant directement dépendant des contraintes techniques qu'imposent le designer. Sans compter qu'il faut prendre en compte les impacts sur l'évolution du site. C'est déjà suffisamment complexe seul, pour un projet réussi il est indispensable que toutes les parties soit impliqué à tous les stades du projets. Quand à la rédaction d'un cahier des charges, c'est le début de l'échec du projet. Au lieu d'écrire un cahier des charges, j'écris un cahier des objectifs qui définit seulement la partie fonctionnelle du projet. Les moyens peuvent évoluer et des qu'il est possible de faire valider une étape du projet par le client, le faire. La difficulté principale c'est d'établir le devis, et en cours de projet faire évoluer le prix entre les fonctionnalités qui vont apparaître et celle qui vont apparaître finalement non nécessaire. Il est assez utopique de penser qu'un projet soit fixé au départ et figé jusqu'à la fin. L'important c'est d'écouter son client tout au long du projet. Je fait des sites et des applications web et sauf exception les projets évoluent toujours au cours du temps.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *