Freelance : 7 réflexes pour anticiper les soucis de trésorerie

miniature-article

Les difficultés de trésorerie… voilà une épée de Damoclès qui pend au-dessus de la tête du freelance. Cependant, cet aspect de votre activité ne doit jamais vous empêcher d’avancer et de prendre des risques.

Il existe des astuces et des réflexes à posséder pour anticiper d’éventuels problèmes financiers : Codeur.com vous dévoile lesquels !

miniature-article

Connaître les occasions qui risquent d’engendrer un problème de trésorerie

L’anticipation est la clé de la réussite dans toute activité. Elle couvre également l’ensemble des paramètres de trésorerie.

Prenez quelques minutes pour réfléchir aux événements qui risquent de bouleverser votre comptabilité, ainsi que leur probabilité de déclenchement – et n’hésitez pas à établir un plan de trésorerie.

Pour vous aider dans votre réflexion, voici les principales causes qui mènent à des difficultés de trésorerie :

  • Une augmentation subite de votre activité qui nécessite l’achat de matériel supplémentaire ou l’embauche d’un prestataire
  • Un ralentissement des ventes dû à la saisonnalité
  • Des délais de paiement trop long
  • Une période économique difficile (comme les temps de crise ou les années d’élection présidentielle, par exemple)
  • Un aléa climatique
  • Une mauvaise gestion de sa comptabilité
  • Une méconnaissance des charges à payer

Prévoir un fond de roulement

Maintenant que vous connaissez les causes qui risquent de provoquer un souci financier, le meilleur moyen pour les anticiper reste de prévoir un fond de roulement. Cette somme permet d’absorber les décalages entre les dépenses pour effectuer la mission et le règlement de cette dernière.

Le fond de roulement comprend aussi les périodes creuses, notamment si votre activité est soumise à des variations saisonnières, ou si vous devez stopper périodiquement vos prestations.

En cas de doute, il est toujours mieux de surévaluer son besoin en fond de roulement que l’inverse ! Si vous voyez que vous avez « trop » mis de côté, il est toujours possible de vous récompenser en vous versant ce surplus en fin d’année.

Demander des acomptes à ses clients

Si vos missions sont longues et nécessitent un investissement lourd au préalable, demandez toujours un acompte au client. Ce réflexe permet de compenser les dépenses de départ et surtout de vous faire vivre le temps de pouvoir travailler sur un autre projet.

N’hésitez pas à demander entre 30 et 50 % avant de commencer la mission. Et si le client refuse, c’est qu’il y a peut-être anguille sous roche… Mieux vaut éviter de prendre le risque !

Offrir un escompte à ses clients

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Proposez vos services sur Codeur.com et contactez les clients en souscrivant un abonnement pour seulement 29 € HT.

Trouver des clients

Un excellent moyen d’être payé plus rapidement et d’éviter des décalages de trésorerie consiste à offrir une réduction si le client paie comptant.

Généralement, cette remise est de l’ordre de 2-3 %, ce qui impacte très peu votre tarif horaire, mais beaucoup votre compte en banque.

Gérer sa comptabilité de manière régulière

Tout au long de l’année, vous devrez payer des charges, des taxes et des impôts.

Alors, pour éviter les mauvaises surprises, élaborez dès le début de l’année un planning de ces différentes dépenses. Généralement, les organismes comme le RSI vous font parvenir un échéancier, mais il n’est pas toujours juste. Il est important que vous vérifiiez que les montants demandés correspondent à votre activité.

Mais le mieux, pour anticiper les soucis de trésorerie, reste de s’offrir les services d’un expert-comptable.

Prévoir une assurance contre les impayés

Si le montant de vos prestations est très élevé et que vous ne pouvez avoir qu’un nombre limité de clients, mieux vaut prévoir une assurance contre les impayés. Celle-ci offre une sécurité supplémentaire en cas de défaillance d’un de vos clients.

En cas de retard ou d’impayés, elle prend le relais pour vous rembourser tout ou partie de la somme due (selon le contrat souscrit).

Réagir immédiatement en cas de perte de trésorerie

Malgré tous ces bons réflexes, une difficulté arrive et le compte en banque descend vers le rouge. Notre conseil est de réagir immédiatement en prenant les mesures nécessaires pour diminuer vos dépenses. Prévenez aussi votre banquier, il sera plus conciliant avec vous s’il comprend que la situation est provisoire.

C’est aussi le moment de redoubler votre prospection pour trouver de nouveaux clients et de réactiver vos anciens clients, pour faire rapidement rentrer de l’argent dans les caisses.

Et vous, comment gérez-vous votre trésorerie au quotidien ?

Freelance  : 7 réflexes pour anticiper les soucis de trésorerie
4 (80 %) 1 vote

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *