Devenir un traducteur freelance

devenir-traduc

Le traducteur indépendant est un prestataire de service qui transpose un texte d’une langue dans une autre. Habituellement généraliste, il peut aussi se spécialiser pour ne traduire que des œuvres littéraires, des textes judiciaires ou des textes scientifiques.

Les missions du traducteur freelance

Les missions du traducteur freelance consistent à transposer le document du client d’une langue source dans une langue cible. Il veille au respect du fond et de la forme du texte source pour offrir une traduction fidèle. Il utilise un style rédactionnel captivant pour fournir une traduction à l’image de l’entreprise cliente et à forte valeur ajoutée. Au cas où il s’agirait d’un contenu web, les missions du traducteur peuvent se prolonger jusqu’à la mise en ligne du texte traduit sur le site du client. Si vous êtes intéressé par ce type de mission, découvrez ce guide pour devenir traducteur.

Retrouvez des exemples de missions de traduction freelance.

Les qualités pour être un bon traducteur

Comme dans tous les autres métiers de langue, être traducteur nécessite d’être curieux, passionné et irréprochable en orthographe et en grammaire. Des connaissances en HTML et dans l’utilisation d’un CMS comme WordPress peut être un plus pour intégrer directement les textes à l’intérieure d’un site internet.

Il est aussi important de se spécialiser dans les langues les plus demandées par les clients, pour y voir plus clair, voici quelques infographies.

Les ressources utiles au traducteur freelance

Le traducteur freelance a besoin d’un certain nombre de logiciels pour travailler efficacement. Parmi ces outils, on peut citer :

Les formations du traducteur freelance

Le métier de traducteur nécessite un minimum de bac +2. Un bac +3 spécialisé dans des langues étrangères ou des traductions comme LEA ou LLCE est également un cursus qui ouvre sur ce métier. On peut même continuer avec un Master 2. En plus de ces formations, des séjours de longue durée à l’étranger sont un atout non négligeable pour s’imprégner des langues utilisées. Une bonne capacité rédactionnelle en français est également indispensable.

En France, les écoles comme ESIT, ISIT, ITIRI et INALCO sont des références en matière de formation au métier de traducteur.

Les débouchés du traducteur freelance

Le traducteur freelance peut travailler pour le compte de toutes sortes d’entreprises. Il peut par exemple traduire des textes pour le compte d’une agence de voyages, d’une entreprise étrangère, d’un organisme international, d’un grand groupe multinational.

Il peut aussi louer son service à une agence de communication, une agence de services de traduction ou à des entreprises qui cherchent à développer leur activité à l’international.

Le salaire du traducteur freelance

Le salaire dépend en général de l’expérience du traducteur, des langues et du type de texte à traduire (scientifique, technique, judiciaire, littéraire ou généraliste).