5 bonnes raisons de ne jamais accepter de travailler gratuitement !

miniature-graphiste

Tout travail mérite salaire. Ce dicton bien connu de tous concerne également les freelances ! Pourtant, il est (malheureusement) courant que les travailleurs indépendants soient sollicités pour travailler gratuitement.

Certains freelances, non expérimentés notamment, sont poussés à accepter. Ils pensent que cela leur fera de l’expérience, que le client en question finira par payer un jour ou le recommander et qu’il faut mieux peaufiner son portfolio plutôt que de ne rien faire.

Besoin d'un développeur ?webmaster ?rédacteur ?

Déposez gratuitement votre projet sur Codeur.com, recevez une quinzaine de devis et sélectionnez le prestataire idéal.

Trouver un prestataire
miniature-graphiste

Mais est-ce une bonne idée ? Ne pas faire payer certaines prestations permet-il réellement de se faire connaitre ou de trouver de nouveaux clients ? La réponse est non. Et pour vous convaincre, voici 5 bonnes raisons de ne jamais accepter de travailler gratuitement.

Les factures à payer

Que l’on commence une activité ou non, il faut payer ses factures. Travailler gratuitement est une chose souvent demandée, mais qui peut vous mettre en difficulté. Comment ferez-vous pour payer vos cotisations, vos abonnements, vos factures, votre loyer ou encore votre nourriture ?

Même si vous aimez ce que vous faites, c’est la facturation de vos prestations vous permet de vivre au quotidien.

Les clients qui n’ont jamais payé ne paieront jamais

Travailler gratuitement pour un client, c’est prendre le risque de ne jamais pouvoir le facturer. Un client qui a pris l’habitude de ne pas payer ne le fera jamais ! Même s’il vous dit le contraire, il finira par rétorquer que si vous avez travaillé gratuitement jusqu’ici, pourquoi il vous paierait tout d’un coup ?

Il est donc hautement recommandé de partir sur de bonnes bases et de trouver un tarif qui conviendra aux deux partis. Celui-ci peut être dégressif selon le nombre de commandes passées ou au bout de plusieurs mois de collaboration.

Cependant, sachez que les tests non rémunérés sont acceptables, à condition que le potentiel de commandes derrière soit important. De plus, la tâche demandée ne doit pas prendre trop de temps et surtout, si le travail convient, il doit donner lieu à une commande ou une rémunération.

Contactez jusqu'à 400 clients/mois

Proposez vos services sur Codeur.com et contactez les clients en souscrivant un abonnement pour seulement 29 € HT.

Trouver des clients

L’établissement d’un contrat est une bonne idée à cet instant…

Votre e-réputation est revue à la baisse

Une prestation gratuite peut être une prestation de qualité. Mais, dans l’esprit général, la gratuité est souvent associée au manque d’expérience et à une piètre qualité. Remémorez-vous toutes les blagues que vous entendez régulièrement sur les stagiaires. Celles-ci tournent souvent autour de leur faible coût, mais aussi de leur manque de compétence.

Pour un freelance gratuit, c’est pareil ! La qualité de votre travail sera mieux reconnue si celui-ci a un prix.

Votre motivation diminue

Travailler gratuitement n’est pas motivant. Il est difficile de se donner à 100 % jour après jour ni même de se dépasser si l’investissement personnel n’apporte aucun salaire.

Faire payer ses prestations, c’est avant tout assurer la pérennité de son activité voire de la faire progresser. C’est aussi un atout pour essayer de s’améliorer. En travaillant gratuitement, vous risquez de perdre toute motivation et de mettre fin prématurément à votre activité de freelance.

La protection sociale

Le salaire qu’un freelance parvient à se dégager lui permet de profiter de diverses prestations comme les indemnités en cas d’arrêt maladie ou les cotisations retraite. En facturant vos prestations, vous assurez donc une protection sociale à votre entourage comme à vous-même.

À l’inverse, si vous ne gagnez pas d’argent, vous ne pouvez pas cotiser pour votre retraite et prétendre à des indemnités (même si vous payez des cotisations sociales). Quid du médecin ? Pourrez-vous avancer les frais médicaux si vous gagnez 0€ par mois ?

Être freelance, c’est avoir la possibilité de travailler de manière indépendante et à son rythme. Cela veut également dire travailler beaucoup afin de faire face aux dépenses du quotidien et à celles liées à votre activité.

Vous voulez accroître votre expérience et garnir votre portfolio ? Travaillez sur des projets fictifs ou engagez-vous dans des associations. Mais n’acceptez jamais le travail gratuit de la part d’un professionnel.

Commencez dès maintenant à gagner votre vie en créant votre profil sur Codeur. Vous aurez accès à des centaines de missions… rémunérées !

Notez cet article

3 Commentaires

  1. Il faudrait être particulièrement sot pour travailler gratuitement...

    Mais beaucoup de porteurs de projets, notamment en téléprospection, refusent de payer un taux horaire et vous font miroiter des taux de commission sur des rendez-vous prix ou des contrats signés (dont on ne peut quasiment jamais vérifier s'ils sont ou non validés).

    Quand on parviendra à éradiquer ce genre d'exploitation, on pourra peut-être envisager d'être enfin payé correctement.

  2. Dans la plupart des métiers du web, il suffit de créer un projet, ou un blog, pour faire la démonstration de son talent. Le concept de monter un portfolio avec des réalisations gratuites ne tient pas la route !

  3. Je suis en freelance depuis 15 ans et je travaille de temps en temps pro bono. Je pense que c'est bien, en effet. Meme si j'avais des ingrats parmis ceux qui ont profité de mon travail, j'ai rendu pas mal de gens heureux qui ont su me rendre à leur tour, en me recommendant...il faut structurer sa générosité, évidemment, et regarder des choses dans le temps.

    Pour les stagiares, c'est un stereotype français qui me fait rire parfois. Tant de stagiaires /débutants excellents, j'en profite quand je dois me construire une équipe.

    Désolée pour les erreurs de style/ortographe, je ne suis pas française.
    Sinon, mes 5 étoiles pour le site !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *